Partagez maintenant !

Vous envisagez un investissement locatif et la colocation vous semble être une option intéressante.

Cependant, vous vous interrogez sur la dimension minimale requise pour une chambre en colocation, ainsi que pour l’espace de vie commun.

Il est important de noter que la colocation est un type de location unique, régi par des normes distinctes.

Pour le propriétaire désirant mettre son bien en location sous forme de colocation, deux options se présentent : établir un bail individuel pour chaque locataire ou opter pour un bail collectif qui couvre tous les colocataires.

La superficie minimale autorisée pour un logement en colocation varie donc en fonction du type de bail choisi.


La Colocation et Surface Minimum se réfère aux normes légales et pratiques pour les espaces partagés en colocation. Cela inclut la taille minimale requise pour les chambres individuelles et les espaces communs, ainsi que des stratégies pour l’optimisation de l’espace afin de garantir confort et fonctionnalité pour tous les occupants.


Comparaison des Exigences de Surface pour Baux Individuels

CritèresBail IndividuelBail Collectif
Surface Minimale pour Chambre Individuelle9 m² (ou 20 m³)Variable*
Surface Minimale pour Logement de Deux Personnes18 m² (2 chambres)16 m²
Surface Additionnelle par Personne Supplémentaire+9 m² (par chambre supplémentaire)+9 m²

Surface minimale en cas de bail individuel ?

9 m² min. par chambre en bail individuel.

En situation de bail individuel, il est impératif que chaque colocataire bénéficie d’une chambre privée avec une superficie d’au moins 9 m², indépendamment des espaces partagés.

Selon les dispositions du décret du 30 janvier 2002, il est stipulé que :

« Le logement doit comprendre au minimum une pièce principale offrant une surface habitable d’au moins 9 mètres carrés et une hauteur sous plafond d’au moins 2,20 mètres, ou alternativement, un volume habitable d’au moins 20 mètres cubes ».

Surface Minimale Requise pour un Bail Collectif

Dans le cadre d’un bail collectif, la réglementation, énoncée par la loi du 6 juillet 1989, se réfère à l’article R813-13-1 du Code de la Santé Sociale (CSS).

Selon cet article, la surface minimale pour un logement occupé par deux personnes doit être d’au moins 16 mètres carrés, à laquelle s’ajoutent 9 mètres carrés pour chaque personne supplémentaire.

Ainsi, le bail collectif offre une certaine flexibilité en termes de répartition de la surface, puisque celle-ci peut être divisée entre les différentes pièces du logement.

Le Salon dans le Cadre d’une Colocation

16 m² pour deux en bail collectif

Selon l’article R111-1-1 du Code de la construction et de l’habitation, la pièce principale, souvent le salon, est définie comme un espace dédié « au séjour et au sommeil ».

De ce fait, le salon n’est pas considéré comme une pièce essentielle dans une colocation et peut être aménagé en chambre.

Ainsi, il n’existe pas de surface minimale spécifiquement définie pour le salon, tant que les surfaces minimales requises par personne, décrites précédemment, sont respectées.

Optimisation de l’Espace pour la Colocation

Chaque locataire supplémentaire +9 m².

Aménagement Efficace pour Maximiser l’Espace

L’optimisation de l’espace dans une colocation est essentielle pour créer un environnement confortable et fonctionnel.

Il convient de privilégier un aménagement qui maximise l’utilisation de chaque mètre carré.

Cela peut impliquer l’utilisation de cloisons amovibles pour délimiter des espaces privés, ou l’adoption d’un design ouvert pour augmenter la sensation d’espace.

L’agencement des meubles doit être pensé de manière stratégique pour permettre une circulation aisée et éviter l’encombrement.

Conseils de Design Intérieur pour les Petites Surfaces

Dans les colocations à espace limité, chaque élément de design doit avoir un but précis.

Utiliser des couleurs claires sur les murs peut donner une impression d’ouverture et de luminosité.

Les miroirs stratégiquement placés peuvent également agrandir visuellement l’espace.

Opter pour des meubles aux lignes épurées et des décors minimalistes peut aider à éviter la sensation de désordre et de confinement.

Utilisation de Meubles Multifonctions et Solutions de Rangement

Design et mobilier optimisent l’espace.

Les meubles multifonctions sont des alliés précieux dans les espaces restreints.

Des lits avec rangement intégré, des canapés-lits, ou des tables escamotables sont des exemples de mobilier qui peuvent servir à plusieurs fins tout en économisant de l’espace.

De même, des solutions de rangement créatives et verticales, comme des étagères murales, peuvent maximiser l’utilisation de l’espace disponible tout en gardant les affaires organisées et facilement accessibles.

Importance de l’Espace Commun dans la Configuration de la Colocation

L’espace commun dans une colocation n’est pas seulement un lieu de vie, il est le cœur de la maison où les interactions sociales se déroulent.

Il est crucial de le rendre accueillant et confortable pour tous les occupants.

Cela implique un aménagement qui favorise la convivialité, avec par exemple un coin salon bien agencé et une salle à manger suffisamment grande pour accueillir tous les colocataires.

L’espace commun doit être un lieu où chacun se sent à l’aise pour se détendre, travailler et socialiser.

En somme, l’optimisation de l’espace dans une colocation nécessite une planification minutieuse et créative. En combinant un aménagement efficace, un design intérieur adapté, l’utilisation de meubles multifonctions et en accordant une attention particulière à l’espace commun, il est possible de créer un cadre de vie partagé à la fois fonctionnel, confortable et esthétiquement agréable.

Conclusion :

En conclusion, l’optimisation de l’espace en colocation est un équilibre délicat entre fonctionnalité et confort.

L’utilisation judicieuse de meubles multifonctions, un design intérieur réfléchi et un aménagement efficace sont essentiels pour maximiser les espaces limités.

En adoptant ces principes, il est possible de transformer même les plus petites colocations en des espaces de vie partagés agréables et fonctionnels, améliorant ainsi l’expérience de vie commune pour tous les résidents.


Sources :

PLES


J’espère que vous appréciez la lecture de cet article.

Vous voulez faire passer votre activité de location saisonnière au niveau supérieur ?

Vous êtes libre de découvrir le programme exceptionnel du Club VIP et rejoindre la crème de la crème des propriétaires :

Notez cette post
{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}