Prix d’une pompe à chaleur air-air : quels tarifs en 2024 ?

À l’heure où les préoccupations environnementales sont au cœur des débats et où la transition énergétique devient une priorité, de nombreux particuliers et entreprises se tournent vers des solutions de chauffage plus durables et économiques.

Parmi celles-ci, la pompe à chaleur air-air s’impose comme une option de plus en plus prisée, grâce à son efficacité et à sa capacité à réduire significativement la consommation énergétique.

Mais qu’en est-il du coût d’investissement?

Les tarifs des pompes à chaleur air-air ont-ils évolué en 2024?

Dans cet article, nous vous proposons de décortiquer les différents facteurs influençant le prix de ces installations et de vous donner une idée précise des tarifs en vigueur, afin de vous aider à faire le meilleur choix pour votre logement et votre portefeuille.


Le prix d’une pompe à chaleur air-air varie généralement entre 1 500 et 8 000 euros, hors installation, en fonction de la puissance, de la marque, des fonctionnalités et de la qualité de l’équipement.


Coûts et Facteurs Influents pour une Pompe à Chaleur Air-Air:

DescriptionCoût MoyenRemarques
Surface à chaufferLe coût dépend de la taille du logement.60 € à 90 € par m²
(7 200 € à 10 800 € pour 120 m²)
Plus cher pour les modèles réversibles.
Modèle d’équipementQuatre types d’installations :
Monobloc, Monosplit, Multisplit, Gainable.
De 1 000 € à plus de 15 000 €Les installations plus complexes sont plus coûteuses.
Frais d’exploitationInclut la consommation électrique
et le coût annuel de l’entretien.
Entre 2,3 € et 3,7 € par m² et par anDépend du COP et de la taille du logement.
EntretienNécessaire tous les deux ans.Environ 150 € pour une intervention ponctuelle ou 200-300 €
pour un contrat annuel
Crucial pour maintenir les performances et la durabilité.
Facteurs d’influencePuissance, nombre d’unités, dimensions,
superficie à chauffer, niveau d’isolation, réversibilité, coût de la main-d’œuvre.
VariableUne évaluation précise nécessite
un devis professionnel.
Aides financièresPrimes CEE, TVA réduite,
aides locales potentielles.
VariableNon éligible à MaPrimeRenov’

Quel est le coût d’une pompe à chaleur air-air ?

Le coût d’une pompe à chaleur air-air peut varier en fonction de plusieurs facteurs.

Coût d’une pompe à chaleur air-air en fonction du logement

Le coût total d’une installation de pompe à chaleur air-air, incluant la pose, varie de 60 € à 90 € par mètre carré, représentant ainsi un montant total de 7 200 € à 10 800 € pour une habitation de 120 m².

Pour les modèles de pompes à chaleur air-air réversibles, également connus sous le nom de climatisations réversibles, les tarifs sont généralement plus élevés, avec un coût moyen estimé à environ 100 € par mètre carré.

Ces appareils offrent la particularité de pouvoir chauffer le logement pendant l’hiver tout en ayant la capacité de le rafraîchir durant l’été, grâce à la réversibilité de leur fonctionnement.

Surface à chauffer80 m²120 m²175 m²
Pompe à chaleur air-air4 800 € à 7 200 €7 200 € à 10 800 €10 500 € à 15 750 €
Pompe à chaleur air-air réversible8 000 €12 000 €17 500 €

Les pompes à chaleur air-air se distinguent comme étant l’une des options les plus abordables du marché, en partie grâce à des installations moins complexes comparativement aux PAC géothermiques ou hydrothermiques.

Leur coût moyen est évalué aux alentours de 3 600 euros, avec une plage de tarifs s’étendant de 1 500 à 8 500 euros.

Coût d’une pompe à chaleur air-air en fonction du modèle d’équipement

Il existe quatre types d’installations possibles pour une pompe à chaleur air-air, chacune ayant des caractéristiques et des prix spécifiques :

  1. Le modèle monobloc : Il s’agit d’une PAC qui n’inclut pas d’unité extérieure et qui capte l’air extérieur via un conduit traversant le mur. Moins efficace, elle est adaptée pour chauffer une petite pièce.
  2. Le modèle monosplit (aussi appelé split ou bibloc) : Cette version comprend une seule unité intérieure destinée à chauffer une unique pièce, mais elle possède également un groupe extérieur pour capter les calories dans l’air.
  3. Le modèle multisplit : Ce système se caractérise par au moins deux unités intérieures reliées à un même groupe extérieur, permettant ainsi de chauffer ou de refroidir plusieurs pièces.
  4. Le modèle gainable : Il est composé de deux unités, l’une extérieure et l’autre installée dans les combles ou le faux plafond, diffusant l’air chaud ou froid dans les pièces via des bouches de ventilation connectées à l’unité intérieure par des conduits.

Le prix varie en fonction du système choisi, avec des coûts plus élevés pour les installations nécessitant des travaux plus conséquents, comme c’est le cas pour les modèles gainables et multisplit qui requièrent l’installation de plusieurs unités intérieures ou de conduits supplémentaires.

ModèlePrix pour une pompe à chaleur air-airPrix pour une pompe à chaleur air-air réversible
Monobloc1 000 €1 000 à 1 500 €
Monosplit2 000 à 2 500 €2 000 à 3 000 €
Multisplit3 000 à 10 000 €3 000 à 13 000 €
Gainable10 000 à 12 500 €10 000 à 15 000 €

Gardez à l’esprit que ces tarifs sont donnés à titre indicatif et peuvent varier en fonction de divers critères. Afin d’obtenir une estimation précise du coût d’une installation, il est recommandé de solliciter un devis auprès du professionnel que vous aurez sélectionné.

Quels sont les frais d’exploitation associés à une pompe à chaleur air-air ?

PAC
Les frais d’exploitation d’une pompe à chaleur (PAC) air-air comprennent divers coûts liés à son utilisation, son entretien et son énergie.

Au-delà du coût initial d’achat et d’installation, il est important de considérer les dépenses liées à l’utilisation de votre système de chauffage.

L’avantage majeur d’une pompe à chaleur réside dans sa capacité à générer plus d’énergie qu’elle n’en consomme pour fonctionner.

Bien que la pompe à chaleur air-air nécessite de l’électricité pour son fonctionnement, elle tire également parti de l’énergie renouvelable gratuite présente dans l’air ambiant, rendant ainsi ses coûts d’exploitation extrêmement bas.

Le coefficient de performance (COP) est un indicateur clé mesurant le ratio entre l’énergie produite et l’énergie consommée par la pompe à chaleur. À titre d’exemple, une PAC avec un COP de 3 génère 3 kWh pour chaque kWh d’électricité consommé.

Cette efficacité énergétique se traduit par une réduction significative de la consommation énergétique des logements qui optent pour une PAC air-air, en remplacement de systèmes de chauffage plus traditionnels comme les chauffages électriques.

Néanmoins, des variations peuvent exister selon les situations spécifiques.

Il est à noter que la consommation électrique de la pompe à chaleur augmente avec le différentiel de température entre l’extérieur et l’intérieur du logement.

Il est donc crucial de bien dimensionner la PAC, en choisissant une puissance adéquate en fonction de la taille de votre habitation et de sa situation géographique.

En intégrant tous ces paramètres, on estime que le coût de fonctionnement d’une pompe à chaleur air-air se situe entre 2,3 € et 3,7 € par m² et par an.

Quel prix pour l’entretien d’une pompe à chaleur air-air ?

En addition au coût d’achat et aux dépenses d’exploitation d’une pompe à chaleur air-air, il est nécessaire de prendre en compte les frais liés à son entretien, qui doit être réalisé tous les deux ans pour une PAC air-air.

Un suivi régulier est crucial non seulement pour prévenir les pannes et les dysfonctionnements de l’appareil, mais aussi pour prolonger sa durée de vie et garantir une performance énergétique optimale.

Du fait de la présence de fluide frigorigène, un composé ayant un impact significatif sur l’effet de serre (bien que le R32, le fluide le plus récent, soit moins nocif que ses prédécesseurs), les PAC doivent faire l’objet de contrôles réguliers par un technicien certifié RGE (Reconnu Garant de l’Environnement).

Il revient au locataire de supporter ces coûts d’entretien. Deux options sont possibles pour maintenir votre pompe à chaleur air-air en bon état :

  1. Effectuer l’entretien obligatoire de manière ponctuelle, avec un coût d’intervention moyen se situant aux alentours de 150 €, quel que soit le modèle.
  2. Souscrire à un contrat d’entretien annuel avec un professionnel RGE. Ces contrats incluent l’entretien obligatoire de l’appareil et peuvent également couvrir des interventions rapides en cas de panne ou le remplacement des pièces défectueuses. Pour cette option, les tarifs varient entre 200 et 300 € par an.

Quels facteurs influent sur le tarif d’une pompe à chaleur air-air ?

Il est recommandé de faire entretenir la PAC air-air tous les deux ans.

Pour saisir les divers éléments qui impactent le coût d’une pompe à chaleur air-air, il est crucial de prendre en considération les multiples scénarios possibles.

Les variations peuvent dépendre:

  • de la superficie du logement
  • des conditions climatiques de la région
  • et de l’efficacité de l’isolation de l’habitation, résultant en une variété de configurations.

Ainsi, plusieurs critères sont déterminants dans le prix d’une pompe à chaleur air-air :

  • La puissance de l’appareil : un modèle plus puissant sera généralement plus coûteux.
  • Le nombre d’unités intérieures (splits) : une configuration monosplit comprend une seule unité de chauffage, tandis qu’un système multisplit intègre plusieurs modules intérieurs, ce qui élève le prix.
  • Les dimensions de l’installation et de l’équipement de chauffage : un appareil plus grand engendrera un coût supérieur.
  • La superficie à chauffer, exprimée en m² et m³ : un espace plus vaste impliquera un prix plus élevé.
  • Le niveau d’isolation du domicile : une maison moins bien isolée nécessitera une pompe à chaleur plus performante, et peut-être même un chauffage d’appoint pour les périodes de grand froid.
  • La réversibilité de l’équipement : une pompe à chaleur réversible, qui peut fournir de la chaleur en hiver et de la fraîcheur en été, sera plus onéreuse.
  • Et enfin, le coût de la main-d’œuvre pour l’installation et la mise en service de votre équipement.

Il est donc essentiel de comprendre qu’il existe différents modèles de pompes à chaleur air-air, chacun avec des spécificités adaptées à des besoins particuliers.

Chaque installation doit être conçue en fonction des conditions climatiques, de l’isolation du logement, de sa superficie et du nombre d’occupants.

Naturellement, selon les situations, le coût d’une pompe à chaleur air-air peut varier considérablement.

De plus, si vous désirez associer votre système à un ballon thermodynamique pour la production d’eau chaude sanitaire, cela entraînera un surcoût.

Quels soutiens financiers sont accessibles pour réduire le coût d’une PAC air-air ?

Il est recommandé de faire entretenir la PAC air-air tous les deux ans.

Afin de diminuer le coût d’acquisition d’une pompe à chaleur air-air, diverses subventions et aides financières sont disponibles.

Le gouvernement, dans sa démarche de transition énergétique, a instauré des mesures incitatives pour encourager les citoyens à améliorer la performance énergétique de leur habitation.

Bien que les pompes à chaleur soient parmi les solutions de chauffage les plus efficientes sur le plan énergétique, il est important de souligner qu’une PAC air-air est généralement considérée comme moins verte que d’autres types de pompes à chaleur.

Ainsi, toutes les aides existantes ne sont pas applicables à ce modèle précis, pouvant laisser son coût relativement élevé.

Ceci dit, voici les aides financières auxquelles vous pourriez prétendre pour l’achat d’une PAC air-air :

  • Les primes CEE (Certificats d’Économies d’Énergie) : Ces primes sont allouées par les fournisseurs d’énergie dans le but d’aider les ménages à réduire leur consommation énergétique. Les PAC air-air sont éligibles à cette aide, pouvant varier de 30 à 900 euros, en fonction de critères tels que le type de logement, sa localisation géographique, ou l’entreprise attribuant la prime.
  • Une TVA réduite à 10 % appliquée sur la main-d’œuvre pour l’installation de l’équipement.
  • Potentiellement, des aides locales peuvent être disponibles. Vous pouvez vous informer à ce sujet auprès de votre mairie ou sur le site de l’ANIL (Agence Nationale pour l’Information sur le Logement).

Il est important de noter que les PAC air-air ne sont pas éligibles à l’aide MaPrimeRenov’, réservée aux modèles géothermiques et air-eau.

Soyez également vigilant et évitez les offres d’installation “à 1 €”, qui peuvent être trompeuses : ce dispositif a été supprimé par l’État en 2020 et n’est plus d’actualité.

Conclusion

Le prix d’une pompe à chaleur air-air en 2024 est influencé par une multitude de facteurs tels que la puissance de l’appareil, le type d’installation choisie, la surface à chauffer, ainsi que la qualité de l’isolation du logement.

Bien que cette solution de chauffage soit réputée pour son efficacité énergétique et sa capacité à générer des économies sur le long terme, il est crucial de bien étudier les différentes options et configurations possibles pour s’assurer que l’investissement initial soit rentabilisé.

Il ne faut pas oublier de prendre en compte les coûts de fonctionnement et d’entretien, même si ces derniers restent relativement faibles.

Par ailleurs, diverses aides financières sont disponibles pour alléger le coût d’achat et d’installation d’une PAC air-air, bien qu’elles soient moins nombreuses par rapport à d’autres types de pompes à chaleur. Il est donc recommandé de se renseigner et de profiter de ces dispositifs pour rendre cette solution plus accessible.

Enfin, il est essentiel de contacter un professionnel certifié pour obtenir un devis précis et adapté à votre situation, tout en s’assurant que l’installation soit réalisée dans les règles de l’art.

Cela garantira non seulement le bon fonctionnement de votre pompe à chaleur air-air, mais également sa longévité et ses performances énergétiques, vous permettant ainsi de bénéficier pleinement de ses avantages.

Sources

  • Site Officiel de l’ADEME (Agence de la Transition Écologique) : L’ADEME fournit des informations complètes sur les différentes technologies de chauffage, leurs coûts et les aides disponibles.
  • ANAH (Agence Nationale de l’Habitat) : Pour des informations sur les aides financières et les subventions disponibles pour l’installation d’une pompe à chaleur.
  • Site du gouvernement français sur la rénovation énergétique : Des informations à jour sur les dispositifs d’aide et les critères d’éligibilité.
  • UFC-Que Choisir : Organisation de consommateurs qui peut avoir réalisé des tests et comparatifs sur les pompes à chaleur air-air.
  • Site de fabricants de pompes à chaleur comme Daikin, Mitsubishi, etc. : Ils offrent des informations détaillées sur les différents modèles et leurs prix.

J’espère que vous appréciez la lecture de cet article.

Je vous offre 80% de mes connaissances en libre accès sur le blog eldorado immobilier.

Les meilleures stratégies, les plus puissantes ont vocation à rester secrètes pour éviter que tout le monde les utilisent et qu’elles perdent leur efficacité phénoménale.

Je les partage avec l’élite des propriétaires dans le Cercle Privé :

Notez ce post

Pierre

Pierre est ingénieur agronome spécialisé dans l'aménagement du territoire (INA ENSA A), et urbaniste. Investisseur immobilier dans la location meublée courte et longue durée, il est passionné pour aider les propriétaires au quotidien. Il est l'auteur du Best Seller "Airbnb Master : les 200 secrets des nouveaux millionnaires de la location courte durée" et collabore avec de nombreux médias (Capital de M6, Le Monde, Le Parisien, Le Petit Futé...) Surtout, Pierre est à votre disposition pour échanger sur vos difficultés, laissez un commentaire !