Google déploie un filtre spécifique à la recherche de location de vacances

Google continue à s’implanter dans le monde de la location courte durée.

Une nouvelle annonce a été faite.

 

 

Au fur et à mesure que la concurrence s’intensifie entre les grandes plateformes de réservation en ligne, les OTA, Google déploie ses ailes.

 

 

 

 

Google noue des partenariats avec des nombreuses plateformes

 

 

Ainsi, après une première tentative de partenariat (exclusif ?) avec Booking, les voyageurs pourront désormais réserver des appartements, des maisons et d’autres types d’hébergement moins conventionnels par l’intermédiaire de tiers comme Expedia.

 

 

Google élargit donc actuellement son service de réservation de voyages pour y inclure la location de vacances auprès d’un large éventail d’entreprises tierces spécialistes de la location courte durée.

 

 

Sondage :

Pensez vous que Google devienne un acteur incontournable de la location courte durée ?

View Results

Loading ... Loading ...

 

 

La nouvelle fonctionnalité permettra aux utilisateurs de Google de réserver des locations courte durée via des plateformes de réservation en ligne, telles que :

  • Abritel / HomeAway,
  • Hotels.com,
  • Expedia,
  • TripAdvisor,
  • Booking.com,
  • VRBO (très présent aux Etats Unis)…

 

 

 

google filtre location vacances

Google cherche à étendre son empire à la location saisonnière : devez vous miser dessus ? Ou vous protéger ?

 

Le communiqué initial est ici (et il y a une super infographie)

 

 

 

Un nouveau filtre des résultats de recherche pour les locations de vacances sur Google

 

 

Ce filtre dans les résultats de recherche de Google est déjà disponible en test sur les appareils mobiles et devrait être généralisé aux utilisateurs d’ordinateurs de bureau dans les prochains mois.

 

Les ingénieurs de Google sont, à juste titre, fanas des tests marketing et il semble donc que celui ci se soit révélé concluant.

 

Les utilisateurs de Google peuvent activer cette fonctionnalité en utilisant un filtre de recherche “locations de vacances”.

 

 

Voici comment Google présente les choses dans un communiqué  :

 

 

Le filtre va permettre aux gens de réserver n’importe quel hébergement, d’une “cabane à Lake Tahoe” à “une maison de plage à Sydney”.

Vous pouvez affiner votre recherche avec des filtres de prix et d’équipements, puis parcourir des carrousels de photos, lire des commentaires et enfin accéder aux tarifs et aux disponibilités de la location de vacances.

Quand vous êtes prêt à réserver, cliquez sur “Réserver” pour finaliser la transaction sur le site du partenaire

 

 

filtre recherche google location vacances

Un nouveau filtre de recherche pour google : locations de vacances

 

 

 

 

Le résultat de tests méticuleux avec les hôtels… étendus à la LCD

 

À la fin de l’année dernière, Google avait remis à plat ses tests sur la recherche d’hôtels pour rationaliser le processus de réservation et simplifier la navigation du voyageur.

Eux aussi sont fans de l’expérience voyageurs 🙂

 

 

La société a commencé à inclure les locations de vacances hors hôtels dans ses résultats de recherche, mais l’annonce récente concerne la généralisation de “l’expérience de recherche d’hôtels pour inclure un plus grand assortiment de propriétés dites de location de vacances dans le monde entier”

 

 

filtre google location saisonniere

Copie d’écran de la présentation sur le nouveau filtre (source : Google)

 

 

 

Pour aller plus loin sur l’utilisation que vous pouvez faire de Google pour avoir plus de réservations :

Google Trips : quelle utilité pour votre location de vacances ?

Google: le géant endormi de la location de vacances?

Google s’implique dans la location saisonnière : ce que les propriétaires peuvent faire pour se préparer

 

 

 

 

Quelle est la liste des partenaires de Google pour ce nouveau filtre pour locations saisonnières ?

 

 

Bon on a écrit pour poser la question, mais on a pas eu de réponse 🙂

 

Ce que l’on a pu glaner, est que la porte n’est pas fermée pour de nouveaux partenariats, et qu’il y a probablement des négociations en cours (qui aboutiront ou non en fonction des résultats car la société n’est pas connue pour ses succès à répétition dans les domaines où elle se lance).

 

Il n’y a également pas de réponse claire sur le fait que ces partenariats se font à titre onéreux ou non et si ils sont sponsorisés pour apparaître dans les premiers résultats de rechercher.

 

 

 

Airbnb et Google sont ils fâches ?

 

 

Nombre d’observations se sont étonnés que le mot ” Airbnb ” ne soit jamais prononcé au sujet de la généralisation de ce nouveau filtre, alors que la société est la star de médias dans le domaine de la location courte durée.

 

Il semble également que les résultats de Airbnb n’apparaissent dans aucun des résultats de recherche mis en avant par le filtre de Google.

Certains interprètent cette absence (source Skift), comme  le fait que Airbnb propose des chambres à la location et que Google n’est pas sur cette logique.

 

Ainsi certaines annonces de Airbnb ne sont pas alignées sur la stratégie de Google de se concentrer sur des propriétés entières (un appartement entier, plutôt que juste une chambre dans une maison occupée par ailleurs par les propriétaires ou d’autres locataires).

 

 

Pour vous aider à louer plus, voici une formation gratuite et immédiatement utilisable pour vous :

 

 

 

 

En conclusion sur le lien entre Google et location saisonnière

 

Quoi qu’il en soit, l’expansion de la présence de Google dans le secteur de la location de vacances en emblématique des grandes manœuvres d’achats, reventes, acquisitions que les grands acteurs de l’hôtellerie mènent en coulisse, sur le fond de la volonté de capter la manne financière des touristes.

 

Il est probable que nos politiques, sous couvert de lutte contre les nuisances de la location courte durée, ne fassent que renforcer ce phénomène purement capitalistique au détriment des petits propriétaires qui font tourner l’économie… quel paradoxe!

 

Reste à surveiller le comportement de Airbnb, par rapport à ces évolutions. En effet, ce poids lourd de l’économie collaborative autour de la location de logements entre particuliers devrait entrer en bourse, ce qui pourra renforcer encore son influence avec des moyens financiers décuplés.

 

 

 

Qu’en pensez vous ?

Vous êtes libre de donner votre avis et faire part de vos remarques dans les commentaires ci-dessous :

Pierre

4 commentaires

  1. Merci pour cette actualité. C’est tout de même la jungle avec toutes ses “sauvageries” que ce Web chapeauté par quelques monstres incontournables … Pas facile de se positionner efficacement lorsque que l’on se lance dans la LCD en espérant être efficace et relativement indépendant, essentiellement avec un site Web perso que l’on espère bien positionné. Vraiment pas simple de choisir clairement …

    • Bonjour

      en effet…

      il faut déployer les bonnes stratégies pour référencer votre site web et avoir du trafic et donc des réservations.
      Sinon, vous aurez toujours l’impression désagréable de travailler dans le vent 🙂

      Bien à vous

  2. Bonjour à tous,
    Merci à Pierre pour cette information sur ce nouveau mode de recherche d’une location de vacance idéale 😉

    Il est certain que Booking est un solide « partenaire » de Google. En effet, Booking est le seul, à ce jour, à pouvoir ajouter dans une description de location de vacances sur Google Maps, des images qui renvoient ensuite sur le site de Booking alors que le propriétaire a retiré depuis longtemps l’annonce sur Booking !

    L’autre remarque concerne la façon de trier les annonces qui est, actuellement, totalement inconnue et qui restera, très certainement, secrète …

    Est-ce que le tri sera pertinent par rapport à l’envie du locataire, ou en fonction de la commission que cela peut rapporter à Google ?

    L’autre question est : qui va payer ces frais de commission ou de service supplémentaires ?

    De nombreux locataires commencent à déserter les sites d’annonces à la commission car il y a de nombreux frais qui s’ajoutent par rapport à une location de particulier à particulier. Nos hôtes ne semblent pas être prêts à payer ces frais supplémentaires (commission, service, avec TVA, bancaire)

    Nos vacanciers commencent à se rendre compte que la meilleure information n’est pas celle qu’on leur donne, mais celle qu’ils vont chercher eux-mêmes.
    A suivre …

    • Vos réflexions sont très intéressantes bien comme toujours !

      Nous en arrivons à la conclusion de la nécessité des réservations en direct.

      Il y a un créneau a saisir encore pendant quelques temps

      C’est une partie du futur de la location saisonniere !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.