L’intérêt pour les énergies renouvelables n’a jamais été aussi prononcé, traduisant une prise de conscience collective de la nécessité de transitionner vers des sources d’énergie plus durables.

Au cœur de ce mouvement, l’installation de panneaux solaires se présente comme une solution à la fois écologique et économique pour les particuliers et les entreprises désireuses de réduire leur empreinte carbone tout en réalisant des économies sur le long terme.

Cependant, malgré les avantages indéniables de cette technologie, son coût initial reste un frein majeur pour bon nombre de foyers et d’entreprises. Heureusement, un éventail d’aides financières et de subventions est disponible pour faciliter l’accès à l’énergie solaire.

Cet article vise à explorer en détail les différentes aides disponibles pour l’installation de panneaux solaires en 2024, en fournissant aux lecteurs toutes les informations nécessaires pour naviguer dans le paysage des subventions et optimiser leur investissement dans l’énergie solaire.


La prime à l’autoconsommation photovoltaïque, mise en place en 2017, est une aide financière destinée à accélérer l’amortissement des installations solaires, avec un montant variable selon la puissance installée. D’autres dispositifs de soutien financier existent également, tels que MaPrimeRénov’ pour les installations solaires thermiques ou hybrides, les Certificats d’Économies d’Énergie (CEE), ainsi que l’Éco-prêt à taux zéro (Éco-PTZ) et diverses aides locales.


Aides et Subventions pour l’Installation de Panneaux Solaires:

DétailsConditions d’éligibilitéMontants et modalités
Prime à l’autoconsommationIntroduite en 2017, remplace le crédit d’impôt pour le photovoltaïque supprimé en 2014.– Capacité ≤ 100 kWc
– Installation par un professionnel RGE
– Raccordement Enedis
Varie selon la puissance installée
Dispositifs de soutien financierDestinés à stimuler l’investissement dans les énergies renouvelables.Varie selon le type de panneau solaire et le projetSubventions diverses, dépendent du projet
MaPrimeRénov’ et CEEAides pour les installations solaires thermiques et hybrides.– Bien de plus de 2 ans
– Travaux réalisés par un professionnel RGE
Varie selon les revenus et le type d’installation
Éco-prêt à taux zéro (Éco-PTZ)Pour la rénovation énergétique incluant les panneaux solaires.– Installations solaires thermiques et hybrides uniquement
– Justificatifs de travaux
Jusqu’à 15 000 € pour panneaux seuls,
30 000 € si couplé
Aides des collectivités localesSubventions locales pour l’installation de panneaux solaires.– Renseignements auprès des autorités localesVarie selon la localité

Qu’est-ce que la prime à l’autoconsommation ?

prime à l'autoconsommation
La prime à l’autoconsommation est une incitation financière accordée aux propriétaires de panneaux solaires.

Mise en place en 2017, la prime à l’autoconsommation photovoltaïque a pris le relais du crédit d’impôt spécifique au photovoltaïque, lequel a été aboli en 2014.

Cette aide financière contribue à accélérer l’amortissement de votre installation solaire, avec un montant qui dépend de la puissance mise en place.

À noter que le montant de la prime par kWc tend à diminuer à mesure que la puissance installée augmente.

Quels sont les dispositifs de soutien financier pour la mise en place de panneaux solaires ?

En juin 2018, lors de l’élaboration de la Programmation Pluriannuelle de l’Énergie (PPE), les autorités françaises ont dévoilé leur ambition d’atteindre “40 % de part renouvelable dans la production électrique d’ici 2030”, tout en augmentant la proportion d’énergies renouvelables à 32 % dans la consommation totale brute d’énergie à la même échéance.

Pour réaliser cet objectif, l’État souhaite stimuler l’investissement dans les technologies vertes de la part des acteurs économiques, y compris les entreprises et les ménages, en encourageant notamment l’installation de différents types de panneaux solaires : photovoltaïques, thermiques et hybrides.

Afin d’y parvenir, un ensemble conséquent de subventions a été mis en place pour améliorer la rentabilité de ces systèmes de production d’énergies renouvelables.

Cependant, il est important de noter que les aides varient en fonction du type de panneau solaire choisi.

Il est donc essentiel de distinguer les différentes catégories de panneaux solaires :

  • Le panneau solaire photovoltaïque, destiné à la production d’électricité ;
  • Le panneau solaire thermique, utilisé pour produire de l’eau chaude sanitaire et/ou du chauffage, incluant les chauffe-eau solaires et les systèmes solaires combinés ;
  • Le panneau solaire hybride, qui permet à la fois de produire de l’électricité et de contribuer au chauffage ou à la production d’eau chaude sanitaire, qu’il soit aérovoltaïque ou hydraulique.

Montants attribués pour la prime à l’autoconsommation

Le dispositif de crédit d’impôt consacré au secteur photovoltaïque s’est achevé en 2014, laissant place à la prime à lautoconsommation photovoltaïque, aussi appelée prime à l’investissement, introduite par l’arrêté du 9 mai 2017.

Le but de cette assistance financière est de réduire le coût de votre investissement, et il est important de noter que la somme allouée varie en fonction de la puissance installée de vos panneaux solaires.

Le calcul de cette prime s’effectue suivant les critères énoncés dans le tableau ci-après.

Puissance≤ 3 kWc> 3 et ≤ 9 kWc> 9 et ≤ 36 kWc> 36 et ≤ 100 kWc> 100 et ≤ 500 kWc
Prime à l’autoconsommation510 €/kWc380 €/kWc210 €/kWc110 €/kWcNon éligible

Quels critères doit-on remplir pour être éligible à la prime à l’autoconsommation ?

prime à l'autoconsommation
Les critères d’éligibilité à la prime à l’autoconsommation varient selon les réglementations locales,

Lorsque vous déposez une demande de raccordement au réseau électrique auprès d’Enedis, la demande pour la prime à l’autoconsommation photovoltaïque est automatiquement initiée, sans qu’il soit nécessaire de répondre à des critères de ressources.

Cependant, il y a certains prérequis à prendre en compte pour l’installation:

  • La capacité du système doit être inférieure ou égale à 100 kWc.
  • Le producteur doit opter soit pour le modèle d’autoconsommation avec vente du surplus, soit pour la vente totale.
  • L’installation doit être montée sur une structure (comme un toit ou un garage) ou servir d’élément architectural (bardage, brise-soleil, pergola, etc.).
  • L’installation doit être réalisée par un professionnel photovoltaïque certifié RGE (Reconnu Garant de l’Environnement).

MaPrimeRenov’ et les primes CEE pour les installations solaires thermiques

Tranche de revenusÉquipements solaires hybridesChauffe-eau solaireSystème solaire combiné
Bleu2 500 €4 000 €11 000 €
Jaune2 000 €3 000 €9 000 €
Violet1 000 €2 000 €5 000 €
RoseNon éligibleNon éligibleNon éligible

Pour succéder au CITE (Crédit d’impôt pour la transition énergétique), le gouvernement français a introduit en 2021 le dispositif MaPrimeRénov’, destiné à financer une variété de travaux d’amélioration énergétique dans l’habitat.

Contrairement au CITE, MaPrimeRénov’ est versée directement au moment de la réalisation des travaux.

Toutefois, il est à noter que les installations photovoltaïques ne sont pas prises en charge par ce dispositif; seules les installations solaires thermiques ou hybrides sont éligibles.

Cette aide est accessible à tous les propriétaires, indépendamment de leur niveau de revenus, à condition que le bien immobilier concerné par les travaux ait plus de deux ans et que ces travaux soient réalisés par un professionnel certifié RGE, garantissant ainsi la qualité et la performance de l’installation (bonne orientation et inclinaison des panneaux, sécurité, durabilité, etc.).

Le montant de l’aide varie en fonction des revenus, avec quatre catégories différentes : MaPrimeRénov’Bleu, Jaune, Violet et Rose.

Ce programme est complémentaire aux Certificats d’Économies d’Énergie (CEE), qui obligent les fournisseurs d’énergie à contribuer à la rénovation énergétique des logements des particuliers, suivant les mêmes critères d’attribution que MaPrimeRénov’.

En combinant ces deux types d’aides, il est donc possible de financer une part significative du coût d’installation de panneaux solaires. Les montants précis et les types d’installations solaires concernés par MaPrimeRénov’ sont détaillés dans la documentation officielle, tandis que les primes CEE sont calculées au cas par cas.

L’Éco-prêt à taux zéro (Éco-PTZ)

L’Éco-prêt à taux zéro (Éco-PTZ)
L’Éco-prêt à taux zéro (Éco-PTZ) est un dispositif de prêt sans intérêt.

L’éco-prêt à taux zéro se distingue comme une aide majeure dans le domaine de la rénovation énergétique des habitations, et il s’applique également à l’installation de panneaux solaires. Pour l’installation exclusive de panneaux solaires, vous pouvez obtenir un prêt jusqu’à 15 000 €.

Si vous associez l’installation des panneaux solaires avec d’autres travaux visant à améliorer l’efficacité énergétique du logement, le montant du prêt peut être augmenté, pouvant atteindre jusqu’à 30 000 € si vous réalisez un ensemble de trois travaux ou plus.

Néanmoins, il est important de noter que l’éco-PTZ est uniquement accessible pour les installations solaires thermiques et hybrides, excluant donc les installations photovoltaïques seules.

Dans les trois ans suivant l’octroi de l’éco-PTZ, vous êtes tenu de fournir des preuves attestant de la réalisation des travaux, en remplissant et en soumettant les formulaires « factures » disponibles sur le site officiel du service public.

Les aides des collectivités locales

Plusieurs entités locales, telles que des communes, des départements et des régions, offrent des aides financières aux résidents qui décident d’adopter l’énergie solaire, qu’elle soit thermique, photovoltaïque ou hybride.

Des exemples incluent des régions comme l’Alsace, l’Essonne, ou encore des villes telles que Toulouse et Bordeaux.

Il est vivement conseillé de prendre contact avec les services de votre mairie, de votre département ou de votre région, ou de consulter le site de l’ANIL (Agence Nationale pour l’Information sur le Logement) afin de découvrir les aides disponibles spécifiquement dans votre secteur.

Conclusion

En conclusion, il existe une variété d’aides et de subventions pour encourager l’installation de panneaux solaires, favorisant ainsi la transition vers une énergie plus propre et durable.

De la prime à l’autoconsommation à l’éco-prêt à taux zéro, en passant par les initiatives locales, les particuliers ont accès à diverses options pour réduire les coûts d’installation et accélérer l’amortissement de leur investissement.

Il est cependant crucial de bien se renseigner et de comprendre les critères d’éligibilité spécifiques à chaque aide, afin de maximiser les bénéfices et de contribuer efficacement à la lutte contre le changement climatique.

Sources

  1. Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie (ADEME) : https://www.ademe.fr/
  2. Espace Info Énergie : https://www.faire.gouv.fr/
  3. Association pour le solaire photovoltaïque (Enerplan) : https://www.enerplan.asso.fr/
  4. Observatoire de l’énergie solaire photovoltaïque (Observ’ER) : http://www.energies-renouvelables.org/

J’espère que vous appréciez la lecture de cet article.

Vous voulez faire passer votre activité de location saisonnière au niveau supérieur ?

Vous êtes libre de découvrir le programme exceptionnel du Club VIP et rejoindre la crème de la crème des propriétaires :

Notez cette post
{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}