La révolution de l’Open Data pour les offices de tourisme : une opportunité à ne pas manquer

Vous avez un projet de location  courte durée et vous cherchez des données pour votre étude de marché?

Vous voulez être un propriétaire libre grâce aux techniques détaillées sur Eldorado Immobilier?

L’open data et les données touristiques vous intéressent?

 

 

[bctt tweet= »La plateforme Datatourisme est accessible à tous, profitez en » username= »Eldoradoimmo »]

 

 

 

 

Datatourisme regroupe la majorité des données touristiques dans un format unique et ouvert, afin de faciliter leur utilisation

 

 

Les données publiques, produites par les collectivités et les organismes locaux de tourisme, sont mutualisées, homogénéisées et organisées.

 

 

big data tourisme

Le big data arrive dans le tourisme

 

Le projet Datatourisme part d’un constat simple et plutôt inquiétant pour les acteurs classiques du tourisme (qui ne sont pas toujours très efficients…) et tourne autour de cette question:

 

Quel avenir pour les sites internet de destinations touristiques, comme ceux des offices de tourisme ?

 

 

J’en parle également dans ces articles :

SITE INTERNET location saisonnière : 10 raisons INDISCUTABLES de vous lancer

Comment doubler vos réservations pour votre location courte duree et investir à haut rendement à coup sur

 

 

La multiplication des acteurs capables de transmettre cette information touristique aux voyageurs amène les office de tourisme classiques à supprimer les intermédiaires et à utiliser des agrégateurs de contenus.

 

Gîtes de France, Airbnb, les chaînes hôtelières, les blogs de particuliers et d’entreprises, ou encore les sites des parcs d’attractions cherchent tous à renseigner leurs visiteurs sur les attraits touristiques d’un territoire, qu’ils soient permanents ou saisonniers, à proximité de leurs propres services.

 

C’est le cas également des propriétaires qui se bougent sur Eldorado Immobilier, au sein du Club VIP

Ils comprennent (ou commencent à comprendre) que les places sont chères et bonnes sur internet, pour louer en direction une location courte durée, et que là aussi la concurrence est de plus en plus féroce. D’où l’importance de se positionner rapidement.

 

 

[bctt tweet= »En nous axant sur l’expérience voyageurs et sur les réservations en direct, nous contribuons à émerger comme de nouveaux influenceurs du tourisme dans nos régions : les propriétaires de gîtes » username= »Eldoradoimmo »]

 

 

Pour plus d’informations sur ces notions :

Votre arme fatale pour cartonner avec votre location courte durée : l’expérience voyageurs

GUIDE ultime pour créer une relation de CONFIANCE avec vos locataires

 

 

Dans cette configuration, les acteurs classiques du tourisme ont jugé nécessaire d’apporter des données vérifiées, cohérentes et de qualité et de les regrouper dans des bases de données que l’on appelle : open data.

 

En fait, la stratégie des acteurs institutionnels est contenue dans cette citation que l’on trouve sur le site web du réseau Tourisme et territoires :

 

« Peu importe le site sur lequel l’internaute trouve l’information, ce qui compte c’est de lui donner accès à des éléments fiables et de qualité, et de faire venir les voyageurs sur son territoire »

 

C’est là que vous avez un coup à jouer, d’autant plus que la concurrence est encore faible sur ce créneau de l’information touristique locale (mais pour combien de temps?)

 

Découvrons le fonctionnement de Datatourisme et comment exploiter ses opportunités

 

 

 

Datatourisme : Une plateforme Open Data nationale, dédiée indirectement à la location courte durée

 

 

Porté par le réseau Tourisme et territoires et la direction générale des entreprises (DGE), ce projet appartient en fait à une mouvance plus large visant à ouvrir les données publiques à tous.

 

open data datatourisme

Avec l’open data, les données sur tous les sites touristiques s’ouvrent au public, et donc à tous ceux qui veulent les exploiter

 

 

« Ouvrir » les données signifie ici les inscrire dans un processus d’open data qui permet à l’information d’être accessible à tous, mais qui impose aux fournisseurs de données de suivre des règles, notamment la mise en place d’un langage informatique normé, afin que tout le monde puisse le comprendre.

A son lancement, la plateforme Datatourisme mutualisait les données de plus de 85 % du territoire français, provenant de 40 bases de données différentes, alimentées par les offices de tourisme, les agences départementales et les régions.

Datatourisme répond au standard « schema. org », inventé par Google, Bing, Yandex et Yahoo ! afin de normer les fichiers informatiques pour les rendre plus simples d’accès aux moteurs de recherche.

 

Pour les collectivités, qui sont chargées de fédérer les informations touristiques, les changements sont importants et font figure de petite révolution.

 

Toutefois, et c’est aussi là où les propriétaires de location courte durée ont une opportunité, car au niveau le plus local, celui des offices de tourisme, rien ne devrait vraiment bouger avant quelques années. La place est à prendre, avis aux amateurs!

 

Les exigences de transmissions d’informations touristiques seront plus fortes et plus précises, afin de convenir à un niveau national, mais cela en restera là pour l’instant au niveau travail des offices de tourisme.

 

Si nous prenons l’exemple de la célèbre fête de la soupe de Blainville Crebon, dans le 76…

Tout le monde ne connaît pas cet événement (lol), et l’office de tourisme local va devoir préciser des informations qu’il n’avait pas eu à prendre en compte jusqu’alors, comme les heures d’ouverture, la récurrence, le numéro d’édition…

Cette numérisation est tout de même en marche depuis plusieurs années, et une large majorité des offices de tourisme ont déjà renseigné leurs données dans des tableaux XML, le format utilisé par les logiciels de feuille de calcul comme excel.

 

Le problème, c’est qu’il faut lisser tous ces tableaux réalisés partout en France pour qu’ils puissent être réunis dans une seule base de données commune, avec la même dénomination pour chaque information. Pas facile

 

 

 

Open data dans le tourisme : le défi de la normalisation

 

 

datatourisme office de tourisme

Un travail d’équipe énorme a débuté pour améliorer la visibilité des offices de tourisme grâce à l’open data

 

 

 

Cette opération de normalisation des données sera réalisée pour chaque base de données par les agences de développement touristique ou les comités régionaux du tourisme (CRT). Ce sont eux qui réaliseront la traduction des tableaux des offices de tourisme vers l’ontologie, sorte de langage universel, utilisé par Datatourisme.

 

Concrètement, un lexique des différentes informations prises en compte par la plateforme nationale a été élaboré en concertation avec les différents acteurs du projet et les agences départementales doivent rendre conformes leurs tableaux avec cette nouvelle ontologie.

Ce qui semble simple mais est en fait titanesque, lors de l’élaboration des traductions d’une occurrence à l’autre !

La langue française regorge de synonymes, et chaque localité peut avoir fait des distinctions dans ses domaines de prédilection.

 

Une fois normalisées, les transmissions de données pourront être faites automatiquement et de façon continue.

 

 

 

L’information des territoire : un vrai travail journalistique de tri éditorial

 

Outre le travail de normalisation des données, les gestionnaires des 40 bases de données alimentant la plateforme seront aussi chargés de faire un travail éditorial pour jauger la qualité, l’intérêt et le respect des droits d’auteur de chaque donnée avant de valider leur intrication, ou non, sur la plateforme nationale.

Toutes les informations ne sont pas mises en accès libre

Il reste également le chantier de la gouvernance et de la pérennisation du service à terminer

Car une fois les bases de données créées, il faut les entretenir et les alimenter

 

 

mise a jour data tourisme

L’agrégation des données touristiques de chaque territoire est déjà un énorme travail…
mais comme toujours, ce n’est rien par rapport à l’enjeu de la mise à jour des données, encore plus fastidieux, et travail de l’ombre, par essence à vocation à être délaissé

 

 

C’est notamment le cas des données commerciales, comme le prix des chambres d’hôte, par exemple.

 

Car, au-delà de la standardisation des données dans un langage commun, qui est déjà une véritable plus-value pour les utilisateurs publics ou privés, la qualité et l’intérêt des données apportées par la plate forme nationale sont également importants.

 

Le  travail de collecte et de synthèse a été déjà orienté pour simplifier la vie des utilisateurs de l’open data.

Le format de diffusion est déjà réfléchi pour être tourné vers la promotion et le touriste.

Ainsi, les intermédiaires peuvent récupérer la donnée et la transmettre facilement vers l’utilisateur grand public.

Le but est vraiment d’apporter la matière première dont les entreprises ont besoin pour innover.

 

La plateforme est sur les rails, les outils informatiques de récupération automatique des données sont prêts.

 

La plupart des données sont gratuites, avec un service freemium en développement  (l’association d’une offre gratuite et d’une offre payante).

 

 

 

En résumé sur la plateforme Datatourisme

 

Alimenté notamment par les offices de tourisme et les comités régionaux de tourisme, le portail, qui agrège 40 bases de données différentes, offrira, à terme, information et services que vous pourrez utiliser de multiples manières :

  • ciblage des voyageurs
  • amélioration de vos offres
  • optimisation des informations que vous donnez via vos guides ou votre site internet

 

Au niveau des territoires, Datatourisme permettra de :

  •  Augmenter l’audience des informations produites localement.
  • Croiser les informations disponibles pour en créer de nouvelles.

 

Pour un vous, en tant que propriétaire de location courte durée : Vous devez vous positionner et créer votre site internet MAINTENANT

Demain il sera trop tard, vous allez être obligé de passer par les plateformes qui décideront de tout pour vous, sur le modèle d’uber…

 

Nous avons décidé de vous accompagné en vous permettant de créer vous même votre site pas à pas, sans aucune connaissance informatique :

Créez vous-même le site web de votre hébergement et gagnez votre indépendance

 

 

 

 

Qu’en pensez vous ?

Donnez votre avis et réagissez dans les commentaires, nous vous remercions et répondront rapidement

 

2 Commentaires

  1. Bonjour Pierre,
    Merci pour cette superbe info, mais je n’ai pas compris comment le site DATAtourisme fonctionnait. Je me suis inscris pour voir, et je n’ai accès à rien (page FLUX vierge) … Merci.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.