7 Questions sur l’introduction En Bourse de Airbnb

Bonus Gratuit : Guide complet des 60 meilleures astuces pour cartonner avec Airbnb et de passer la barre des 100000€ de loyers !

Airbnb sera-t-il pénalisé par son manque d’annonces de locations meublées dans les zones non urbaines, celles-là mêmes que la plateforme de réservation en ligne désigne comme le point zéro d’une nouvelle ère de croissance pour les locations entre particuliers et les voyages d’une manière générale ?

Airbnb peut-il réduire ses dépenses de marketing pour maîtriser ses coûts et donner plus de dividendes aux actionnaires, en se basant sur la force de sa marque et montrer aux investisseurs le chemin de la rentabilité sans décevoir une attente démesurée ?

Ce sont là quelques-unes des questions auxquelles Airbnb devra répondre si la société souhaite effectivement avoir une présence en bourse digne de ce nom.

Voici quelques-unes des questions qui nous sembles les plus importantes pour se positionner sur l”introduction en bourse de Airbnb :

Bonus Gratuit : Guide complet des 60 meilleures astuces pour cartonner avec Airbnb et de passer la barre des 100000€ de loyers !

Une voie vers la rentabilité ?

Avant la pandémie, les responsables de Airbnb ont fait valoir que Airbnb n’était pas que du vent spéculatif, une entreprise non rentable qui accumulait les pertes, comme Uber, mais qu’ils dirigeaient une entreprise rentable, au moins dans son activité d’hébergement.

D’après des documents financiers ayant fait l’objet de fuites au cours des deux dernières années, Airbnb aurait été rentable en 2018, mais pas en 2019, lorsque les coûts de marketing ont grimpé en flèche.

Pour 2020, Bloomberg a rapporté que les revenus d’Airbnb ont chuté de 67%. La perte induite par le coronavirus d’Airbnb était d’environ 400 millions de dollars, ce qui explique en grande partie cette chute.

L’histoire de la société a longtemps été qu’elle pouvait se développer en dépendant moins de Google que ses concurrents, grâce à la quantité de trafic direct et à la reconnaissance de la marque Airbnb en tant que tel.

N’oublions que l’on parle d’un airbnb pour désigner une location saisonnière.

La version moderne du Frigidaire pour parler d’un régfrigérateur…

“Comme Expedia et Booking, Airbnb a probablement réduit considérablement ses dépenses de marketing, et étant donné la puissance de la marque de l’entreprise, elle peut-être présenter aux investisseurs un chemin vers la rentabilité, basé sur des coûts réduits d’acquisition de clients”, a déclaré un investisseur chevronné aux Etats Unis, cité par plusieurs journaux, mais qui a refusé d’être identifié.

introduction en bourse Airbnb

Le plan d’Airbnb est-il une position de faiblesse ?

Si vous adhérez à la vision à long terme du PDG d’Airbnb, Brian Chesky, selon laquelle l’avenir des voyages se situe principalement dans les zones non urbaines et non-touristiques, alors Airbnb semble avoir un désavantage car sa force réside dans les locations meublées de tourisme urbaines.

Et ce qui lui donne raison dans sa vision est que la société Vrbo du groupe Expedia (qui reprend les marques HomeAway et Abritel), avec son stock d’annonces de maisons de vacances à louer en zones rurales et péri-urbaines, a clairement fait des gains pendant la pandémie, et sans faire beaucoup de marketing payant par le biais de Google (Google Ads).

Bien qu’Expedia s’engage à réduire sa dépendance à l’égard de Google, il est difficile de croire que Vrbo puisse maintenir des niveaux de trafic direct : plus de 80 % des clients, selon SimilarWeb, dont elle bénéficie actuellement.

Mais les gains des concurrents de Airbnb en termes de trafic sont ils simplement conjoncturels et dus à la pandémie, ou ou ont-ils des implications à long terme ?

Si une concurrence accrue et une redirection des voyages vers des zones non urbaines signifient que les activités d’Airbnb diminuent de 25 %, comment revient-on au niveau de valorisation de Airbnb avant la pandémie, sans parler de la croissance ?

D’un autre côté, si dans les documents que mets Airbnb à disposition pour son introduction en bourse et si les futurs bilans annuels de la société montrent des percées sur ces nouveaux marchés, cela pourrait potentiellement créer un engouement des investisseurs pour les perspectives de croissance de la société, et donc une valorisation de l’action.

La valorisation de l’action Airbnb semble liée à sa capacité à se développer en direction des zones rurales

Pas d’hôtels, pas de problème ?

Lorsque Brian Chesky d’Airbnb a annoncé que la société devrait licencier environ 25 % de ses effectifs, il a fait remarquer qu’Airbnb avait cessé d’investir dans son activité hôtelière, petite mais potentiellement importante en termes de revenus.

L’acquisition de HotelTonight par Airbnb en 2019 a été le fer de lance d’un mouvement vers les hôtels.

Toutefois la poussée de Airbnb vers les hôtels pourrait le placer dans une position de faiblesse face à des concurrents tels que Booking.com, Expedia et Google, qui peuvent tous offrir aux voyageurs une variété de types d’hébergement pour couvrir tous leurs besoins (et caprices).

Introduction en bourse, liste direct ?

Les analystes ne semblent pas d’accord sur la question de savoir si Airbnb devait lever des fonds par le biais d’une introduction en bourse, ou si il pouvait opter pour une cotation directe, ce qui aurait pu être le cas avant le début de la crise du coronavirus, et n’implique pas de lever des fonds.

Comme vous vous en souvenez peut-être, avant que la pandémie ne vienne bouleverser le monde, Airbnb était principalement intéressé par une entrée en bourse en raison du souci de la société de permettre aux employés d’encaisser des options d’achat d’actions qui allaient bientôt expirer, et rémunérer ses primo investisseurs qui voulaient récupérer leur mise.

Airbnb n’avait probablement pas un besoin urgent de lever des fonds.

Mais tout cela a peut-être changé à cause de la crise du coronavirus.

Dans l’intervalle, Airbnb a obtenu un financement par emprunt d’environ 2 milliards de dollars auprès de sociétés de capital-investissement, à des taux d’intérêt élevés (ce qui prouve que ces emprunts étaient nécessaires et forcés pour la survie de l’entreprise).

Airbnb serait sans aucun doute intéressée par le remboursement de ces emprunts, qui ont été contractés à des taux d’intérêt à deux chiffres, et par la compensation des pertes de trésorerie résultant de la crise.

La question est de savoir si cela doit se faire par le biais d’une introduction en bourse ou en augmentant ses ressources financières, bien qu’à un rythme plus lent, par une cotation directe.

Je ne suis pas expert en bourse, mais si c’est le premier scénario, cela me semble induire que ce sont les investisseurs en bourse qui vont payer l’addition ce qui ne laisse rien présager de bon sur l’évolution de la valeur de Airbnb à court/moyen terme au moins.

Par ailleurs, l’option de lever des fonds en Bourse serait une opportunité pour certains de devenir actionnaires non minoritaires et Airbnb serait alors soumise à ses intérêts, au lieu d’avoir une base d’actionnariat plus diversifiée (et divisée).

Lire aussi : Introduction en Bourse de Airbnb : Quelles Conséquences Pour Vous ?

Des problèmes de réglemenation ?

Comment Airbnb va-t-il gérer les questions réglementaires qui pourraient limiter ses perspectives de croissance ?

C’est très important pour les investisseurs et le cours de l’action en Bourse, qui reposent sur la confiance dans les perspectives de croissance de l’entreprise.

Bien qu’Airbnb ait fait la paix avec diverses juridictions à travers le monde, la société est toujours confronté à des interdictions totales dans de nombreuses régions et à une lutte acharnée à Paris ou Nice.

Des problèmes ainsi que :

  • la mauvaise publicité persistante concernant les fêtes non autorisées organisées dans les locations,
  • les suspicions liées à la prostitution,
  • et l’opposition de ceux qui pensent que Airbnb fait flamber les prix de l’immobilier (ce qui est idiot de mon point de vue car jamais démontré), seront des problèmes persistants.

Airbnb a annoncé que les fêtes étaient désormais interdites dans toutes les locations, ce n’est pas pour rien…

Laissez ici votre mail pour suivre les actus de la location saisonnière :

Revenir à l’essentiel ?

Que veut vraiment dire Chesky quand il a dit récemment “Nous n’avons pas créé cette société pour nous lancer dans l’immobilier”, et que la véritable mission d’Airbnb est de favoriser les relations humaines ?

Beaucoup de gens s’accordent à dire que l’une des grandes valeurs du séjour dans un Airbnb jusqu’à il y a quelques années était la connexion entre l’invité et l’hôte, assis autour de la table de la cuisine de la location ou sur le pont et échangeant des histoires sur la destination et les expériences de vie.

Mais avec l’assaut des promoteurs immobiliers qui investissent dans de multiples propriétés pour exploiter des entreprises quasi-hôtelières sur Airbnb, y a-t-il un retour en arrière ?

Chesky cherchera-t-il à limiter les entreprises hôtes, et quelles en seraient les conséquences sur la trajectoire de croissance d’Airbnb ?

AIRBNB va-t-il se concentrer davantage et abandonner son activité d’attraction ?

Selon certains témoignages, Airbnb perdait encore une tonne d’argent sur les voyages et les activités, à savoir Airbnb Experiences, même avant la pandémie.

Il s’agit d’un secteur de plus en plus compétitif, qui regorge d’argent des investisseurs et où d’innombrables entreprises ont échoué. La stratégie d’Airbnb, qui consiste à ne s’attaquer qu’à une petite partie de ce secteur, semble vouée à l’échec.

Pour aller plus loin, rejoignez la communauté des propriétaires indépendants : Le Club VIP afin de doubler vos demandes de réservations.

Bonus Gratuit : Guide complet des 60 meilleures astuces pour cartonner avec Airbnb et de passer la barre des 100000€ de loyers !

Airbnb va-t-il être introduit en bourse ?

Airbnb a déposé des documents pour commencer son introduction en bourse, a déclaré la société.
Pour aller plus loin cliquez ici maintenant

Comment acheter une introduction en bourse sur Airbnb ?

Le meilleur moment pour posséder les actions est d’attendre l’introduction en bourse et d’acheter des actions Airbnb via un compte de courtage en ligne à prix réduit. Ce compte peut être ouvert avant l’introduction en bourse, et un dépôt peut être effectué en vue de préparer l’introduction en bourse des actions Airbnb.
Pour aller plus loin cliquez ici maintenant

L’introduction en bourse d’Airbnb est-elle un bon investissement ?

L’introduction en bourse d’Airbnb est-elle un bon investissement ? Oui, l’introduction en bourse d’Airbnb semble être un bon investissement. Si vous investissez dans ses actions lorsqu’elle fait ses débuts sur le NASDAQ ou le NYSE, vous posséderez une partie d’une entreprise renommée sur un marché prometteur. En effet, Airbnb pourrait connaître un grand succès.
Pour aller plus loin cliquez ici maintenant

Qui fait l’introduction en bourse d’Airbnb ?

La société prévoit de déposer les documents relatifs à l’introduction en bourse auprès de la Securities and Exchange Commission dans le courant du mois, jetant ainsi les bases d’une éventuelle cotation avant la fin de l’année, selon des personnes connaissant bien le sujet. Morgan Stanley MS -0,96% a été sollicité pour diriger l’offre, avec Goldman Sachs Group Inc.
Pour aller plus loin cliquez ici maintenant

Pierre

Pierre est ingénieur agronome spécialisé dans l'aménagement du territoire (INA ENSA A), et urbaniste. Investisseur immobilier dans la location meublée courte et longue durée, il est passionné pour aider les propriétaires au quotidien. Il est l'auteur du Best Seller "Airbnb Master : les 200 secrets des nouveaux millionnaires de la location courte durée" et collabore avec de nombreux médias (Capital de M6, Le Monde, Le Parisien, Le Petit Futé...) Surtout, Pierre est à votre disposition pour échanger sur vos difficultés, laissez un commentaire !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.