Face à la montée des préoccupations environnementales, des fluctuations des prix de l’énergie et des avancées technologiques, le choix du système de chauffage pour votre logement est devenu une décision complexe.

Deux options principales se distinguent : le chauffage électrique et le chauffage au gaz.

Chacun présente des avantages et des inconvénients en termes de coût, d’efficacité énergétique, d’impact environnemental et de facilité d’installation et d’entretien.

De plus, l’évolution des technologies dans les deux domaines a introduit de nouvelles variables dans l’équation, telles que les pompes à chaleur électriques à haute efficacité et les chaudières à condensation au gaz.

Dans cet article, nous allons examiner en profondeur les divers facteurs qui influencent ce choix crucial, notamment les coûts initiaux et opérationnels, l’efficacité énergétique, l’impact environnemental, la facilité d’installation et d’entretien, ainsi que les implications en termes de confort et de qualité de vie.

Nous fournirons également des données actualisées sur les tendances du marché, les innovations technologiques et les perspectives d’avenir pour chacun de ces systèmes de chauffage.


Le chauffage électrique est souvent vanté pour sa simplicité et son efficacité, le chauffage au gaz est généralement considéré comme plus économique sur le long terme et moins nocif pour l’environnement.


Les avantages du chauffage électrique ou au gaz:

Chauffage ÉlectriqueChauffage au Gaz
Coût d’Installation et EntretienMoins coûteux à installer.
Entretien limité à un nettoyage bi-annuel
et un dépoussiérage hebdomadaire.
Coût d’installation élevé.
Nécessite un entretien annuel obligatoire.
Coût d’UtilisationCoût au kWh généralement plus élevé que le gaz.Coût au kWh inférieur à l’électricité.
Avantageux pour les maisons déjà équipées d’un système à eau chaude.
Technologie et ConfortOptions de programmation avancées.
Fonctionnalités intelligentes pour un contrôle à distance.
Chaleur uniforme dans tout le logement.
Ne dessèche pas l’air.
RéactivitéMise en marche rapide et réactivité élevée.Réactivité moindre comparée à l’électricité.
Impact EnvironnementalPas de combustion, donc pas d’émission directe de gaz à effet de serre.
92% de production à faible émission de carbone en France.
Émissions de CO2 dues à la combustion.
Moins écologique que l’électricité mais mieux que le fioul.
Dépendance ÉnergétiqueProduction majoritairement nationale en France.Dépendance aux importations pour l’approvisionnement en gaz.

Chauffage au gaz vs électrique : Quels choix ?

chauffage au gaz et électrique
Les dispositifs de chauffage au gaz et électrique présentent des avantages et inconvénients distincts qui influencent leur efficacité et leur coût.

Avant de plonger dans l’analyse détaillée, clarifions les termes que nous utiliserons dans cet article.

Par « chauffage au gaz« , nous faisons référence aux systèmes qui utilisent:

  • du gaz naturel
  • une chaudière à gaz
  • un circuit d’eau chaude
  • et des dispositifs de diffusion de chaleur comme des radiateurs à eau ou des planchers chauffants hydrauliques.

En ce qui concerne le « chauffage électrique« , nous nous concentrerons sur les systèmes équipés:

  • de convecteurs
  • de plinthes chauffantes
  • ou de planchers chauffants électriques.

Quels facteurs considérer dans votre choix ?

Il est largement admis que le chauffage électrique est généralement plus coûteux que d’autres options, telles que le gaz.

Néanmoins, cette année, près de 39 % des foyers français, selon l’Ademe, optent pour le chauffage électrique.

Cette préférence s’explique en grande partie par la commodité du chauffage électrique, tant en termes d’installation aisée, rapide et économique qu’en termes de coût initial abordable des divers modèles disponibles.

Ainsi, le coût de fonctionnement ne constitue pas le seul élément à évaluer lors de la sélection d’un système de chauffage électrique ou au gaz.

D’autres critères méritent une attention équivalente :

  • Le coût initial des appareils ;
  • Les frais d’installation ;
  • L’usage prévu du système de chauffage ;
  • La superficie à chauffer.

Chauffage électrique ou au gaz : Lequel choisir en 2024 ?

Quel mode de chauffage est le plus économe en énergie en 2023 ?

chauffage
Selon les sources disponibles, il semble que le choix du mode de chauffage le plus économique peut varier en fonction des besoins spécifiques.

Analyse du coût du kWh pour votre chauffage

Connaître le coût du kWh de votre contrat énergétique est crucial pour calculer vos frais annuels en matière de chauffage.

En 2022, les tarifs en cours pour le kWh sont les suivants :

  • Pour l’électricité, le tarif réglementé de vente (TRV) fixé par EDF est de 0,1740 € TTC pour une option de base avec un compteur de 6 kVA ;
  • Pour le gaz, le coût est de 0,1121 € TTC pour une consommation annuelle allant de 1 000 à 6 000 kWh, et de 0,088 € TTC pour une utilisation annuelle entre 6 000 et 300 000 kWh.

DPE vs GES: Quel est le Meilleur pour la Rénovation Énergétique en France?

Électricité ou gaz : Coûts moyens de consommation pour le chauffage

Afin de simplifier la comparaison entre les systèmes de chauffage électrique et au gaz, nous présentons un tableau illustrant les variations de coût et de consommation en fonction de la superficie du logement :

Surface du logementChauffage électrique kWh/anCoût chauffage électrique à l’année (en €)Chauffage gaz kWh/anCoût chauffage gaz à l’année (en €)
30 m²2 040354,96 €2 437273,18 €
40 m²2 270394,98 €3 249364,21 €
60 m²4 080709,92 €4 874546,37 €
80 m²5 440946,56 €6 449567,12 €
100 m²10 2001 774,80 €12 1851072,28 €
120 m²12 2402 129,76 €14 6221286,73 €

Il est clair que, en ce qui concerne les coûts de fonctionnement, le chauffage au gaz est constamment plus économique que l’électricité.

De plus, l’écart de prix entre les deux types d’énergie s’accroît avec l’augmentation de la superficie à chauffer.

Pour évaluer quelle source d’énergie, entre l’électricité et le gaz, est la plus rentable pour le chauffage, une comparaison des prix au kWh est nécessaire.

Depuis l’ouverture du marché de l’énergie à la concurrence en 2007, des variations tarifaires notables sont observables entre les différents fournisseurs.

Seuls EDF, quelques entreprises locales de distribution sont soumis aux tarifs réglementés, ce qui rend leurs offres souvent moins attractives.

Le choix entre un système de chauffage au gaz ou électrique doit aussi prendre en compte la consommation énergétique, qui peut fluctuer selon divers paramètres de votre logement, tels que:

Néanmoins, il est important de souligner que la facture de chauffage au gaz naturel est généralement moins coûteuse que celle de l’électricité ou du propane.

Cependant, les augmentations du tarif réglementé du gaz sont fréquentes et parfois substantielles.

Une recherche approfondie est donc conseillée avant de finaliser votre choix.

Les Atouts du Chauffage Électrique

Atouts du Chauffage Électrique
Facilité d’Installation et Entretien Minimal

Alors, quels sont donc les avantages de cette option par rapport au gaz ?

Installation et Entretien :

Pour évaluer le coût du chauffage électrique par rapport à celui du gaz, plusieurs facteurs doivent être considérés :

  • le coût mensuel de consommation,
  • mais aussi les dépenses liées à l’installation
  • et à la maintenance des équipements.

Sur ce dernier aspect, le chauffage électrique se distingue favorablement.

Son installation est généralement moins onéreuse que celle d’un système au gaz.

Il suffit d’installer des radiateurs et de les connecter au réseau électrique.

En ce qui concerne l’entretien, il se limite à un nettoyage en profondeur des radiateurs deux fois par an et à un dépoussiérage hebdomadaire, des tâches aisément réalisables par les particuliers sans frais supplémentaires.

Technologie avancée pour économie et confort

Malgré la hausse du coût de l’électricité, la plupart des nouveaux appareils de chauffage électrique offrent des options de programmation avancées (modes confort et éco).

De plus en plus d’appareils intègrent des fonctionnalités intelligentes, permettant un contrôle à distance, ce qui optimise le confort thermique tout en réduisant la consommation énergétique.

Confort Thermique : Une question de choix d’équipement

L’une des idées reçues sur le chauffage électrique est son supposé manque de confort.

En réalité, cela dépend entièrement du type de radiateur choisi.

Il existe une large gamme d’options, du simple convecteur au radiateur à inertie ou au panneau rayonnant.

Certains de ces appareils offrent une chaleur homogène et agréable, facilement réglable via un thermostat d’ambiance.

Réactivité et rapidité

Un autre avantage du chauffage électrique est sa rapidité de mise en marche et sa réactivité.

La chaleur est presque instantanément diffusée, et une simple réduction de quelques degrés sur le thermostat entraîne une baisse rapide de la température.

Impact environnemental minimisé

L’aspect écologique est de plus en plus pris en compte dans le choix du mode de chauffage.

De ce point de vue, le chauffage électrique a l’avantage sur le gaz, car il n’entraîne pas de combustion et n’émet donc pas directement de gaz à effet de serre.

De plus, la production d’électricité en France est principalement assurée par des sources faiblement carbonées comme le nucléaire et l’hydraulique.

Selon RTE France, 92% de l’électricité produite en France provient de sources non émettrices de gaz à effet de serre.

Les Atouts du Chauffage au Gaz

Atouts du Chauffage au Gaz
Le coût au kWh du gaz est généralement inférieur à celui de l’électricité.

Selon les statistiques de l’INSEE, 41% des ménages français optent pour le chauffage au gaz. Qu’est-ce qui explique cette préférence ?

Coût d’Utilisation : Toujours compétitif

Malgré une augmentation des tarifs, le gaz demeure une option économiquement viable.

Son coût au kWh est en effet inférieur à celui de l’électricité.

Il convient cependant de préciser que cet avantage est surtout pertinent pour les habitations déjà équipées d’un système de chauffage à eau chaude connecté à une chaudière.

L’installation initiale d’un système de chauffage au gaz est coûteuse, nécessitant l’installation d’une chaudière, la mise en place d’un réseau de tuyauterie et l’ajout de radiateurs à eau.

De plus, un entretien annuel est requis, ce qui peut augmenter les coûts opérationnels.

Il est à noter que cet entretien est obligatoire, tant pour des raisons de sécurité que pour optimiser l’efficacité du système et prolonger sa durée de vie.

Par ailleurs, l’État réduit progressivement son soutien au chauffage au gaz.

Certaines aides pour le remplacement des chaudières ont été supprimées, même pour les modèles à très haute performance énergétique. Cependant, ces derniers restent éligibles au dispositif des Certificats d’Économies d’Énergie (CEE).

La nouvelle réglementation énergétique (RE 2020) rend également plus complexe l’installation d’un système de chauffage au gaz, sauf s’il est complété par une source d’énergie renouvelable, comme des panneaux solaires.

Confort Thermique : Un atout du gaz

En termes de confort, le chauffage au gaz est souvent privilégié.

Il offre une diffusion de chaleur uniforme dans l’ensemble du logement, y compris dans les grands espaces, sans assécher l’air ambiant.

Impact environnemental du gaz

Le gaz est une énergie fossile et sa combustion génère des émissions de gaz à effet de serre (CO2).

Son bilan carbone est donc moins favorable que celui du chauffage électrique, surtout lorsque ce dernier est alimenté par des sources à faible émission de carbone, comme c’est le cas en France.

Toutefois, son impact environnemental reste moins élevé que celui du chauffage au fioul.

Il est également important de mentionner que les réserves de gaz naturel ne sont pas illimitées et que la France est dépendante des importations pour son approvisionnement en gaz.

Électricité ou Gaz : Quel chauffage économiser ?

Que vous envisagiez de modifier votre source d’énergie dans le contexte d’une nouvelle construction ou d’une rénovation, la question demeure :

quel sera le coût d’installation de votre système de chauffage, qu’il fonctionne à l’électricité ou au gaz?

Comment déterminer le dispositif le plus rentable pour votre domicile ?

Installation de chauffage électrique : l’option économique

En termes de frais d’installation, le chauffage électrique présente un avantage financier. Cependant, le coût varie en fonction du type de système électrique choisi.

Les chaudières et les pompes à chaleur, par exemple, sont plus onéreuses à installer que de simples radiateurs électriques (mais elles sont également plus économiques en termes de fonctionnement).

Si vous optez pour un système de chauffage central, comme une chaudière ou une pompe à chaleur, il faudra ajouter au coût de l’appareil et de son installation celui des émetteurs de chaleur (radiateurs ou plancher chauffant électrique).

En revanche, les frais d’installation pour des radiateurs électriques sont relativement abordables. Ils se limitent essentiellement au prix d’un ou plusieurs radiateurs acquis dans un magasin de bricolage, ainsi qu’à leur mise en place dans votre logement.

Il sera donc nécessaire de considérer le coût d’achat des radiateurs et, surtout, les modèles que vous souhaitez installer :

  • radiateurs à accumulation,
  • à panneau rayonnant,
  • à convecteurs ou à inertie,

les options sont nombreuses.

Nous vous proposons un tableau ci-dessous pour vous donner une vue globale des tarifs du marché pour les radiateurs en 2023.

Modèles de radiateurs électriquesRadiateur convecteurRadiateur avec
panneau rayonnant
Radiateur à inertieRadiateur
à accumulation
PrixEntre 20 €
et 300 €
Entre 40 €
et 1 700 €
Entre 150 €
et 1 200 €
Entre 1 000 €
et 2 000 €

Pour un chauffage efficace de votre logement, optez pour une puissance thermique située entre 70 et 100 watts par mètre carré. Le coût de l’installation dépendra directement de cette exigence en puissance.

Le coût moyen pour installer un système de chauffage électrique pour une surface d’environ 120 mètres carrés s’établit aux alentours de 4 700 euros.

Un atout supplémentaire de ce type de chauffage est l’absence de frais additionnels, tels que ceux liés à la maintenance.

Installer un chauffage au gaz : Un bon investissement

Bien que le coût au kilowattheure du chauffage au gaz soit inférieur, les frais d’installation sont plus élevés.

Incluant l’acquisition de la chaudière, la mise en place de la plomberie et des dispositifs de diffusion de chaleur comme les radiateurs, que vous choisissiez du gaz naturel ou du propane, le montant total peut aisément s’élever à 3 500 € pour un espace confiné comme un studio.

Pour une maison de 120 m², ce coût peut augmenter jusqu’à 6 500 €, voire atteindre 10 000 € selon les prestataires.

Il est également nécessaire de prendre en compte les frais de raccordement au réseau de gaz naturel.

Selon les tarifs GRDF de 2018, ces travaux sont estimés entre 350 € et 550 €. L’entretien régulier est un autre poste de dépense à considérer.

En matière de coût d’installation, le chauffage électrique se révèle donc plus économique pour les particuliers par rapport au chauffage au gaz naturel ou au propane.

La différence est notable et a un impact significatif sur votre budget.

Maintenance du système de chauffage au gaz :

Si votre choix se porte sur un chauffage au gaz naturel ou au propane, il est impératif de prévoir une révision annuelle de votre chaudière. Le coût moyen de cette maintenance s’élève à 100 € par an pour un système au gaz naturel et à 150 € pour un système au propane.

Électricité contre Gaz pour le Chauffage : Quel Type d’Utilisation ?

Outre la question financière, il est crucial de prendre en compte l’usage que vous ferez de votre système de chauffage, qu’il soit électrique ou au gaz.

Le chauffage au gaz est fréquemment choisi comme source énergétique en raison de son confort thermique supérieur.

Il assure une distribution uniforme de la chaleur à travers le logement, offrant ainsi un niveau de confort thermique optimal. C’est pourquoi il est couramment employé dans les maisons ou les logements plus grands.

Si votre consommation énergétique est élevée, le chauffage au gaz naturel, en dépit de son coût d’installation plus élevé, est susceptible de mieux répondre à vos exigences.

En suivant cette logique, si votre espace de vie est plus restreint, un chauffage électrique serait plus approprié (l’électricité n’est pas une option rentable pour des maisons de plus de 80 m²).

Bien que cette source d’énergie soit plus onéreuse, le bilan financier à long terme, en tenant compte des économies réalisées sur l’installation et les coûts opérationnels, s’avère être plus avantageux pour les petits foyers.

De plus, l’investissement dans des solutions écoénergétiques, telles que des chauffages d’appoint à faible consommation, ainsi que divers équipements connectés (thermostats, régulateurs, etc.) et des pratiques éco-responsables, peut contribuer à alléger votre facture de chauffage.

Innovations pour chauffer sans gaz ni électricité

Gaz et  Électricité
Il existe aussi des alternatives au chauffage à gaz ou électricité.

Bien que le chauffage électrique et le chauffage au gaz soient les solutions les plus couramment adoptées, elles peuvent s’avérer coûteuses.

Des alternatives plus économiques et écologiques existent.

Le bois, par exemple, est le combustible le plus abordable sur le marché de l’énergie.

Opter pour un poêle à granulés ou une chaudière à granulés permet de bénéficier d’un coût énergétique réduit tout en obtenant un rendement élevé.

Un poêle à bois peut efficacement compléter un système de chauffage électrique utilisé en appoint, tandis qu’une chaudière à granulés constitue une excellente alternative à une chaudière à gaz vieillissante.

La pompe à chaleur (PAC) représente une autre option à considérer en parallèle du poêle à bois.

Bien qu’elle fonctionne à l’électricité, sa consommation énergétique est nettement inférieure.

Par exemple, pour produire 1 kWh de chaleur, une PAC nécessite seulement 0,3 kWh d’électricité, contre 1 kWh pour un radiateur électrique. La PAC air-eau est particulièrement adaptée pour remplacer une chaudière au fioul ou au gaz obsolète, tandis que la PAC air-air est recommandée pour les logements sans système de chauffage central existant.

Il est important de souligner que le fioul, autrefois considéré comme une option efficace et économique, est désormais soumis à une réglementation stricte.

Le gouvernement a interdit l’installation de nouvelles chaudières au fioul et propose des incitations financières pour encourager le passage à des sources d’énergie moins polluantes. À titre indicatif, les émissions de CO2 d’une maison individuelle sont d’environ 1 000 kg par an avec un chauffage électrique, contre plus de 7 500 kg avec une chaudière au fioul.

Conclusion

Après une analyse approfondie des coûts, de l’efficacité énergétique, du confort thermique et de l’impact environnemental des systèmes de chauffage électrique et au gaz, il est clair que le choix du mode de chauffage le plus économique dépend de plusieurs facteurs spécifiques à chaque situation.

Le chauffage au gaz présente un coût d’exploitation plus faible, surtout pour les grandes surfaces, mais nécessite un investissement initial plus élevé et des coûts d’entretien réguliers. Il offre également un confort thermique supérieur mais a un impact environnemental plus élevé que le chauffage électrique.

Le chauffage électrique, quant à lui, est plus facile et moins coûteux à installer, mais son coût d’exploitation est généralement plus élevé, surtout pour les grandes surfaces. Il offre des options de contrôle avancées et a un impact environnemental plus faible, surtout en France où la production d’électricité est principalement à faible émission de carbone.

Des alternatives comme le chauffage au bois ou les pompes à chaleur peuvent également être des options viables, offrant à la fois des avantages économiques et environnementaux.

En résumé, le choix entre le chauffage électrique et le chauffage au gaz doit être basé sur une évaluation complète des besoins spécifiques, y compris la superficie du logement, le nombre d’occupants, l’isolation, et même les préférences en matière de confort thermique. Une analyse détaillée des coûts à court et à long terme, ainsi que des implications environnementales, est également cruciale pour faire un choix éclairé.

Il est donc recommandé de consulter des experts en énergie et de réaliser des études de faisabilité pour déterminer le système de chauffage le plus adapté à vos besoins spécifiques en 2023.


J’espère que vous appréciez la lecture de cet article.

Vous voulez faire passer votre activité de location saisonnière au niveau supérieur ?

Vous êtes libre de découvrir le programme exceptionnel du Club VIP et rejoindre la crème de la crème des propriétaires

Notez cette post
{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}