Airbnb et taxe de séjour : Voici que vous devez savoir (en 2020)

Qu’elle soit clairement affichée ou non, tous les voyageurs (ou presque) qui séjournent dans votre location saisonnière doivent payer une taxe de séjour et vous êtes responsable de sa collecte.

Via Airbnb, Booking ou Abritel, la taxe de séjour est collectée puis reversée directement par la plateforme de réservation en ligne. Le propriétaire reste responsable de remplir les données pour en déterminer le montant, au risque d’un trop payé qui ne sera pas récupérable. (la procédure de remboursement est pour le moins aléatoire)

Les plateformes de réservation en ligne de type Airbnb étaient très réticentes pour cette collecte de la taxe de séjour qui venait gonfler leurs tarifs et leur donnait du travail supplémentaire, mais elles y ont été contraintes par l’ article L.2333-34 du CGCT et l’article 7 de la loi LOI n°2014-1654 du 29 décembre 2014.

Le montant de la taxe de séjour est détaillé ci-dessous 

Classement officielMontant mini et maximum
Palace Entre 0,70€ 
et 4,10€
Hôtels, résidences et meublés de tourisme 5 étoiles Entre 0,70€ 
et 3,00 €
Hôtels, résidences et meublés de tourisme 4 étoiles Entre 0,70€ 
et 2,30 €
Hôtel de tourisme et meublé de tourisme 3 étoiles,
Village de vacances 4 et 5 étoiles
Entre 0,50€ 
et 1,50€
Hôtel de tourisme et meublé de tourisme 2 étoile, village de vacances 4 et 5 étoiles Entre 0,30€ 
et 0,90€
Hôtel de tourisme et meublé de tourisme 1 étoile,
Village de vacances 1; 2; et 3 étoiles,
Chambre d’hôtes.
Entre 0,20€ 
et 0,80€
Terrain de camping et de caravanage classé 3; 4 et 5 étoiles Entre 0,20€ 
et 0,60€
Terrain de camping et de caravanage classé 1 et 2 étoiles 0,20€

Tableau récapitulatif du montant de la taxe de séjour par nuitée et par personne, pour un séjour en France, applicable dans toutes les communes françaises

Pour payer moins de taxe de séjour, le meilleur compromis est de faire classer votre hébergement en meublé de tourisme 1 étoile.

Découvrez maintenant, les montants de la taxe de séjour, les risques en cas de non paiement et son fondement juridique.

Comment est calculée la taxe de séjour ? (et comment elle évolue avec le temps)

La taxe de séjour est fixé par le conseil municipal de votre commune ou encore l’EPCI dont vous dépendez (Etablissement Public de Coopération Intercommunale).  Elle s’applique pour tout séjour en France.

Sur ce lien, vous pouvez avoir une idée des tarifs de la taxe de séjour, qui sont encadrés par un décret et révisés chaque année.

Ainsi, il y a des planchers minimums et maximum qui sont à respecter dépendamment de votre type de bien.

Le montant peut varier entre 0.20 euro et 4 euros.

Les personnes qui sont exonérées de taxe de séjour sont les suivantes :

  • Les personnes disposant d’un contrat de travail saisonnier et qui sont employées dans la commune (par exemple les travailleurs saisonniers qui viennent pour les vendanges)
  • Les personnes âgées de moins de 18 ans ;
  • Les personnes profitant d’un relogement d’urgence ou temporaire ;
  • Les personnes vivant dans les locaux gérés par les associations.

Pour aller plus loin :

taxe de séjour

Collecte automatique de la taxe de séjour par Airbnb (et tuto pas à pas)

Il est important de noter que chaque hôte doit renseigner le type de son logement et  son classement, et Airbnb se chargera de directement appliquer le taux de cette taxe de séjour, en fonction de la municipalité où il se situe.

En cas de changement dans le statut de son appartement ou de sa maison(classement, agrandissement, fermeture temporaire en basse saison…) , il doit en informer les plateformes de location en allant dans la section « gérer mes annonces » de mon compte Airbnb.

Ensuite, vous devez suivre les étapes suivantes sur le site web de Airbnb :

Allez dans l’Onglet « Réglementations » et indiquez les caractéristiques de votre hébergement. La taxe de séjour sera calculée directement à partir de ces informations, que vous allez ensuite pouvoir vérifier.

Cliquez dans l’onglet « Législation Locale »

Vous pouvez également faire ces modifications ou entrer les informations nécessaires depuis l’application mobile de Airbnb (et idem pour les autres plate-formes de réservation en ligne des OTA (Online Tourism Agency) que sont Booking ou Abritel notamment).

Attention :

si vous ne renseignez pas correctement vos informations sur Airbnb, vous serez assujetti au taux d’un meublé non classé, qui équivaut à 1 à 5% du prix de la nuitée par personne !

Prenons un exemple pour montrer à quel point la différence est énorme (et c’est valable dans toutes les villes françaises)

Pour une nuitée à 60€, pour 2 personnes.

  • Si votre appartement est classé en meublé de tourisme 1 étoile, vous allez payer autour de 0,40 cts de taxe de séjour.
  • Si l’appartement n’est pas classé, vous pouvez être redevable de 5% de 60€ pour chaque personne, soit (60 * 5 / 100) * 2 = 6 € !
  • sur un an cela donne 2 000 € de différence… entre meublé classé et meublé non classé (sans parler de l’abattement de 71% qui est accessible aux meublés classés)

Et je ne veux pas vous entendre dire que ce n’est pas grave car c’est le locataire qui paie.
Ça c’est l’argument de l’administration fiscale pour faire passer la douloureuse.
La réalité est que nous sommes dans un onde concurrentiel et que votre annonce ne peut pas afficher un prix déconnecté de celui de vos concurrents.
C’est donc bien le chiffre d’affaire du propriétaire qui est amputé par la taxe de séjour, ce n’est pas vraiment le locataire qui paie au final.

Dans quel cas le propriétaire doit collecter et payer la taxe de séjour ?

Si vous louez en direct, la taxe de séjour sera directement payée par les voyageurs séjournant dans votre location saisonnière. Vous, en tant que propriétaire, vous devez la remettre à la commune dont vous dépendez.

Si vous passez par une plateforme de réservation en ligne de type Airbnb, ce sera toujours elle qui devra s’en occuper, dans toutes les situations.


Airbnb a eu quelques soucis avec la collecte de la taxe de séjour pour les enfants, c’est son problème.

Booking vous incite à la collecter directement, vous n’avez rien à faire, c’est à Booking de s’expliquer ensuite auprès de votre office de de tourisme.

Si vous louez en direct, ce que nous vous conseillons et incitons à faire sur Eldorado Immobilier (la location entre particuliers n’a pas besoin d’intermédiaires, comme pour l’agriculture qui peut se faire en direct), vous devez par contre la percevoir, la déclarer et la verser pour même.

Pour cela, vous devez préciser dans votre annonce, la valeur de la taxe de séjour, par personne et par nuit, afin que les touristes puissent s’y attendre et vous la régler directement.

Certains propriétaires demandent d’ailleurs un paiement séparé du montant du loyer et de celui de la taxe de séjour, à la fois pour des raisons comptables, mais aussi pour que les locataires voient bien qu’il s’agit d’une taxe qui n’arrive pas dans les poches du propriétaire.

Toutefois, tout ceci est il bien logique.

C’est comme la TVA, nous sommes dans un pays où les prix sont affichés TTC, et pourtant 20% du montant est reversé par le vendeur directement au profit de l’Etat…

Une fois que vous avez collecté la taxe de séjour de votre location de vacances, il est de votre devoir de la reverser.

Pour ce faire, vous devez vous rendre au comptable local, aux dates préalablement établies par votre conseil municipal.

Heureusement, tout s’est simplifié dans la grande majorité des communes avec la possible d’effectuer une déclaration en ligne (comme c’est le cas de la ville de Paris et la plupart des grandes villes), qui utilisent généralement pour cela la plateforme taxedesejour.fr.

Via cette plateforme, vous recevez chaque mois sur votre adresse mail le lien vers le formulaire de déclaration de la taxe de séjour pour le mois qui vient de s’achever.

Là encore, si le formulaire vous demande le nombre de nuitées louées par Airbnb, Booking, Abritel,

vérifiez que le montant est à 0€ car la taxe séjour est versée par Airbnb directement.

Pour savoir si la mairie dispose de cette prestation, vous devez consulter son site internet. Ici, vous retrouverez toutes les obligations incombant à l’hébergeur !

Qu’est-ce que la taxe de séjour ?

La taxe de séjour est perçue par les collectivités locales pour les nuitées des personnes non résident sur la commune afin de financer les équipement touristiques.

Depuis 2015, les communes françaises sont en pouvoir de demander la taxe de séjour de la part des touristes vivant dans une location de vacances sur leur territoire.

Appelée également taxe touristique, taxe de vente, ou taxe d’hébergement, son montant n’est pas figé et dépendra entièrement de la commune. Elle sera directement remise au budget de l’office de tourisme afin d’assurer sa promotion touristique et améliorer ses capacités d’accueil.

Cela va concerner les auberges, les hôtels, les campings, les locations saisonnières, les résidences de tourisme. Il faut savoir que lorsque vous recevez des touristes dans votre habitation, cela va provoquer des dépenses en plus pour la commune où vous vous situez.

A quoi sert la taxe de séjour ? (officiellement…) Et pour qui ?

Les entreprises ou les services publics pouvant instituer la taxe de séjour sont : les communes touristiques, les stations catégorisées de tourisme, les communes littorales ou de montagnes, les communes faisant les campagnes de promotion en faveur du tourisme et celles faisant des actions de protection de leur espace naturel (via la taxe additionnelle du département).

Il est aussi important de préciser qu’il peut y avoir une taxe additionnelle départementale de 10% qui peut être appliquée sur de multiples départements en France.

Les sanctions en cas de non-paiement de la taxe de séjour

La taxe de séjour fait l’objet d’une obligation déclarative et est donc difficile à contrôler.


C’est d’ailleurs ce qui a motivé l’obligation faite à Airbnb de faire cette déclaration pour le compte des propriétaires… et les montants de taxe de séjour perçus par les collectivités territoriales ont fortement augmenté depuis la collecte automatique par Airbnb et ses amis…

En effet, le produit de la taxe de séjour est passé de 238 millions d’euros en 2014 à 365 millions d’euros de taxe de séjour collectés en 2019, soit une évolution de 53,4%… (ce qui montre que l’hôtellerie traditionnelle n’était pas forcément beaucoup plus vertueuse que les propriétaires particuliers )

Certaines collectivités mettent en place des contrôles renforcés , comme c’est le cas pour Paris qui concentre l’immense majorité des contrôles en France (avec ce témoignage par exemple).

D’un point de vue sanction, pour les collectivités territoriales, une contravention de 3e classe (de 450€ maximum) peut être dressée et des intérêts de retards de l’ordre de 0,5% peuvent être appliqués.

Ces sanctions ont été renforcées par les dispositions de la loi ELAN, qui fait peser une sanction financière en cas de taxe de séjour non collectée par la plateforme airbnb, avec une amende de 750€ à 2000€ par annonce de logement non conforme.

Questions souvent posées sur les conditions dont Airbnb collecte la taxe de séjour

Comment payer taxe de séjour sur Airbnb ?

Airbnb doit mettre en place une collecte automatique de la taxe de séjour, dont le tarif est inclus dans le montant de la réservation.
Une fois son compte Airbnb paramétré correctement, un propriétaire n’a rien à faire (à part contrôler les montants…), de même que les locataires.
Pour en savoir plus, lisez cet article maintenant

Est-ce que Airbnb collecte la taxe de séjour ?

Oui, Airbnb doit collecter la taxe de séjour auprès des voyageurs et la reverser aux collectivités territoriales.
Le propriétaire doit tout de même déclarer la taxe de séjour et la gérer pour les locations entre particuliers. Ensuite la taxe de séjour par Airbnb est gérée automatiquement.
Pour en savoir plus, lisez cet article maintenant

Où payer la taxe de séjour ?

Les voyageurs doivent payer la taxe de séjour au propriétaire, qui doit la reverser directement aux collectivités territoriales pour mettre en place des actions sur le tourisme.
Pour en savoir plus, lisez cet article maintenant

Quel est le montant de la taxe de séjour ?

Le montant est encadré par des maximums et minimums, mais le montant final est voté directement par la commune et le département pour la taxe additionnelle.
Pour en savoir plus, lisez cet article maintenant (vous verrez comment optimiser la taxe de séjour au mieux)
Avez vous déjà rencontré une difficulté avec Airbnb pour la taxe de séjour ?
Vous êtes libre de laisser un commentaire ci-dessous, nous vous répondrons rapidement et nous apprécions d’échanger !

Quelle expérience avez vous avez la taxe de séjour ?
Vous êtes libre de laisser un commentaire ci-dessous nous adorons échanger et vous répondrons rapidement

Pierre

Pierre est ingénieur agronome spécialisé dans l'aménagement du territoire (INA ENSA A), et urbaniste. Investisseur immobilier dans la location meublée courte et longue durée, il est passionné pour aider les propriétaires au quotidien. Il est l'auteur du Best Seller "Airbnb Master : les 200 secrets des nouveaux millionnaires de la location courte durée" et collabore avec de nombreux médias (Capital de M6, Le Monde, Le Parisien, Le Petit Futé...) Surtout, Pierre est à votre disposition pour échanger sur vos difficultés, laissez un commentaire !

8 commentaires

  1. Airbnb collecte la taxe de séjour et ne prend pas en compte l’exonération de la taxe de séjour pour les mineurs. Quand on loue à une famille avec 3 enfants ou plus pour une quinzaine cela fait une belle différence !
    Le surplus tombe directement dans la poche des collectivités qui se félicitent de cette manne.
    Contacté par mes soins Airbnb a comme seule réponse de nous faire savoir que les locataires peuvent faire une réclamation pour se faire rembourser le trop perçu par la communauté de commune ! Je ne l’ai jamais proposé à mes locataires car on dirait que c’est nous qui les volons.
    Heureusement de nombreux locataires se servent d’Airbnb comme d’une vitrine et nous recherchent ensuite pour location en direct.
    Le phénomène de perception indue est connu 60 millions de consommateurs y a consacré un article .
    https://www.60millions-mag.com/2020/03/13/airbnb-collecte-indument-des-taxes-de-sejour-17270

    • Vous avez complètement raison
      Airbnb affirme que le problème est réglé
      Toutefois c’est très difficile à vérifier,et je n’ai pas pris le temps de le faire sur mes locations…
      A très vite

  2. Bonjour,
    Si je ne me trompe pas sur Abritel/HomeAway ce n’est pas possible d’indiquer le type de logement. Du coup, ils calculent la taxe de séjour en considérant le logement comme un meublé de tourisme sans étoile (pourcentage du prix de la location). Les vacanciers ne s’en rendent pas compte mais ils payent plus qu’ils ne devraient car a partir d’une étoile, en fonction des villes, c’est en general un montant fixe a payer.

      • Vos logements sont sur Abritel j’imagine. Vous ne vérifiez jamais le montant de la taxe de séjour que vos vacanciers payent comparé a ce qu’ils devraient payer si vous faites le calcul vous-même? Si oui, vous auriez du vous rendre compte de la difference. Je viens de vérifier a nouveau et je ne vois pas ou on peut indiquer le type de meublé (0,1,2 etc etoiles). Sans cette information, Abritel ne peut pas calculer la taxe de séjour correctement de toutes façons. Evidemment pour les propriétaires ca ne change rien car ce sont les vacanciers qui payent. La commune ne va pas se plaindre non plus de recevoir trop d’argent et pour Abritel ils peuvent publiquement annoncé qu’ils reversent plus de taxe de sejour que leurs concurrents. Au final, c’est le vacancier qui trinque. Dans certains cas ils payent plus de 40 euros en trop.

        • Je ne suis pas d’accord.
          Je n’est pas le vacancier qui paie c’est bien vous.
          Vous pourriez facturer plus cher si il n’y avait pas la taxe de séjour

  3. Bonjour Pierre,

    Booking vous incite à la collecter directement, vous n’avez rien à faire, c’est à Booking de s’expliquer ensuite auprès de votre office de de tourisme.

    Pourrais-tu préciser la méthode adoptée par Booking stp ?

    Merci pour cet article !

    Bonne journée

    • Bonjour Aline,

      Booking avait coutume de laisser un message vous disant de collecter la TS auprès des locataires alors que c’est à eux de le faire 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.