L’ Assurance Voyage Tous Risques augmente de 40% : Profitez en…

Dans le nouveau monde post COVID-19, nombreux sont ceux qui sont toujours prêts à voyager à l’étranger, mais cela va leur coûter un peu plus cher en assurance (beaucoup plus cher en fait).

Les assureurs qui ont des contrats pour assurer les voyages constatent une forte augmentation de la demande des assurances de type “tous risques ” ou «d’annulation pour une raison quelconque» à un prix élevé, car les vacanciers qui envisagent de s’aventurer dans les mois à venir vers des locations de vacances recherchent une couverture complète et sans conditions, ce qui était rarement vu avant la pandémie.

Avec la perspective de voir les pays appliquer ou non des restrictions de confinement suivant l’évolution de la pandémie du coronavirus, les voyageurs prennent peu de risques avec leur assurance.

Des milliers de voyageurs (et hôtes…) ont été victimes, au début de cette année des politiques d’annulation fluctuantes et étonnantes par :

Nombre des voyageurs et hôtes n’ont pas été remboursés lorsque les gouvernements ont imposé des interdictions de voyager.

Voyage et covid-19

Alors que les destinations en Europe et en Asie assouplissent les fermetures des frontières, plusieurs sociétés d’assurance aux Etats Unis (qui sont quasiment toujours précurseurs de ce qui se passe en Europe) ont déclaré que les vacanciers qui réservent leurs vacances à partir de maintenant payaient environ 40% de plus pour l’assurance annulation de leur séjour.

Les données du site américain de comparaison Squaremouth montrent que les achats d’assurances voyage complètes, toutes causes d’annulation confondues ont fait un bond de 680% par rapport à l’année dernière.

Ces données sont basées sur les achats d’assurances polices du 1er avril au 20 mai, pour des voyages effectués en juin, juillet ou août.

Plus d’un tiers des vacanciers prévoyant des voyages cet été ont recherché une assurance qui incluait une annulation ou une couverture médicale s’ils contractaient le COVID-19 ou étaient mis en quarantaine.

Tout le monde entend parler de la possibilité d’une résurgence de COVID-19, seconde vague, ou saisonnalité. 

Logiquement, les voyageurs recherchent une assurance qui peut leur offrir une sécurité la plus flexible possible.

Ce changement de comportement est une opportunité pour un secteur de l’assurance qui a été malmené financièrement et dans les médias par la crise, et est une opportunité rare où les actuaires peuvent développer de nouveaux produits.

Cependant, tout n’est pas si rose, car les assurances prennent de gros risques à proposer ce type de produit. Après avoir subi des réclamations énormes et variées des entreprises et des ménages touchés par la pandémie, cela pourrait être la faillite si une nouvelle vague d’infections forçait la mise en place de nouvelles restrictions de voyages.

La couverture tous risques de certaines assurances comprend même un volet indemnisation des voyageurs qui ne partiraient pas par crainte de contacter le nouveau coronavirus, à condition qu’ils annulent le voyage maximum dans les deux jours avant le départ.

Pour le monde du tourisme au sens large, et donc aussi pour les propriétaires de locations saisonnières et d’hôtels, proposer des assurances plus chères pourrait générer des revenus supplémentaires, que les voyageurs dépenseraient autrement dans des restaurants, des magasins et des excursions.

Un fléau ou une bénédiction ?

En faisant une simple recherche sur une de ces assurances américaines, l’assurance tous risques aller-retour standard pour un voyage de 15 jours de 4 500 € des États-Unis vers l’Italie coûte 150 € par personne pour une assurance standard, mais 215 € pour une assurance tous risques, ce qui représente plusieurs milliers d’euros lorsqu’elle est contractée par des familles ou des groupes.

L’assurance annulation tous risques en Europe comporte toutefois en Europe des exclusions de type pandémie, risque nucléaire ou guerre, ce qui en plus de son prix explique probablement elle n’était pas beaucoup souscrite….

Voyage et covid-19
Le prix à payer pour voyager pendant la pandémie

Lorsque la pandémie s’est déclarée, les voyageurs ont eu des inquiétudes qui n’ont pas été prises en compte. C’est alors que l’assurance tous risques est devenu une évidence pour de nombreux voyageurs.

World Nomads, qui assure les voyageurs (qui ne passent pas par des agences de voyages) dans plus de 130 pays, a interrogé plus de 2 000 visiteurs de son site au cours des deux derniers mois, leur demandant leurs intentions de voyage “après le COVID-19”.

Plus d’un tiers d’entre eux ont déclaré qu’ils commenceraient à voyager dans moins d’un mois, tandis que 55 % ont déclaré qu’ils voyageraient dans les trois mois, les principales destinations étant réparties en Europe et en Asie.

Au total, 72 % des personnes interrogées ont déclaré qu’elles souscriraient une assurance tous risques pour leurs voyages à l’étranger, contre 38 % en 2018.

Ainsi, Anna Gladman, PDG de World Nomads a déclaré : ” Le COVID-19 a fait prendre conscience aux gens que des calamités parfois imprévues peuvent se produire réellement.”

La pandémie du coronavirus et les mesures de confinement et de fermetures de frontières sont sans précédent, mais il n’est pas encore tranché si la hausse du coût des assurances tous risques pour les voyages sera une bénédiction ou un malheur pour le secteur de l’assurance.

A court terme, on s’attend à ce que ce soit une augmentation de revenus pour les assureurs de voyages, mais si trop d’annulations sont à indemniser, ce sera peut être finalement peu de choses par rapport à ce que les assureurs devront verser.

Qu’en pensez vous ?

Allez vous prendre une assurance annulation tous risques pour votre prochain voyage ?

Allez vous proposer des assurances annulation aux personnes qui font des réservations dans votre gîte ou hôtel ?

Pierre

Pierre est ingénieur agronome spécialisé dans l'aménagement du territoire (INA ENSA A), et urbaniste. Investisseur immobilier dans la location meublée courte et longue durée, il est passionné pour aider les propriétaires au quotidien. Il est l'auteur du Best Seller "Airbnb Master : les 200 secrets des nouveaux millionnaires de la location courte durée" et collabore avec de nombreux médias (Capital de M6, Le Monde, Le Parisien, Le Petit Futé...) Surtout, Pierre est à votre disposition pour échanger sur vos difficultés, laissez un commentaire !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.