Maisons, refuges, temples, églises et autres structures parsèment le paysage français depuis la préhistoire.

Aujourd’hui, on trouve de tout, des ruines gallo-romaines aux églises romanes en passant par les maisons modernistes.

Mais lorsque nous pensons à l’architecture française, quelques styles spécifiques et distinctifs qui ont vu le jour ici nous viennent tout particulièrement à l’esprit.

Découvrons ces types emblématiques de l’architecture française !

Le gothique : entres 1100 et 1400 après J.-C.

L’architecture gothique est née dans la France de la fin du Moyen Âge, mais avec ses hautes arches et ses lignes spectaculaires, elle a rapidement laissé une impression inoubliable dans la plupart des pays d’Europe.

Rien qu’en France, vous trouverez encore d’innombrables églises gothiques et quelques autres exemples de ce style architectural.

Pour les historiens de l’art, l’architecture gothique est souvent organisée en étapes, depuis le gothique primitif, plus lourd, jusqu’à l’apogée de l’architecture flamboyante (rayonnante), avec des extérieurs élaborés et des pierres en arcs délicats laissant place à de grands vitraux.

Aujourd’hui, les plus beaux exemplaires de ce mouvement architectural se trouvent essentiellement en région parisienne.

Vous pouvez facilement louer un appartement sur rentola.fr à proximité des sites à visiter !

Pour cela, il vous suffit de renseigner la ville ou la région qui vous intéresse pour obtenir une liste de biens en location, avec des photos et diverses informations.

Il ne vous restera plus qu’à choisir .

Lorsque l’harmonie et l’équilibre géométriques de la Renaissance et des époques suivantes sont devenus à la mode, le style gothique a été considéré comme barbare ; c’est d’ailleurs de là qu’il tire son nom.

Les Goths régnaient sur de nombreuses régions d’Europe à l’époque médiévale, et le terme évoquait des choses primitives et démodées.

Le style Renaissance française : fin du XVe siècle-début du XVIIe siècle

Inspiré par l’architecture classique dont l’armée française a été témoin lors de ses campagnes en Italie, ce style est à la fois plus équilibré et tout aussi expressif que le style gothique qui l’a précédé.

Le style Renaissance française combine des éléments classiques tels que des colonnes, une façade répétitive et équilibrée et des motifs classiques, et y ajoute notamment une influence gothique.

Ainsi, ces façades d’inspiration classique sont souvent surmontées de toits fantaisistes.

Parmi les bâtiments typiques de la Renaissance française, on trouve de nombreux châteaux de la vallée de la Loire, ainsi que l’aile Lescaut du Louvre.

Vous pouvez facilement voir la relative stabilité de leurs façades, combinée à des détails spectaculaires tels que des tourelles pointues et des détails et formes intéressants sur leurs toits.

La dernière période de l’architecture de la Renaissance française s’est concentrée sur les formes classiques traditionnelles, notamment en suivant l’ordre des colonnes et en utilisant des ornements décoratifs tels que les cariatides.

Le style baroque français : XVIIe siècle-fin du XVIIIe siècle

Le style baroque français
Le style baroque français

Issu de la Renaissance française, le style baroque français avait pour but d’évoquer la grandeur des rois de France.

Il n’est donc pas étonnant que ce style ait été en vogue sous les règnes des plus puissants monarques français, les rois Louis XIII, XIV et XV.

L’architecture baroque française a continué à utiliser certains éléments de l’architecture de la Renaissance française, comme les thèmes classiques, les colonnes et les façades répétitives.

Mais les bâtiments sont souvent plus massifs, comme le château de Versailles.

Une autre évolution majeure de ce style est l’utilisation de la coupole.

Aujourd’hui encore, de nombreux bâtiments de style baroque français sont coiffés d’un dôme, notamment La Sorbonne et Les Invalides.

Architecture haussmannienne : vers 1852-1890

Bien que les bâtiments publics construits à cette époque puissent être un mélange éclectique de styles, tous les bâtiments haussmanniens sont destinés à embellir le paysage urbain et à s’y intégrer.

De nombreux bâtiments publics présentent des toits en verre et/ou l’utilisation de matériaux modernes comme le fer forgé.

Les immeubles d’habitation haussmanniens ont une façade uniforme, généralement en pierre calcaire de couleur crème, avec des balcons au deuxième étage et un balcon continu au cinquième étage.

Les immeubles ont des toits à la Mansart. On en trouve énormément d’exemples dans les rues de Paris notamment.

Art déco

Ce mouvement artistique, architectural et de design, qui s’est développé entre le milieu des années 1910 et le début des années 1940, est techniquement né en France, mais il s’est rapidement répandu dans le monde entier.

Vous trouverez de nombreuses façades Art déco en France, mais le style est également étroitement associé à des villes comme New York et d’autres villes américaines.

Contrairement à son prédécesseur éphémère, l’Art nouveau, l’Art déco privilégie les lignes dynamiques et les caractéristiques géométriques, plutôt que les formes et les couleurs d’apparence organique.

Architecture régionale française

Comme vous pouvez vous en douter, de nombreuses régions de France ont une architecture particulière que vous rencontrerez de temps à autre.

Il s’agit notamment de l’architecture d’influence romaine/italienne de la Provence et du style d’architecture résidentielle de la Normandie, qui se caractérise par des maisons et des bâtiments aux poutres apparentes dans une variété de styles et de couleurs, surmontés d’un toit en pente.

Un exemple célèbre de ce dernier style est l’hôtel Le Normandy Barrière à Deauville.

Notez cette post
{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}