Règle n°3 : Découvrez Votre Archétype Idéal (Faites le Test Rapide)

La règle n°3 du propriétaire idéal sur votre feuille de route :

Comment vous connaître vous-même (mais vraiment) ?

Et quelle est l’adéquation réelle entre votre statut de propriétaire investisseur et votre épanouissement personnel.

J’ai élaboré un Test pour vous, lisez l’article jusqu’au bout pour découvrir à quel profil vous appartenez !

Etes vous à votre place ? (et comment vous épanouir)

Quand on se lance dans la location saisonnière, tout s’enchaîne souvent très vite et on en oublie ses repères, surtout si on part de zéro.

  • Au départ, la location courte durée est est un complément de revenus, probablement découvert un petit peu par hasard…
  • et puis en y prend goût.
  • On multiplie les investissements,

et vous pouvez très vite vous retrouver au cœur d’une course après l’argent (sans fin) dans laquelle vous n’aviez pas vraiment prévu d’être. 

Donc si vous pensez que vous n’êtes pas dans la bonne course cet article est fait pour vous.

Si vous assumez vos choix et pensez que vous êtes exactement à votre place avec la location saisonnière, cet article vous aidera à mieux vous connaître et atteindre vos objectifs.

Quel type de propriétaire êtes vous ? Nous avons identifié 4 Archétypes majeurs, lequel êtes vous et utilisez vous bien vos compétences ?

Quelle est la bonne course que vous devriez courir ? 

Votre réussite est celle qui se base sur vos vrais indicateurs, ceux qui définissent VOTRE réussite personnelle.

Classiquement, lorsque deux propriétaires investisseurs en location courte durée se comparent, ils prennent les indicateurs suivants :

  • le taux d’occupation, 
  • les revenus / loyers bruts générés

C’est clair que ce sont des indicateurs très importants pour votre activité.

Mais est-ce que ce sont de bons indicateurs des choix que vous avez fait lorsque vous avez choisi la location saisonnière ? 

Est-ce que c’est vraiment votre objectif ultime de gagner toujours plus ?

Pour le savoir, à force d’interviewer des centaines propriétaires au fil du temps, on se rend compte qu’il y a quatre grands Archétypes de propriétaires de locations saisonnières.

Et savoir à quel profil vous appartenez vous aidera beaucoup à vous épanouir et donc à être beaucoup plus performant.

Ça va vraiment vous aider à aller beaucoup plus loin dans cet équilibre entre :

  • d’un côté l’investisseur ou gestionnaire de locations saisonnières
  • et de l’autre votre épanouissement personnel,
  • parce que le gros intérêt de la location saisonnière c’est de pouvoir allier les deux.

L’Hospitalité n’est pas une activité comme la spéculation en bourse où l’objectif c’est de gagner de l’argent, toujours de l’argent.

Ce n’est pas mal en soi.

Mais l’intérêt de la location saisonnière c’est que en même temps que vous devez riche, il y un épanouissement personnel au niveau de l’hospitalité et du service qu’on rend aux gens et que l’on trouve difficilement dans un autre secteur.

Quels sont ces profils des propriétaires de location courte durée ?

Archétype 1 : L’épicurien / Le Passionné

C’est quelqu’un qui utilise la location saisonnière comme complément de revenu, comme une activité accessoire.

Et qui l’assume complètement comme tel.

Ce n’est pas du tout péjoratif car il y a énormément de gens qui font la location saisonnière en activité accessoire et qui le font très bien.

L’Epicurien ne cherche pas forcément beaucoup plus d’argent.

Il utilise la location saisonnière comme un complément de revenu au quotidien, comme une poire pour la soif et il est heureux de ce fonctionnement.

Archétype 2 : le Self-made man / l’Artisan

C’est-à-dire celui qui a construit son activité tout seul à partir de rien, quelqu’un qui en avait marre de son boulot et qui voulait se créer un autre travail.

Il a fait de la location saisonnière pour son haut rendement et a créé une activité à temps plein. 

C’est la principale différence avec l’épicurien qui ne fait pas de la location courte durée son activité principale. 

Le self made man, c’est peut-être celui qui va avoir le plus de pression avec ces indicateurs de taux d’occupation et de revenu car les autres propriétaires, la banque … vont lui demander. 

Pression supplémentaire pour concilier sa vie familiale, et ses autres passions à côté.

Archétype 3 : l’Architecte / l’Artisan

C’est le propriétaire qui a commencé par un appartement et qui se développe. 

Qui va créer un empire à son image.

Il va chercher à :

  • standardiser,
  • rationaliser au maximum son processus
  • pour développer un patrimoine vraiment considérable,
  • c’est ça qui le motive

Et c’est se développer et croître qui le rend vraiment heureux.

Archétype 4 : l’Entrepreneur / Le Créatif

Non seulement l’entrepreneur cherche à se développer à avoir de plus en plus de propriétés,

mais il se développe aussi dans d’autres secteurs annexes à la location saisonnière.

Par exemple il se dit que peut-être il n’y a pas d’assurance de la location saisonnière vraiment adaptée donc il va créer ce service, ou alors en partant des lacunes des services existants, il va créer son propre Channel manager.

Donc c’est quelqu’un qui va encore plus loin et qui trouve son épanouissement à la fois dans le fait de rendre service au locataire, mais aussi à ses alter-egos en cherchant à créer des nouveaux business.

Il n’y a pas de Profil supérieur aux autres… mais…

Tout cela s’exprime à différents niveaux de la location saisonnière et il n’y a pas de profil supérieur aux autres. 

Mais il faut que vous puissiez identifier quel est votre profil dominant pour ne pas vous tromper de route et concilier réussite personnelle et financière.

se lancer dans la location saisonnière
La location saisonnière est un marché concurrentiel, il est indispensable d’identifier le profil qui vous correspond pour réussir et vous épanouir

Si vous êtes un épicurien qui veut gérer la location saisonnière comme d’un complément de revenu, n’allez pas vous comparer avec un architecte ou un entrepreneur qui veut créer un empire soit d’immobilier ou soit beaucoup plus diversifié encore. 

L’entrepreneur, lui, va se retrouver vite limité quand il va discuter avec l’architecte parce que l’entrepreneur va faire d’autres choses à côtés et l’architecte ne comprend pas cela.

Donc c’est important que vous puissiez savoir dans quel profil vous vous inscrivez pour voir comment rendre le plus de service possible à vos locataires. 

Et une fois que vous en connaissez plus sur vous-même et que vous pouvez communiquer vos valeurs, par exemple à travers le cadeau de bienvenue que vous allez offrir à vos locataires (le petit mot d’accueil),

et zoomer sur chaque locataire pour ne pas créer du standardiser, pensez à ne pas oublier les règles précédentes (règle 1 et règle 2), et créer des éditions limitées qui correspondent à votre image.

C’est parfois difficile de discuter entre Archetypes et on a mis quand même assez longtemps de se rendre compte que finalement l’épicurien était peut-être la partie la plus noble de la location saisonnière.

C’est quelqu’un qui trouve son bonheur dans le fait d’épanouir les locataires même s’il n’a pas envie de développer un empire à côté de ça.

Exemple d’Epicurien

Il y a un couple qui fait partie du cercle privé et qui a une location saisonnière près de Lyon.

Ils habitent dans une vieille maison dont ils ont hérité. Ils se servent de la location saisonnière qu’ils y ont créé pour financer tout simplement la restauration de leur maison.

Ils accordent une importance très forte à être présents quand un locataire arrive, à personnaliser l’accueil pour les locataires et ils ont une note 9.8 sur booking.com.

Désormais ils louent à 60 % direct avec des gens qui n’ont qu’une envie, celle de revenir chez eux à chaque fois qu’ils viennent dans la région. 

Exemple d’architecte (qui est aussi un peu épicurien)

Une conciergerie qui s’appelle Only Provence, qui gère des locations saisonnières (villa extrêmement luxueuse au Sud de la France). 

Chaque année, le gérant dresse un bilan et il liste toutes les propriétés qui sont à son inventaire.

Il élimine les cinq qui ont les plus mauvais commentaires pour avoir la conciergerie la plus haut de gamme qui existe sur le marché.

Là, la rentabilité ne vient pas forcement de la quantité, on peut très bien avoir un nombre limité de location saisonnière, qui, si on optimise bien les dépenses, les achats, la gestion et les ratios, aboutisse à rentabilité supérieur à une multitude de biens.

La rentabilité n’est pas forcément là où on pense qu’elle se trouve.

Et Maintenant ? Passez à l’action !

Maintenant déterminez dans quel profil de propriétaire vous êtes et assumez ce profil pour le retranscrire à vos locataires.

Après cette étape, déterminer vos missions en tant que propriétaire. 

Qu’est-ce que vous voulez transmettre, pourquoi vous faites ça.

Et ensuite partagez ces missions et ces objectifs par écrit sur le site internet de votre location saisonnière et par écrit auprès de vos employés. Vous verrez que le fait de comprendre comment votre vision va les épanouir.

La question fondamentale que vous devez vous poser c’est :

à quoi votre business de location saisonnière doit ressembler POUR VOUS dans l’idéal et quel est votre objectif au final.

Si vous étiez immensément riche, comment feriez vous de la location saisonnière ?

Et ce n’est pas forcément la course à gagner toujours plus.

Vous pouvez choisir comme certains propriétaires de dire que :

2 jours par semaine je ne fais rien et un jour par semaine supplémentaire je me fais une soirée barbecue avec mes locataires.

Comment on arrive à faire ça ?

En externalisant la partie des choses qui ne vous correspond pas, qui ne vous aide pas à vous épanouir dans votre Profil.

C’est comme si vous choisissiez de ne plus avoir d’appel téléphonique le soir quand vous rentrez chez vous. 

C’est à vous de voir quel est votre objectif principal à la fois en terme de business et en termes d’épanouissement.

Une fois que c’est clair pour vous, vous faites une liste et vous indiquez les coûts d’externalisation ou d’automatisation à côté.

L’idée c’est de vous dire par exemple :

«  j’ai vraiment envie de ne pas travailler deux jours par semaines et de ne pas répondre au téléphone le soir »

Vous ne dites pas cela dans le vent et vous passez au concret :

Vous mettez à côté combien ça coûte d’externaliser ces actions.

Même si vous n’êtes pas prêt financièrement à faire ces concessions tout de suite ça vous donne une boussole pour la suite, cela vous fixe votre vraie feuille de route à suivre avec un objectif qui vous épanouit.

Peut-être qu’aujourd’hui, vous avez un seul appartement ou deux, mais quand vous en aurez d’autres, vous saurez dégager des liquidités pour vous permettre d’aller vers cet objectif-là.

Et donc au lieu d’avoir un objectif flou de constituer un gros patrimoine et dégager du cash, vous mettez ce patrimoine et cette liberté financière au service de votre projet de vie.

Il n’y a pas de moteur plus puissant pour votre motivation et pour continuer à vous développer de manière efficace et très rentable.  

Dites moi dans les commentaires ci-dessous à quel profil de propriétaire de location saisonnière vous pensez appartenir et rdv très vite pour la Règle n°4 de votre boussole pour votre réussite !

Pierre

Pierre est ingénieur agronome spécialisé dans l'aménagement du territoire (INA ENSA A), et urbaniste. Investisseur immobilier dans la location meublée courte et longue durée, il est passionné pour aider les propriétaires au quotidien. Il est l'auteur du Best Seller "Airbnb Master : les 200 secrets des nouveaux millionnaires de la location courte durée" et collabore avec de nombreux médias (Capital de M6, Le Monde, Le Parisien, Le Petit Futé...) Surtout, Pierre est à votre disposition pour échanger sur vos difficultés, laissez un commentaire !

6 commentaires

  1. Et oui, nous sommes des épicuriens ! Nous avons hérité d’une villa en Provence mais, comme nous sommes belges, nous ne pouvons y aller que 3 ou 4 fois par an. Que faire de cette maison le reste du temps? La louer, bien sûr. Donc nous avons commencé la LMNP petit à petit, en n’y connaissant rien du tout… En nous formant sur internet (merci Pierre!) et en regardant comment les autres propriétaires loueurs faisaient… La concurrence est rude dans notre région et il fallait nous distinguer: nous avons opté pour le créneau : animaux bienvenus, car il y a très peu de villa avec piscine qui acceptaient les animaux dans notre région et parce que nous sommes nous-mêmes éleveurs de chiens (nous avons un site pour cet élevage). De plus, nous offrons de petits cadeaux de producteurs locaux à nos locataires lors de leur arrivée. Sans le savoir, nous avons donc appliqué vos règles 1 et 2 ! Et donc, oui, nous sommes des passionnés qui cherchons encore et toujours à chouchouter nos locataires. Et cela semble bien fonctionner puisque nous avons des personnes qui reviennent déjà pour la 5è fois ! Nous envisageons des travaux de décoration (peintures et carrelages) mais notre budget étant limité, nous attendons un an ou deux d’avoir de la trésorerie… Cordialement, Eric et Nicole http://www.ferigouliero.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.