Courtier en immobilier : c’est utile ? (et rentable en 2021 ?)

Il est courant lors d’un achat immobilier de faire appel à un courtier, afin que ce dernier négocie le crédit immobilier auprès des institutions bancaires.

Rappelons ici en quoi consiste la profession de courtier immobilier ainsi que les avantages de passer par lui.

Qu’est-ce qu’un courtier immobilier ?

Courtier en immobilier
Un courtier immobilier est un intermédiaire entre une banque et un particulier

L’article 519-1 du Code monétaire et financier définit ce qu’est un courtier en immobilier, à savoir un Intermédiaire en opérations de Banque et Solutions de Paiement (IOBSP) : « toute personne qui exerce, à titre habituel, contre une rémunération ou toute autre forme d’avantage économique, l’intermédiation en opérations de banque et en services de paiement, sans se porter ducroire ou qui fournit un service de conseil au sens de l’article L. 519-1-1 ».

Ainsi le courtier immobilier est en lien permanent avec d’autres professionnels du métier de l’immobilier (banques, agents immobiliers, assureurs…) et ce afin de représenter au mieux les intérêts de son client dans le service qu’il demande.

La plupart des courtiers sont issus d’une formation dans le domaine des finances, de la banque ou des assurances.

Comme nous l’a détaillé Raphaël GRIMALT, courtier en immobilier chez Mon Banquier Privé « la profession de courtier ne s’arrête pas à négocier des taux de crédit, qui sont conditionnés aux barèmes mensuels que nous communiquent les banques, il s’agit également de travailler en face-à-face avec les interlocuteurs pour mieux défendre les intérêts des clients ».

Les avantages de passer par un courtier en immobilier

  • Un gain de temps appréciable

Confier votre recherche de crédit à un courtier vous assure un gain de temps indéniable.

En effet, plutôt que de jongler vous-même avec différents rendez-vous chez des banquiers, le courtier s’assurera des négociations à votre place.

Par ailleurs en ne traitant qu’avec lui, et en lui exposant l’intégralité de votre situation, le courtier est à même de connaître votre dossier de A à Z ce qui lui permettra de mieux vous orienter auprès des institutions bancaires adéquates.

  • De meilleures opportunités financières

Passer par un courtier vous permet également de bénéficier de nouvelles opportunités, telles que des taux abaissés ou de nouveaux produits commerciaux.

Ainsi comme nous le précise Raphaël GRIMALT, « un courtier peut aller au-delà des simples barèmes de taux proposés par les institutions en dressant un PV de négociation directement adressé au Directeur de Groupe afin de proposer un taux moindre qui sera accepté ou refusé. » 

Les banques acceptent généralement ces propositions, sous couvert que le client s’engage par la suite avec la banque sur des produits de cette dernière (assurances, comptes…).

Le courtier a également un rôle important en négociation des frais annexes. En effet, ces frais sont bien souvent mis de côté par le client, alors qu’ils représentent un coût non négligeable. De par son expérience et sa connaissance du terrain, le courtier pourra aisément proposer les solutions les moins onéreuses à son client.

  • Une expertise de professionnel

Le courtier se doit de connaître parfaitement les conditions de prêt ainsi que les différents dispositifs existants, afin de conseiller au mieux ses clients.

Ainsi il sera à même d’orienter dès le départ ses clients vers un prêt particulier selon leur situation et les profils préférés de chaque institution bancaire.

En ce qui a trait à l’investissement locatif, le courtier pourra également conseiller ses clients quant aux montages fiscaux existants et devant être privilégiés, ce afin d’assurer les meilleurs bénéfices aux clients durant les années d’investissement.

Enfin, le courtier dispose d’une connaissance approfondie dans le secteur des assurances de prêts. Ainsi si votre situation présente des particularités nécessitant un accompagnement plus poussé (handicap, invalidité…), le courtier est la personne qui saura le mieux vous orienter vers les assurances adéquates.

  • Un paiement conditionné à la réussite du projet

Aucun frais n’est avancé pour le paiement d’un courtier.

Ce dernier est rémunéré uniquement en cas de réussite du projet immobilier, par une commission correspondant à un pourcentage du montant emprunté.

A ce paiement de la part du client emprunteur s’ajoute également une commission versée par la banque, représentant au maximum 1% du montant emprunté.

La réglementation applicable au courtier en immobilier

En tant que professionnel intermédiaire en conseil et assurance, un courtier en immobilier doit être immatriculé au Registre du Commerce et des Sociétés ainsi qu’au Registre Intermédiaire en Assurance tenu par l’ORIAS.

Cette dernière immatriculation doit être renouvelée tous les ans depuis avril 2007.

Le courtier en immobilier est soumis à plusieurs règles :

  • Un devoir de conseil et d’information : comme en dispose les articles L. 520-1 et R. 520-1 du Code des assurances. Cette obligation impose au courtier de se présenter, d’écouter et de retranscrire les besoins de ses clients par écrit. Il lui incombe également d’informer ses clients de son identité et des activités qu’il exerce (le client doit ainsi avoir un accès libre au matricule du courtier, aux compagnies d’assurance et banques avec lesquelles il travaille) ;
  • Le respect de conditions d’honorabilité : à savoir attester sur l’honneur être en mesure d’exercer cette profession (absence de condamnation…) ;
  • Une capacité professionnelle réglementée : un courtier en exercice doit pouvoir justifier d’un diplôme qualifiant ou d’une expérience professionnelle d’au moins 2 ans afin de bénéficier de l’agrément de niveau 1 nécessaire à l’exercice de ses fonctions d’Intermédiaire en Opérations de Banque et Solutions de Paiement.

Quels gains ?

Courtier en immobilier
Le courtier chargera de tout le travail d’étude du marché, de négociation et du montage de votre financement après avoir calculé combien emprunter

Citons ici l’exemple d’un couple de clients revenus voir Raphaël GRIMALT une année après avoir obtenu un prêt immobilier pour l’achat de leur résidence principale.

A l’issue de cette année, ils souhaitaient savoir s’ils pouvaient bénéficier d’une meilleure assurance et réduire ainsi leurs mensualités.

Le gain généré par leur courtier a été d’environ 14 000 € sur la durée totale de leur prêt : le couple d’emprunteurs a ainsi vu leur assurance-crédit passer d’un coût de 22 250 € à 8 268 € tout en conservant les mêmes garanties. 

Comme le précise notre expert, « le gain généré sur une assurance peut en moyenne aller de 10 à 15 000 euros sur la durée du prêt et demeure le gain le plus intéressant. »

Les principaux courtiers en ligne

A ce jour, les courtiers en immobilier disponibles sur internet se classent en trois groupes :

  • Réseaux de courtiers ;
  • Courtiers disponibles uniquement sur internet et permettant la comparaison de prêts ;
  • Courtiers indépendants.

Citons parmi eux les plus consultés à la date d’aujourd’hui, tels que Meilleur Taux, Vous Financer, Cafpi, Empruntis, Credixia, ACE…

Découvrez dans cet article : Pourquoi investir dans l’immobilier ?

Pierre

Pierre est ingénieur agronome spécialisé dans l'aménagement du territoire (INA ENSA A), et urbaniste. Investisseur immobilier dans la location meublée courte et longue durée, il est passionné pour aider les propriétaires au quotidien. Il est l'auteur du Best Seller "Airbnb Master : les 200 secrets des nouveaux millionnaires de la location courte durée" et collabore avec de nombreux médias (Capital de M6, Le Monde, Le Parisien, Le Petit Futé...) Surtout, Pierre est à votre disposition pour échanger sur vos difficultés, laissez un commentaire !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.