Extranet Booking : la fausse bonne idée pour avoir plus de voyageurs sur le site Internet de votre gîte

Booking et son interface propriétaires, l’extranet Booking, ou Pulse sur les smartphones continue à être leader dans le marché des plateformes en ligne pour les réservations de locations en courte durée.

 

 

Comment les propriétaires peuvent exploiter le trafic énorme de Booking pour louer plus?

Est-il possible d’utiliser l’extranet Booking pour diriger du trafic vers le site internet de votre gîte pour avoir des réservations en direct?

Quelles sont les astuces des propriétaires libres pour biaiser Booking et diriger son trafic vers le site de leur gîte pour nepas payer de commissions?

Comment faire pour que votre annonce sur booking.com vous attire des visiteurs sur votre propre site Internet ?

 

Ces articles vous intéresseront :

SITE INTERNET location saisonnière : 10 raisons INDISCUTABLES de vous lancer

Booking.com : grosse arnaque ou eldorado pour la location saisonnière entre particuliers ?

 

 

extranet booking

Booking.com est une entreprise énorme donc il peut être tentant d’utiliser votre extranet pour essayer de rediriger leur trafic vers vos annonces pour obtenir des réservations en direct…
mais il faut être prudent…

 

 

 

Booking et son extranet n’aiment pas le site internet de votre gîte

 

Avoir des visiteurs sur votre propre site Internet, vous permettra de générer des réservations sans commission, et de gagner votre indépendance par rapport aux grandes plates-formes de réservation.

Logiquement, ces dernières, comme Airbnb, Booking, ou encore Abritel et même le Bon Coin, ont bien compris le problème, et censurent systématiquement les liens que vous mettez votre vers votre site Internet depuis une de leurs annonces.

Ne cherchez pas biaiser puisque cela, des algorithmes puissants sont tout spécialement dédiés à rechercher les URL de site Internet.

Ils finiront pas vous débusquer à un moment où à un autre

En tous cas, si vous mettez comme un bourrin l’url du site web de votre location courte durée, type http:www/appart-hotel-montelimar.com

 

extranet booking censure airbnb

Booking essaie de museler votre propre site internet (et vos emails aussi d’ailleurs)

 

 

Mais cela ne veut pas dire qu’il n’est pas possible d’insérer votre url dans Booking.com via votre extranet… mais il faut être un peu plus mal

 

 

 

Les astuces classiques pour attirer du trafic en utilisant l’extranet de Booking.com

 

Certains ont trouvé des astuces, et nombreux parmi eux font parti de la communauté des propriétaires qui se bougent et suivent le blog eldorado immobilier.

Parmi les astuces les plus fréquentes, et qui fonctionnent, ma préférée est

de mettre un mot en gras dans chacun des titres votre annonce,

l’assemblage de ces mots envoyant directement vers le nom de votre site Internet.

 

Cela permet d’attirer les voyageurs les plus malins, et les plus à même de ne pas payer de commission à Booking ou autre.

 

C’est également ce type de voyageurs, qui est à même de recommander votre établissement et de revenir de manière récurrente.

Jusqu’ici, donc, tout va bien.

 

 

 

Utilisation de l’extranet Booking : la fausse bonne idée qui va plomber votre site internet

 

Au fil de mes pérégrinations sur le Web, j’ai trouvé une autre astuce qui revient régulièrement, et qui en fait est une fausse bonne idée.

 

Quelle est donc cette astuce en lien avec Extranet de Booking ?

 

En fait, les propriétaires qui l’utilisent mettent exactement le nom de leur hébergement comme nom d’annonce sur booking.com

 

Comment changer le nom de votre annonce dans l’extranet de Booking.com?

 

Vous avez probablement remarquer que lorsque vous rédigez une  annonce sur booking.com, l’Extranet vous donne un nom arbitraire pour votre annonce.

Du type « Appartement T2 à Limoges »

Ce n’est pas très glamour et la plupart des propriétaires s’en contentent

 

Mais vous pouvez faire changer le nom de votre annonce.

Pour cela, il vous suffit d’aller dans l’onglet administration de l’Extranet Booking, et d’envoyer un message à l’équipe qui gère votre annonce, en lui donnant le nom de votre nouvelle annonce.

Cela peut prendre quelques jours (bon, oui, quelques semaines…)

 

Par exemple, si vous appelez gîte du belvédère de Bourgoin-Jallieu, vous pouvez demander à ce que votre annonce sur Booking.com se nomme de manière identique.

 

Le résultat :

lorsque les voyageurs vont rechercher votre annonce sur booking.com dans Google, ils vont avoir en deuxième ou troisième résultat en dessous, accès à votre site Internet.

 

Alors certes, cela risque de vous attirer quelques visites…

 

 

Vous courez un risque majeur pour votre indépendance à long terme.

 

En effet, booking.com dépense plus de 500 000 € par jour en publicité sur Internet.

Vous ne pourrez jamais lutter.

Et une des spécialités de booking.com, est d’essayer de retrouver le nom de votre gîte, et d’acheter ce nom dans Google pour vous piquer votre référencement et apparaître avant votre site internet dans les moteurs de recherche.

 

extranet booking reservation

Attention à ne pas réaliser des actions contre productives pour avoir des réservations en direct!

 

Donc, ce que certains propriétaires considèrent comme une opportunité pour avoir de la visite sur votre site, revient en fait de se tirer une balle dans le pied

En effet, en faisant cela, vous offrez sur un plateau à Booking.com les mots clefs les plus représentatifs de votre location courte durée.

 

En clair, Booking va systématiquement acheter les mots-clés qui correspondent à votre annonce, vous privant définitivement de la possibilité de faire vous-même la promotion de votre annonce en faisant de la publicité sur Internet.

 

Peut-être que vous ne le faites aujourd’hui (de la pub sur internet pour promouvoir votre location),

peut-être que vous pensez que vous ne ferez jamais,

mais il ne faut jamais dire jamais,

et peut-être qu’un jour vous allait devoir passer par des publicités Facebook, Google,

ou Instagram un pour mettre en avant votre propriété,

et que cela va bien fonctionner pour vous.

 

Pour aller plus loin :

Instagram : Le meilleur réseau social pour votre location saisonnière

Facebook location saisonnière : LE guide ultime pour louer plus

Pinterest : 100 astuces simples pour louer plus votre location saisonnière

 

Si vous avez changé le nom de votre annonce, pour attirer quelques rares visites sur votre propre site Internet, vous vous privez définitivement de pouvoir utiliser le trafic payant pour générer des réservations pour votre annonce.

 

 

Le meilleur moyen d’attirer les réservations en direct est d’utiliser efficacement un site internet pour votre location courte durée, en utilisant le format blog

 

Non, décidément, le seul moyen d’avoir des visites vers votre site Internet, et de le créer au format blog et de vous positionner comme un expert de votre location de votre environnement, pour inciter les gens à réserver chez vous pour bénéficier de vos conseils, et parce qu’ils vous feront confiance.

Cf ces articles d’eldorado immobilier :

GUIDE ultime pour créer une relation de CONFIANCE avec vos locataires

Blog pour votre location saisonniere : 5 raisons qui vous font échouer et ne pas obtenir de réservations

 

C’est ce que je vous apprends dans les formations pour créer un site Internet, puis avec la formation pour référencer correctement votre site Internet.

 

Ce n’est pas magique, cela demande du travail,

mais dites-vous que vous avez une opportunité exceptionnelle en ce moment,

car la concurrence est faible.

 

Et la concurrence sur Internet, elle ne reste jamais faible très longtemps.

 

Il y aura rapidement un autre, ou des autres propriétaires de location courte durée dans votre région, qui vont se lancer dans l’aventure de la création d’un site internet pour promouvoir leur location, qui vont le faire bien, et qui vous dépasseront à tout jamais, car l’antériorité est un élément fondamental pour le classement des résultats dans les moteurs de recherche comme Google.

 

 

En résumé sur les astuces liées à l’extranet Booking

 

Par conséquent, je vous conseille plutôt :

  1. de ne pas utiliser cette astuce liée à l’Extranet de Booking qui consiste à donner le nom de votre hébergement à votre annonce sur Booking
  2. d’utiliser l’astuce plus subtile des mots en gras éparpillés dans le texte de votre annonce sur Booking
  3. de cloisonner votre site internet et les plateformes en ligne pour ne pas risquer de vous griller sur le long terme
  4. de choisir deux noms pour votre location : un nom pour louer en direct et un autre pour les annonces classiques

 

 

Qu’en pensez vous?

Avez vous d’autres astuces ou fausses bonnes idées en lien avec l’extranet de Booking?

 

N’hésitez pas à donner votre avis et à partager vos questions dans les commentaires ci-dessous

8 Commentaires

  1. Bonjour Pierre,
    Merci pour cet article intéressant (tout comme le reste du blog).
    Comment faire pour mettre en gras des mots dans la description Booking ? Il me semble que nous n’avons pas la main directement car il faut passer par l’équipe en charge du contenu… Je me trompe ?

    • Bonjour Thomas,

      Merci pour votre commentaire !

      Vous avez raison, à ma connaissance il n’y a pas moyen d’influer sur le contenu de la description dans Booking

      Avez vous d’autres astuces?

      • Je ne comprends pas. Vous recommandez dans votre article de mettre des mots gras dans la description sur Booking et la, vous dites dans le commentaire « à ma connaissance il n’y a pas moyen d’influer sur le contenu de la description dans Booking ». Donc comment faites-vous en pratique pour faire ce que vous recommander (mettre des mots gras dans la description du texte sur Booking)?

        • Hello,

          Je n’ai peut être pas été assez clair dans mon texte
          Je voulais dire qu’une des astuces était de mettre des signes distinctifs dans le descriptif des annonces, en gras ou majuscules notamment
          Mais c’est un conseil général, pas valable sur Booking, qui maîtrise tout !

          Cela répond à votre questionnement?

    • Exact Thomas
      Je n’en ai pas parlé car je pense que cela ne va pas marcher longtemps car les plateformes se dotent d’outils qui savent si il y a du texte sur une image et la censurent dans ce cas
      Mais c’est à tester encore pour un moment
      Merci d’en avoir parlé !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.