Hôte Airbnb : vous êtes un salarié, voici pourquoi (et ça change tout)

Bonus Gratuit : Les 60 astuces qui fonctionnement pour louer plus(guide facile et rapide)

Airbnb doit il vous proposer un contrat de travail ? Découvrez ce que vous devez savoir sur les récentes décisions de justice et leur implication pour vous

Uber n’en finit pas d’accumuler les jugements l’obligeant à requalifier la relation avec ses chauffeurs en contrats de travail. Ce qui équivaut à reconnaître un travail dissimulé.

L’économie du partage aurait elle du plomb dans l’aile ?

En France, la jurisprudence se met en place avec notamment un jugement en cassation du 4 mars 2020, très détaillé et documenté.

Notamment, le chauffeur Uber a pu démontrer un lien de subordination entre lui et la société Uber, ce qui constitue la base d’un contrat de travail sur la base de l’article L 8221-6 I du code du travail

En clair, la société lui fournit tous ses clients, choisit sa rémunération et le réprimande en cas de difficulté. La statut d’auto entrepreneure indépendant du chauffeur Uber n’est que fictif.

Chers hôtes, cela ne vous rappelle pas les pratiques de Airbnb ? 😉

Il se pourrait bien que :

l’on puisse démontrer un lien de subordination entre Airbnb et les propriétaires et que

la jurisprudence des tribunaux aille dans le sens d’une obligation pour Airbnb de faire un contrat de travail aux propriétaires

car ils sont dépendants de sa plateforme de réservation en ligne.

Bonus Gratuit : Les 60 astuces qui fonctionnement pour louer plus(guide facile et rapide)

Principaux arguments pour démontrer que Airbnb devrait vous salarier

1/ C’est Airbnb qui fixe dans le détail les équipements et la prestation que l’hôte doit au locataire

L’hôte qui ne fournit pas des draps et du linge de maison par exemple, ne remplit par ces critères, qui pourraient le mettent en difficulté par rapport au régime fiscal de la para hôtellerie.

Pire, l’hôte ne peut-il pas faire le choix de ne pas fournir de draps et de linge de maison ?

équipements de base Airbnb
Source : Airbnb.fr

2/ Si le locataire fait remonter que ces « recommandations de base » ne sont pas respectées, Airbnb annule la réservation et la rembourse

Pourtant, le contrat de location est passé entre le voyageur et l’hôte. Airbnb ne sert que d’intermédiaire.
Mais dans les faits, c’est Airbnb qui gère le centre de résolution des conflits et arbitre les conflits.

Si par exemple il y a des punaises de lit dans un hébergement Airbnb, la plateformes de réservation en ligne rembourse automatiquement le locataire à sa demande, sans consulter le propriétaire.

politique remboursement voyageurs airbnb

Loin de moi l’idée de tolérer qu’un hôte puisse héberger dans un appartement rempli de punaises de lit, mais ce devrait être au propriétaire de rembourser.

La décision lui revient à lui, et lui seul. Il est auto entrepreneur de la location meublée, il est responsable de ses actes et cela ne change pas après son inscription sur Airbnb.
En cas de désaccord avec le locataire c’est à un conciliateur de justice ou un juge d’intervenir, pas à Airbnb !

C’est la limite de notion de tiers de confiance sur laquelle s’appuie Airbnb.

La crédibilité de Airbnb est de sécuriser les relations entre les voyageurs et les hôtes, mais la ligne rouge du lien de subordination est souvent dépassée, ce qui est assez récurrent dans l’histoire de Airbnb.

Cause d’annulation et de remboursement par Airbnb (et pas par l’hôte)

3/ Si vous avez de mauvais commentaires, Airbnb suspend votre annonce

Ouh le gros vilan hôte.

Une moyenne d’évaluations de 4,2 / 5 étoiles ?

Ce n’est pas suffisant pour Airbnb, votre objectif est de 4,5 / 5.

Comme vous n’avez pas une suffisamment bonne note, votre annonce est temporairement suspendue.
Si ce n’est pas un lien de subordination ça…

Désactiver compte airbnb

D’autant plus qu’un seul commentaire avec une note inférieure à 4/5 peut faire suspendre votre annonce en tant que propriétaire.
Et comme tout est géré de manière automatique, cela donne des situations ubuesques, comme cette locataire que nous avons hébergée, qui est ravie mais qui a entraîné la suspension temporaire d’une annonce :

Traduction de ce commentaire :

” Ok pour couper les longs trajets en voiture. Pierre est super efficace pour répondre. À 18 h 30, nous avons pris contact et à 20 h 30 – 21h, nous sommes entré dans son appartement. Top. ”

Mais il y a encore mieux (si l’on peut dire).

J’ai trouvé le témoignage de Laurent, hôte Airbnb, sur le site de la communauté.
C’est vrai qu’il a l’air d’un vrai marchand de sommeil et mérite que son annonce soit suspendue (humour noir bien sûr) :

suspension annonce airbnb

4/ Airbnb vous force à ne travailler en exclusivité avec sa plateforme de réservation

L’algorithme de classement des annonces Airbnb tient compte du nombre de réservations que vous avez avec la plateforme, comme le montre le livre Airbnb Master.

airbnb master

Par ailleurs, Airbnb se présente comme une communauté exclusive des autres plateformes de réservation en ligne.

D’ailleurs Brian Chesky, un des co-fondateurs a déclaré das cette conférence que “70% des annonces sont totalement exclusives à Airbnb”.

Encore plus explicite, le programme Airbnb Plus vous accorde un boost dans la visibilité de votre annonce, avec plusieurs conditions, dont une présentée comme une condition sine qua non et qui n’a absolument rien à avoir avec la qualité de l’appartement ou l’hospitalité :

Programme Airbnb plus
Source : Programme Airbnb Plus, ici.


En clair, si vous voulez louer un maximum avec Airbnb, il ne faut passer que par Airbnb en exclusivité.


Or, selon la jurisprudence, un travailleur est considéré comme indépendant lorsqu’il travaille avec au moins 3 personnes.

En résumé, voici pourquoi un hôte est un salarié de Airbnb

Airbnb :

  • Apporte les clients aux hôtes
  • Impose aux hôtes la conduite à tenir auprès de ces clients
  • Sanctionne les hôtes en cas de non-respect de consignes
  • Demande à ne passer que par lui pour louer son hébergement

Cela ressemble fortement à un lien de subordination.

Je ne dis pas que c’est mal. Je ne dis pas que c’est bien.

Je dis que le parallèle avec Uber (et toute l’économie du partage) est frappant et je suis persuadé que la jurisprudence va s’étoffer en ce sens, ce qui va amener Airbnb à modifier profondément sa relation avec les propriétaires.
D’autant plus que 2020 est l’année de l’introduction en bourse de la société.

Les actionnaires ne toléreront peut être pas une forte incertitude à ce sujet.


Qu’en pensez-vous ?

Dites-moi dans les commentaires si vous considérez qu’un hôte Airbnb est un salarié déguisé de Airbnb ?

Bonus Gratuit : Les 60 astuces qui fonctionnement pour louer plus(guide facile et rapide)

Pierre

Pierre est ingénieur agronome spécialisé dans l'aménagement du territoire (INA ENSA A), et urbaniste. Investisseur immobilier dans la location meublée courte et longue durée, il est passionné pour aider les propriétaires au quotidien. Il est l'auteur du Best Seller "Airbnb Master : les 200 secrets des nouveaux millionnaires de la location courte durée" et collabore avec de nombreux médias (Capital de M6, Le Monde, Le Parisien, Le Petit Futé...) Surtout, Pierre est à votre disposition pour échanger sur vos difficultés, laissez un commentaire !

18 commentaires

  1. Donc potentiellement je suis salarié d’une multinationale bientôt côté en bourse. J’imagine qu’ils vont payer les cotisations sociales et nos retraites… Au final les commissions sont pas si inutile que ça :

    • C’est exactement l’enjeu 🙂

      Au vu du mécanisme de valorisation des startups lors de leur introduction en bourse, n’attendez pas de dividendes par contre !

      • Le jour où il me retir l’annonce c’est un licenciement ! Avec prime ? lol ça va leur coûter cher vu le nombre de personnes qui va y avoir au prud’homme…

        • Cela va sûrement se profité un jour !
          On verra à ce moment-là
          Ça peut être intéressant

  2. …à quand un syndicat des propriétaires de locations saisonnières présents sur les grandes plates formes…je dis cela sans malice aucune, pq ne l’a t on pas encore réalisé?

    • Parce que cela prend beaucoup de temps et est très ingrat 😉

      Mais cela existe aux Etats Unis et ils ont réussi à faire reculer certaines villes

      Cela aurait tout son sens à Paris, Lyon ou Nice

  3. J’attends avec impatience que le monde des plateformes s’effondre et que nous récupérions TOUS nos clients en direct ! Il y a 10 ans encore, je n’avais pas besoin d’eux et je travaillais bien mieux et dans de meilleures conditions qu’aujourd’hui.
    Ce nouvel esclavage numérique, avec ces propriétaires infantilisés qui se plient en quatre pour être “adoubés” par Airbnb et avoir de bonnes notes pour être bien classés, obéir aux injonctions par e-mail, quelle horreur !
    Propriétaires, rebellez-vous et abolissez cet esclavage auquel vous consentez en acceptant tout ! Super Host = super esclave… Pas de quoi pavoiser !
    Utilisez les plateformes pour les infiltrer et récupérer les clients qui vous reviennent sans passer par la case “commission” ni par la case “soumission”.
    Aux armes, citoyens…

  4. Donc on peut s attendre a ce que airbnb assouplisse certains de ses criteres s il ne veut pas etre requalifié ce qui je pense est largement dans son intérêt et dans le notre. Les memes remarques valent aussi pour booking et consorts. Merc Pierre pour ton analyse

    • A suivre !
      Entre lobbying, domiciliation dans les pays à réglementation complaisante, c’est pas forcément gagné !

  5. Bonjour à tous,
    C’est pour cela que nous avons remis notre démission à Airbnb…
    … ou plutôt, retirer notre annonce pour travailler en direct avec les vacanciers 😉
    Bonnes réservations,

  6. Merci pour cette analyse très intéressante Pierre.
    Heureusement, il nous reste encore la liberté de choisir nos tarifs!

    • Moi j’ai plusieurs employeurs : AIRBNB, BOOKING, TRIPADVISOR, ABRITEL… ça fera plus d’indemnités aux prud’hommes !

      • Du coup, non 😉
        Vous serez bien dans la cas “auto entrepeneur” dans cette situation, c’est bien tenté lol !

    • Merci Catherine

      Oui mais non en fait car l’algorithme de Airbnb vous suggère des tarifs (très très bas)
      Si vous ne les respectez pas vous n’êtes pas un bon élève :=)

  7. Analyse très précise et non polémique.
    Une genre d’intelligence pointue qui sera un jour utile, j’en suis persuadé, pour asseoir un vrai contre pouvoir à la classe détentrice du pouvoir de l’argent.
    Merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.