Vous est-il déjà arrivé de vous demander où logent tous ces voyageurs qui envahissent les rues de Paris en été ou les plages de la Côte d’Azur au printemps ?

Entre le charme discret d’une location saisonnière nichée dans un quartier pittoresque et le luxe ostentatoire d’un hôtel étoilé, le choix est vaste.

Mais lequel remporte la palme d’or du cœur des voyageurs ?

La France, ce joyau européen, est un terrain de jeu pour les amoureux de voyages.

Mais derrière chaque photo Instagram d’un coucher de soleil sur la Seine ou d’un petit déjeuner au lit dans une chambre d’hôtel, se cache une histoire, un choix, une expérience.

Et si je vous disais que ces choix révèlent bien plus que de simples préférences personnelles ?

Qu’ils dessinent en réalité le paysage changeant de l’industrie de l’hébergement en France ?

Accrochez-vous, car nous sommes sur le point de décoller pour un voyage au cœur des chiffres, des tendances et des secrets bien gardés de la location saisonnière et de l’hôtellerie.

Si vous cherchez à comprendre où et comment investir, ou simplement à satisfaire votre curiosité, vous êtes au bon endroit.


Face à la concurrence hôtelière en France, la location saisonnière se démarque nettement. Malgré une capacité d’hébergement réduite de 33% depuis 1996, les locations saisonnières génèrent en moyenne 250€ par nuit, surpassant les hôtels à 175€. De plus, elles offrent flexibilité et rentabilité, avec moins de charges et d’entretien. Cette tendance montre que la location saisonnière est devenue une option d’hébergement majeure, souvent plus lucrative pour les propriétaires que les hôtels traditionnels.


Critères19962021Différence
Chambres d’hôtel disponibles3 1701 600-1 570
Locations saisonnières estimées780+780
Capacité totale d’hébergement3 1702 380-790
Baisse de capacité par rapport à 199633%
Emplois directs supprimés300-300
Taxe de séjour (hôtels)4,9M€2,46M€-2,44M€
Taxe de séjour (locations)1,14M€+1,14M€
Taxe de séjour totale4,9M€3,6M€-1,3M€
Chiffre d’affaires moyen par chambre d’hôtel/nuit175€
Chiffre d’affaires moyen par location/nuit250€

Comparaison entre la location saisonnière et l’hôtellerie

La location saisonnière et l’hôtellerie offrent chacune une expérience unique aux voyageurs, avec leurs avantages et inconvénients respectifs.

Location saisonnière :

Avantages :

  • Flexibilité : Les locations saisonnières offrent souvent une plus grande flexibilité en termes d’horaires d’arrivée et de départ.
  • Coût : Pour les longs séjours ou les grands groupes, louer un logement entier peut être plus économique.
  • Expérience : Vivre dans un quartier résidentiel peut offrir une expérience plus authentique et locale.
  • Espace : Les locations saisonnières, comme les appartements ou les villas, peuvent offrir plus d’espace que les chambres d’hôtel traditionnelles.

Points faibles

  • Services : Contrairement aux hôtels, les locations saisonnières n’offrent pas toujours des services tels que le ménage quotidien, le room service ou la réception 24h/24.

Hôtellerie :

Points forts:

  • Services : Les hôtels offrent une gamme de services, de la conciergerie au service en chambre.
  • Fiabilité : Les normes hôtelières garantissent une certaine uniformité en termes de qualité et de services.
  • Emplacement : Les hôtels sont souvent stratégiquement situés près des attractions touristiques ou des centres d’affaires.

Inconvénients :

  • Coût : Les hôtels peuvent être plus chers, surtout pour les courts séjours.
  • Expérience : L’expérience en hôtel peut parfois sembler impersonnelle ou générique.

« La mutation du secteur hôtelier vers la location saisonnière est une tendance que j’ai observée depuis plusieurs années. Les propriétaires trouvent plus de flexibilité et de rentabilité dans la location saisonnière, surtout avec la montée des plateformes comme Airbnb et HomeAway. Cependant, cela pose des défis en termes de réglementation et de taxation. »

-Jean-Pierre L., Consultant en Hôtellerie

Impact économique

La location saisonnière a connu une croissance exponentielle ces dernières années, générant des revenus significatifs pour les propriétaires et les plateformes de réservation.

Cependant, cela a également eu un impact sur l’hôtellerie traditionnelle.

  • Revenus : Les plateformes de location saisonnière, comme Airbnb, ont généré des milliards d’euros de revenus en France, rivalisant avec les revenus des chaînes hôtelières.
  • Taux d’occupation : Si certaines régions ont vu une augmentation du taux d’occupation grâce à la location saisonnière, d’autres, en particulier les zones touristiques, ont vu une concurrence accrue avec les hôtels.

Tendances actuelles

La pandémie de COVID-19 a bouleversé le secteur du tourisme, influençant les préférences des voyageurs et les tendances du marché.

  • Effet de la pandémie : Avec les restrictions de voyage et les préoccupations sanitaires, de nombreux voyageurs ont préféré les locations saisonnières aux hôtels pour des raisons de sécurité et d’isolement.
  • Préférences des voyageurs : La demande de séjours plus longs, de destinations rurales et d’hébergements avec des équipements tels que des espaces de travail à domicile a augmenté.
  • Durabilité : Les voyageurs sont de plus en plus conscients de l’impact environnemental de leurs choix de voyage, ce qui influence leur décision entre la location saisonnière et l’hôtellerie.

Évolution de l’Hébergement en Partie Française : De 1996 à Aujourd’hui

Au fil des années, grâce aux dispositifs de défiscalisation, d’importants hôtels dotés d’une capacité significative (plusieurs centaines de chambres) ont vu le jour.

En 1996, la partie française disposait d’un total de 3 170 chambres.

Cependant, des établissements majeurs tels que l’hôtel Mont Vernon, Nettle Bay Beach Club, Le Flamboyant et la Belle Créole ont dû fermer leurs portes, principalement en raison de défis économiques.

La plupart de ces espaces ont été reconvertis en résidences privées, habitées soit par des résidents permanents, soit utilisées pour la location saisonnière.

En 2016, la capacité hôtelière a drastiquement diminué, ne comptant plus que 1 600 chambres.

Cela sans inclure les 150 villas de luxe et 150 villas standard.

Cependant, cela ne reflète pas la capacité d’hébergement totale de la région.

La Location Saisonnière : Une Alternative en Pleine Croissance

La location saisonnière est devenue une option d’hébergement majeure, en particulier suite à la fermeture de nombreux hôtels.

Malheureusement, ce secteur n’est représenté par aucune organisation officielle, et il n’existe pas de données précises à son sujet, à l’exception des 45 guest houses officiellement répertoriées.

Pour estimer le nombre de locations disponibles, nous avons exploré les trois plateformes de réservation les plus populaires : TripAdvisor, Homeaway-Abritel et Airbnb.

Les résultats montrent environ 580 locations sur TripAdvisor, 600 sur Homeaway-Abritel (sans inclure certaines villas) et 300 sur Airbnb.

En moyenne, cela représente 520 locations pour la partie française, sans compter les villas de luxe.

En supposant que la moitié de ces locations offre une capacité d’une chambre et l’autre moitié au moins deux chambres, cela donne un total de 780 chambres disponibles en location saisonnière.

En ajoutant les 1 600 chambres d’hôtels, la capacité totale d’hébergement s’élève à 2 380 chambres, sans inclure les villas de luxe.

En comparaison avec 1996, la capacité d’hébergement a diminué de 790 chambres.

Si l’on considère l’ensemble des options d’hébergement (locations et chambres d’hôtel), la capacité totale est de 2 120, soit une baisse de 33 % par rapport à 1996.

La baisse du nombre de chambres d’hôtel disponibles est préoccupante pour l’industrie, mais elle offre également des opportunités pour les locations saisonnières. Les propriétaires peuvent désormais capitaliser sur cette demande non satisfaite, à condition de respecter les réglementations locales. »

– Claire D., Analyste de Marché du Tourisme

Impact de l’Évolution Hôtelière sur l’Emploi et les Recettes Fiscales

Répercussions sur l’Emploi

La mutation du secteur hôtelier a eu des conséquences notables sur le marché de l’emploi.

En prenant en compte un ratio d’un emploi pour quatre chambres dans un hôtel deux étoiles et un emploi pour deux chambres dans un hôtel trois étoiles, la diminution de 790 chambres se traduit par une suppression de 300 emplois directs.

Toutefois, la reconversion des hôtels en résidences privées a enrichi l’offre de logements, avec certains appartements étant loués à des résidents permanents.

Implications Fiscales

La réduction du nombre de chambres a-t-elle influencé les recettes fiscales, notamment la taxe de séjour ?

Hôtels :

En prenant en compte un taux de remplissage moyen de 60% (soit 220 nuits par an) et des tarifs moyens de 100 euros pour la moitié des chambres et 250 euros pour l’autre, la taxe de séjour aurait rapporté 4,9 millions d’euros en 1996.

Actuellement, avec 1 600 chambres, cette taxe s’élève à 2,46 millions d’euros, soit une différence de 2,44 millions par rapport à 1996.

Locations saisonnières :

En considérant des tarifs moyens de 150 euros pour les locations d’une chambre et 350 euros pour celles de deux chambres, les 520 locations génèrent 1,14 million d’euros de taxe de séjour.

En combinant hôtels et locations saisonnières, les recettes fiscales actuelles s’élèvent à 3,6 millions d’euros, soit une baisse de 26,5% par rapport à 1996, malgré une capacité d’hébergement réduite de 33%.

Aujourd’hui, chaque hébergement (chambre d’hôtel ou location) rapporte en moyenne 1 700 euros de taxe de séjour, contre 1 545 euros en 1996 (en supposant une taxation identique).

« La transformation du paysage hôtelier a eu un impact majeur sur l’emploi. La suppression de 300 emplois directs est une conséquence directe de la réduction du nombre de chambres. Cependant, il est intéressant de noter que la reconversion des hôtels en résidences privées a ouvert de nouvelles opportunités pour le marché immobilier local. »

– Marie D. Économiste spécialisé dans le secteur hôtelier

Rentabilité : Hôtels vs Locations Saisonnières

En analysant les revenus générés par les différents modes d’hébergement, une tendance claire se dessine :

Pour les 1 600 chambres d’hôtels : en considérant des tarifs de 100 euros pour la moitié d’entre elles et 250 euros pour l’autre moitié, le chiffre d’affaires s’élève à 280 000 euros par nuit.

Cela revient à une moyenne de 175 euros par chambre et par nuit.

Pour les 520 locations saisonnières : avec 50% des locations tarifées à 150 euros la nuit et l’autre moitié à 350 euros, le chiffre d’affaires est de 130 000 euros par nuit.

Cela équivaut à une moyenne de 250 euros par location et par nuit.

Il est donc manifeste qu’aujourd’hui, la location saisonnière est plus lucrative pour un propriétaire que la gestion d’un hôtel.

De plus, les locations saisonnières ont l’avantage d’engendrer moins de charges et d’entretien comparativement aux hôtels.

Cependant, il est crucial de noter que de nombreuses locations ne sont pas officiellement déclarées.

Par conséquent, elles échappent à la perception de la taxe de séjour et les revenus des propriétaires ne sont pas toujours déclarés.

Tarifs de Location Estivale en France : Une Analyse Régionale

L’été en France est synonyme de vacances, et la location saisonnière est au cœur des préoccupations des vacanciers.

Les tarifs varient considérablement en fonction de la région, du type d’hébergement et de la période.

Voici un aperçu des tarifs moyens pour une semaine de location en haute et très haute saison :

Maisons :

  • Corse : De 1 630 € à 1 835 €
  • Côte méditerranéenne : De 1 465 € à 1 535 €
  • Campagne : De 1 020 € à 1 052 €
  • Côte atlantique : De 988 € à 1 048 €
  • Bretagne/Nord : De 821 € à 829 €
  • Alpes : De 992 € à 975 €
  • Pyrénées : De 644 € à 575 €
  • Prix moyen en France pour une maison en très haute saison : 1 133 €/semaine.

Chalets :

  • Alpes : De 1 904 € à 1 931 €
  • Pyrénées : De 585 € à 616 €
  • Prix moyen en France pour un chalet en très haute saison : 1 217 €/semaine.

Appartements :

  • Corse : De 1 893 € à 2 003 €
  • Côte atlantique : De 661 € à 745 €
  • Côte méditerranéenne : De 678 € à 738 €
  • Bretagne/Nord : De 624 € à 688 €
  • Campagne : De 585 € à 633 €
  • Alpes : De 596 € à 625 €
  • Pyrénées : De 449 € à 469 €
  • Prix moyen en France pour un appartement en très haute saison : 696 €/semaine.

Mobil-homes :

  • Côte méditerranéenne : De 738 € à 857 €
  • Corse : De 676 € à 787 €
  • Côte atlantique : De 625 € à 748 €
  • Bretagne/Nord : De 541 € à 633 €
  • Campagne : De 542 € à 605 €
  • Prix moyen en France pour un mobil-home en très haute saison : 726 €/semaine.

Conclusion

La concurrence entre la location saisonnière et l’hôtellerie en France est une danse complexe, influencée par des facteurs économiques, culturels et même mondiaux.

Alors que la location saisonnière offre une flexibilité et une expérience locale, l’hôtellerie se distingue par sa fiabilité et ses services haut de gamme.

Les chiffres montrent une évolution constante des préférences des voyageurs, avec des tendances qui évoluent en fonction des besoins et des désirs changeants de la société.

Mais une chose est claire : la France, avec sa riche histoire, sa culture vibrante et ses paysages à couper le souffle, continuera d’attirer des voyageurs du monde entier.

Qu’ils choisissent de séjourner dans un appartement pittoresque au cœur de Paris, un chalet de montagne dans les Alpes ou une chambre d’hôtel luxueuse sur la Côte d’Azur, la beauté et le charme de la France restent inégalés.

En tant que voyageurs, le choix entre la location saisonnière et l’hôtellerie dépendra de nos priorités individuelles.

Et pour les professionnels du secteur, comprendre ces nuances est essentiel pour offrir des expériences mémorables et rester compétitif dans ce marché dynamique.

Quoi qu’il en soit, l’avenir de l’hébergement en France promet d’être aussi varié et passionnant que son passé.


Vous rêvez de maîtriser l’art de l’immobilier ?

De comprendre les secrets du marché ? Eldorado Immobilier vous ouvre ses portes !

Ne manquez pas cette chance unique !

Nos formations sont conçues par des experts pour vous offrir les clés du succès.

Que vous soyez débutant ou professionnel aguerri, il y a une place pour vous dans notre communauté.


Notez cette post
{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}