L’année 2024 marque un tournant décisif dans la réglementation immobilière française avec l’introduction obligatoire de l’audit énergétique pour certains biens.

Cet article explore les implications de cette nouvelle mesure, ses objectifs en matière d’efficacité énergétique et son impact sur les propriétaires et les acquéreurs.


Dès 2024, l’audit énergétique deviendra obligatoire en France pour les biens immobiliers classés F et G au DPE. Cette mesure vise à améliorer la performance énergétique des « passoires thermiques » et à réduire les émissions de CO2.


Composantes Clés et Implications de l’Audit Énergétique pour la Rénovation des Bâtiments

Critères Évalués dans l’Audit ÉnergétiqueDescriptionImplications pour la Rénovation
Isolation ThermiqueÉvaluation de l’isolation des murs, toits, fenêtres.Identification des zones à améliorer pour réduire les pertes de chaleur.
Systèmes de Chauffage et de RefroidissementAnalyse de l’efficacité des systèmes existants.Propositions de modernisation pour une meilleure efficacité énergétique.
Utilisation d’Eau Chaude SanitaireÉvaluation des systèmes de production d’eau chaude.Conseils pour des systèmes plus économes et performants.
ÉclairageAnalyse de l’efficacité de l’éclairage actuel.Recommandations pour passer à des solutions basse consommation.
VentilationVérification de l’efficacité du système de ventilation.Améliorations pour une meilleure qualité de l’air et efficacité énergétique.
Performance Énergétique GlobaleÉvaluation globale de la performance énergétique du bâtiment.Classement énergétique et recommandations pour atteindre les normes supérieures.

Historique et Évolution des Normes Énergétiques en France

Audit énergétique 2024
Audit énergétique 2024 : essentiel pour biens F et G.

Depuis plusieurs décennies, la France s’est engagée dans une voie ambitieuse visant à améliorer l’efficacité énergétique de ses bâtiments.

Ce parcours a débuté avec des mesures initiales axées sur la réduction de la consommation énergétique, principalement dans le secteur du bâtiment neuf.

Au fil du temps, ces politiques se sont étendues, intégrant des aspects plus larges tels que :

  • l’isolation thermique,
  • l’utilisation d’énergies renouvelables
  • et l’impact environnemental global des constructions.

Dans les années 2000, la France a introduit la réglementation thermique (RT 2000, suivie de RT 2005 et RT 2012), qui a fixé des normes de plus en plus strictes en matière d’efficacité énergétique pour les bâtiments neufs.

Ces réglementations ont eu un impact significatif sur la manière dont les bâtiments sont conçus, construits et rénovés, en mettant l’accent sur la réduction de la consommation d’énergie et des émissions de gaz à effet de serre.

Détail des Nouvelles Exigences pour 2024 : Quelles Propriétés sont Concernées ?

À l’horizon 2024, une nouvelle étape sera franchie avec l’introduction de l’audit énergétique obligatoire pour certains types de biens.

Cette mesure vise à accélérer la rénovation énergétique des bâtiments existants, une composante clé de la stratégie climatique française.

Concrètement, l’audit énergétique deviendra obligatoire pour les « passoires thermiques », des bâtiments classés F et G au DPE (Diagnostic de Performance Énergétique).

Ces propriétés sont considérées comme les moins performantes sur le plan énergétique et représentent une part significative du parc immobilier français.

L’objectif est de les identifier clairement et de proposer des mesures de rénovation pour améliorer leur performance énergétique.

L’audit énergétique se différencie d’un simple DPE. Il est plus approfondi et doit être réalisé par un professionnel certifié.

Il fournira non seulement une évaluation détaillée de la performance énergétique du bien, mais aussi des recommandations concrètes pour des travaux de rénovation, accompagnées d’estimations de coûts et de bénéfices énergétiques et financiers.

Cette mesure s’inscrit dans une volonté plus large de transition vers un parc immobilier plus vert et économe en énergie, en ligne avec les objectifs de l’Accord de Paris sur le climat.

En rendant ces audits obligatoires, la France espère accélérer la rénovation de ses bâtiments les plus énergivores et réduire ainsi son empreinte carbone globale.

Objectifs de l’Audit Énergétique

Audit énergétique 2024
Dès 2024, les passoires thermiques en ligne de mire.

L’introduction de l’audit énergétique obligatoire en 2024 s’inscrit dans une démarche globale visant à atteindre des objectifs environnementaux et économiques majeurs.

Ce processus est un pivot crucial dans la transition énergétique de la France, et son impact va bien au-delà de la simple évaluation des performances énergétiques des bâtiments.

Objectifs Environnementaux :

L’objectif environnemental principal est la réduction significative des émissions de gaz à effet de serre.

Les bâtiments mal isolés et énergivores sont une source majeure d’émissions de CO2.

En identifiant ces « passoires thermiques » et en proposant des solutions de rénovation, l’audit énergétique vise à transformer ces bâtiments en des structures plus économes en énergie et plus respectueuses de l’environnement.

Par ailleurs, cette démarche contribue à l’effort national de respecter les engagements pris dans le cadre de l’Accord de Paris sur le climat. En améliorant l’efficacité énergétique des bâtiments existants, la France fait un pas de plus vers l’atteinte de ses objectifs de réduction des émissions de carbone.

Objectifs Économiques :

Sur le plan économique, l’audit énergétique présente plusieurs avantages.

Tout d’abord, il permet aux propriétaires d’identifier les moyens les plus efficaces de réduire leurs factures énergétiques.

En effectuant les travaux recommandés, les dépenses en chauffage et en climatisation peuvent être considérablement réduites.

De plus, l’amélioration de la performance énergétique d’un bien peut augmenter sa valeur sur le marché immobilier.

Les bâtiments économes en énergie sont de plus en plus recherchés, tant par les acheteurs que par les locataires, ce qui constitue un atout financier non négligeable pour les propriétaires.

L’Importance dans la Transition Énergétique :

L’audit énergétique est un outil essentiel dans la transition énergétique de la France.

Il permet de passer d’une approche réactive, où les problèmes énergétiques sont traités au cas par cas, à une démarche proactive et planifiée.

Cela facilite l’identification des bâtiments nécessitant des améliorations et assure que les ressources sont allouées de manière efficace pour maximiser les bénéfices environnementaux et économiques.

En somme, l’audit énergétique obligatoire n’est pas seulement une mesure réglementaire ; c’est une étape fondamentale vers un avenir plus durable et économiquement viable.

Il représente un engagement envers un mode de vie plus respectueux de l’environnement, tout en offrant des avantages tangibles pour les propriétaires et la société dans son ensemble.

Déroulement de l’Audit Énergétique

'audit de 2024
Réduisez vos émissions avec l’audit de 2024

L’audit énergétique, prévu pour devenir une norme en 2024, est un processus détaillé et structuré, conçu pour évaluer de manière approfondie la performance énergétique d’un bâtiment.

Comprendre son déroulement est essentiel pour saisir toute l’étendue de son impact et de son importance.

Qui Réalise l’Audit ?

L’audit doit être réalisé par un professionnel qualifié et certifié.

Ces auditeurs énergétiques sont formés pour évaluer de manière exhaustive les bâtiments et pour fournir des recommandations précises.

Leur expertise couvre divers aspects techniques, allant de l’isolation thermique à la performance des systèmes de chauffage et de refroidissement.

Critères Évalués :

L’audit se concentre sur plusieurs critères clés pour déterminer la performance énergétique du bâtiment :

  • Isolation Thermique : Évaluation de la qualité de l’isolation des murs, toits, fenêtres et autres parties du bâtiment.
  • Systèmes de Chauffage et de Refroidissement : Analyse de l’efficacité des systèmes existants et de leur impact sur la consommation d’énergie.
  • Utilisation d’Eau Chaude Sanitaire : Évaluation de l’efficacité des systèmes de production d’eau chaude.
  • Éclairage : Analyse de l’efficacité de l’éclairage et des possibilités d’amélioration.
  • Ventilation : Vérification du système de ventilation pour une qualité d’air optimale sans gaspillage énergétique.
  • Performance Énergétique Globale : Évaluation de la performance énergétique globale du bâtiment et son classement selon les normes en vigueur.

Exemples de Recommandations :

Suite à l’audit, des recommandations spécifiques sont fournies pour améliorer la performance énergétique du bâtiment. Voici quelques exemples :

  • Amélioration de l’Isolation : Renforcement de l’isolation des murs, toits, et fenêtres pour réduire les pertes de chaleur.
  • Modernisation des Systèmes de Chauffage : Remplacement des anciens systèmes de chauffage par des options plus écoénergétiques.
  • Installation de Panneaux Solaires : Utilisation de l’énergie solaire pour la production d’électricité ou d’eau chaude.
  • Mise à Niveau de l’Éclairage : Remplacement des ampoules et luminaires traditionnels par des LED ou autres solutions basse consommation.
  • Optimisation de la Ventilation : Amélioration des systèmes de ventilation pour une meilleure qualité de l’air et une réduction des pertes énergétiques.

Chaque recommandation est accompagnée d’une estimation des coûts et des économies potentielles, permettant aux propriétaires de prendre des décisions éclairées sur les investissements à réaliser.

L’objectif est de proposer des solutions personnalisées, adaptées à chaque bâtiment, pour optimiser son efficacité énergétique et réduire son empreinte carbone.

Impact sur le Marché Immobilier

Audit énergétique 2024
2024 : l’année pivot pour l’efficacité énergétique

L’introduction de l’audit énergétique obligatoire en 2024 est susceptible d’avoir un impact considérable sur le marché immobilier en France.

Cette nouvelle réglementation, axée sur l’amélioration de la performance énergétique des bâtiments, influence non seulement la valeur des propriétés mais aussi la dynamique entre acheteurs et investisseurs.

Influence sur la Valeur des Biens :

Un des effets les plus directs de l’audit énergétique est sur la valeur des propriétés.

Les bâtiments qui affichent de meilleures performances énergétiques, notamment ceux classés A ou B dans le Diagnostic de Performance Énergétique (DPE), sont susceptibles de voir leur valeur augmenter.

Ceci est dû à la prise de conscience croissante des acheteurs sur l’importance d’une faible consommation énergétique, qui se traduit par des économies à long terme sur les factures d’énergie et un impact environnemental moindre.

À l’inverse, les biens classés F ou G, considérés comme des « passoires énergétiques », pourraient subir une dépréciation.

Les coûts potentiels de rénovation pour améliorer leur performance énergétique peuvent dissuader les acheteurs ou mener à des négociations sur le prix de vente.

Réactions des Acheteurs et Investisseurs Immobiliers :

Les acheteurs deviennent de plus en plus exigeants concernant la performance énergétique des biens immobiliers.

Un audit énergétique favorable peut donc être un atout majeur lors de la vente d’un bien.

Les acheteurs sont susceptibles de privilégier les propriétés avec de bons scores énergétiques, considérant cela comme un investissement pour l’avenir, tant en termes d’économies d’énergie que de respect de l’environnement.

Pour les investisseurs immobiliers, l’audit énergétique représente une donnée cruciale pour évaluer le potentiel d’un bien.

Les propriétés nécessitant d’importantes rénovations énergétiques peuvent devenir moins attrayantes, à moins qu’elles ne soient acquises à un prix réduit, permettant une marge suffisante pour les travaux nécessaires.

En outre, la tendance croissante vers une prise de conscience écologique pourrait entraîner une demande accrue pour des bâtiments durables et écoénergétiques.

Cela pourrait inciter les promoteurs et les investisseurs à se concentrer davantage sur des projets respectueux de l’environnement, anticipant ainsi les attentes du marché.

Conclusion :

L’audit énergétique est donc un facteur clé qui influencera de manière significative le marché immobilier en France.

La prise de conscience des enjeux énergétiques modifie les critères de choix des acheteurs et des investisseurs, faisant de la performance énergétique un élément central dans la valorisation des biens immobiliers.


J’espère que vous appréciez la lecture de cet article.

Vous voulez faire passer votre activité de location saisonnière au niveau supérieur ?

Vous êtes libre de découvrir le programme exceptionnel du Club VIP et rejoindre la crème de la crème des propriétaires :

Notez cette post

"

Pierre est ingénieur agronome spécialisé dans l'aménagement du territoire (INA ENSA A), et urbaniste. Investisseur immobilier dans la location meublée courte et longue durée, il est passionné pour aider les propriétaires au quotidien. Il est l'auteur du Best Seller "Airbnb Master : les 200 secrets des nouveaux millionnaires de la location courte durée" et collabore avec de nombreux médias (Capital de M6, Le Monde, Le Parisien, Le Petit Futé...) Surtout, Pierre est à votre disposition pour échanger sur vos difficultés, laissez un commentaire !

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}