Airbnb favorise-t-il la prostitution ?

Airbnb et prostitution : les appartements loués en courte durée favorisent ils l’arrivée massive de prostituées dans nos villes et nos campagnes ?

 

 

Breaking News : AIRBNB, ENCORE UNE INQUIÉTUDE GRANDISSANTE À PARIS

Prostitution et proxénétisme, agressions diverses, trafic de drogue, terrorisme : Des fléaux, bien réels, qui sont de plus en plus souvent le lot de simples particuliers, qui ont l’imprudence d’avoir loué leur appartement sur une plateforme en ligne de type Airbnb.

Airbnb, ce système pratique pour les propriétaires toujours en vadrouilles mais favorisant les personnes sans scrupules ; les proxénètes et prostituées ont maintenant une opportunité en or pour faire leur business en toute discrétion et tranquillité.

prostitution airbnb

Depuis quelques mois un nouveau fléau exaspère les voisins de nouveaux appartements loués en courte durée type Airbnb : l’implantation massive de réseaux de prostitution avec la complaisance de la plateforme en ligne qui concurrence le lobby des hôtels...

Comment voulez-vous que les affaires ne soient pas fructueuses, du moment que le locataire n’a que peu de contact avec le propriétaire, une fois qu’il est dans l’appartement ?

Heureusement et depuis peu la ville de Paris se soucie de cette nouvelle forme de proxénétisme résultant de ces pratiques louches et des nouveaux moyens mis à disposition des particuliers intéressés par la location saisonnière pour valoriser leur patrimoine immobilier.

 

 

Vous l’aurez remarqué, il ne s’agit pas d’un vrai article issu d’un journal à sensation consacré à la vie nocturne d’une jeune femme en difficulté venue d’un pays exotique.

Il est plutôt question de dénigrer au passage une activité tout à fait normale et légale qui n’est autre que la location en courte durée

.

Airbnb favorise-t-il la prostitution ? Le développement de la prostitution en France est il majoritairement dû à la location saisonnière, notamment sur Airbnb ou Booking ?

 

 

 

Quoi ? Vraiment ? Ai-je réellement placé les mots prostitution et Airbnb dans la même phrase?

 

Il faut croire que oui !

Je vous explique ma démarche :

Nombreux sont les articles ou les émissions télévisées qui abordent le sujet de la location saisonnière et plus particulièrement du très médiatique Airbnb (alors que si on va dans cette voie, il vaudrait mieux citer vivaweek si vous voulez mon avis…), comme étant un des facteurs du développement croissant des réseaux de prostitution.

 

Quel est l’argument des médias pour lier prostitution et Airbnb ?

 

Le fait d’avoir des appartements à disposition à louer à des inconnus pour une période de courte durée favoriserait le développement de la prostitution.

Bien que cet « argument » -qui à mon avis n’en est pas vraiment un- ne soit pas crédible, les médias n’hésitent pas à le rabâcher à chaque occasion.

 

La prostitution est le plus vieux « métier » du monde, nettement plus vieux qu’Airbnb ou même que la location saisonnière, et ce, que ce soit en France ou partout ailleurs dans le monde.

 

La prostitution et les prostituées n’ont pas attendu Airbnb pour exercer, de la même manière que les prix de l’immobilier à Paris n’ont pas attendu Airbnb pour exploser !

 

Il serait donc un peu mesquin d’attribuer la croissance du marché de la prostitution à Airbnb (si tant est qu’il y ait une croissance de ce marché).
Ceci n’exclut pas la possibilité que des personnes malveillantes ou pas très nettes veuillent se servir de votre bien immobilier pour « régler leurs affaires », quelle que soit leur nature.

C’est pourquoi il est important de rester vigilant !

Le souci, c’est qu’une fois que l’on a dit ça, est-il vraiment possible pour un propriétaire d’anticiper l’arrivée d’une prostituée dans son hébergement ?

Pas vraiment, car le propriétaire :

  • n’est pas dans la tête de ses locataires (ouf dans ce cas !),
  • ne peut pas discriminer les locataires avant réservation…
  • je rappelle qu’un propriétaire signe une charte lui interdisant tout type de discrimination à la location lorsque il publie une annonce sur Airbnb

 

Mais de là à dire que Airbnb favorise la prostitution et le proxénétisme…il ne faut dire n’importe quoi et exagérer non plus !

 

Le but de cet article est, en plus de rétablir la justice et la vérité concrète de terrain, de vous sensibiliser à propos des éventuels risques et vous aider à mieux gérer ce type de situations, qui font partie des « risques du métier » en tant que propriétaire de location meublée de courte durée

 

prostituée airbnb

Votre location courte durée est elle perçue comme cela par vos voisins et les pouvoirs publics ?

 

 

 

Airbnb : Responsable ou victime de prostitution ?

 

Les médias accusent, à tort, Airbnb de l’expansion de la prostitution en France.

Mais, à ceux qui relayent cette information, dites-vous que nul propriétaire de location saisonnière ne souhaite voir son bien meublé occupé par des prostituées.
Vous aimeriez servir de lieu de prostitution vous ?

Je tiens à préciser que, contrairement à ce que nous véhiculent les médias, le cas des locations de logements courte durée louées par des proxénètes et des filles de joie, reste un cas particulier et non pas une généralité, ni un cas fréquent qu’il est possible de généraliser.

 

Donc, les phrases d’introduction type : « De plus en plus des locations saisonnières sont des repères de prostituées et de réseaux mafieux …etc. » sont à bannir !

Si Airbnb et tous les autres sites comme Abritel, Booking ou tout autre OTA lié à la location saisonnière doivent endosser un quelconque rôle dans ce cas de figue ce serait celui de la victime est non pas du responsable.

 

Par contre, n’oublions pas que sexe et location saisonnière sont indissociables, mais dans le bon sens du terme :
Comment le sexe va booster votre location courte durée

Et cela ne pose de problème à personne par contre !

 

 

 

Comment éviter de louer votre appartement à une prostituée ?

Les précautions à prendre pour ne pas favoriser la prostitution

 

1/ assurez vos arrières (sans jeu de mots :))

Comment éviter que votre appartement serve de base à la prostitution ou un gang de dealers ?

 

Quelques précautions sont à prendre, à savoir :

  • Cherchez les profils de vos locataires sur Google, Facebook ou encore Instagram. Grâce aux technologies actuelles et à l’envie des internautes de partager leur quotidien, vous pouvez cerner les activités licites ou non de vos clients.
  • Après avoir obtenu le numéro de téléphone de vos clients, introduisez-le sur Internet suivi du mot « Escort ».
  • Méfiez-vous des clients qui demandent une location saisonnière discrète.
  • Soyez attentif lorsque la première question posée est « l’interphone marche ? Comment l’utiliser, c’est important pour moi »
  • Au moindre soupçon, contactez Airbnb et faites un signalement, qui laissera une trace écrite
  • N’hésitez pas à consulter les forums des sites d’hébergement d’annonces de location saisonnière pour vérifier si, un de vos confrères, n’a pas signalé des clients louches dont la description est proche à celle de vos clients.
  • Évitez les paiements en liquide ; privilégiez les paiements en carte de crédit ou en ligne. Ceci vous permettra de garder une traçabilité des transactions effectuées et de ne pas servir à blanchir de l’argent illicite

Ceci dit, ne tombez dans la paranoïa et le doute constant. Gardez foi en l’humanité surtout que votre activité de loueur en meublé touristique repose sur les échanges humains et l’hospitalité!

 

Voici notre philosophie de la location courte durée :

Votre arme fatale pour cartonner avec votre location courte durée : l’expérience voyageurs

 

prostitution location courte durée

La prostitution est un sujet sérieux qui englobe à la fois la dignité de la personne humaine, mais aussi la lutte contre toutes sortes de trafics et du blanchiment d’argent qui va avec

 

 

Pensez à la fiche de police : obligatoire et utile pour lutter contre la prostitution

 

Pourquoi ne pas prendre les bons réflexes sécuritaires des services hôteliers traditionnels ?

Les propriétaires sur Airbnb peuvent, en effet, prendre exemple des précautions sécuritaires des hôtels en faisant signer à vos locataires français ou étrangers une fiche de police.

Au cas où vous l’ignoriez, sachez qu’une loi existe, au sein du  Code de l’entrée et du séjour des étrangers, qui stipule en toutes lettres que les particuliers qui louent un logement meublé aux vacanciers sont aussi concernés par la fiche de police au même titre que les hôtels.

 

Les propriétaires de biens immobiliers destinés à la location saisonnière devraient retranscrire les indications fournies par le client lors de sa réservation ; des données qui seraient automatiquement transmises aux autorités compétentes, avec la copie des passeports ou cartes d’identité de tous les occupants.

 

Vous pouvez également prendre la référence d’une carte d’identité ou d’un passeport, que vous portez sur le contrat de location (modèle gratuit à télécharger ici)

 

Vous pouvez également voir comment aller plus loin avec cet article sur Eldorado Immobilier :

5 façons de COPIER l’INTELLIGENCE économique de Airbnb et de vos concurrents directs

 

fiche police prostitution airbnb

Vous êtes tout à fait en droit (et même en devoir) de prendre les coordonnées officielles de vos locataires. Cela peut se révéler utile et dissuasif

 

 

Autre moyen (radical) d’éviter la prostitution

Confier la gestion de votre location saisonnière à des professionnels

 

Une des façons de lutter contre les mauvaises surprises comme la prostitution dans le domaine de la location saisonnière est de confier la gestion de votre meublé de tourisme à une conciergerie privée.

Ces professionnels de la location en courte durée vous proposent, entre autres :

  • Une aide à la création et un suivi de votre annonce Airbnb ;
  • Une correspondance 24/7 avec vos voyageurs ;
  • Un Account Manager à votre écoute ;
  • Une optimisation des prix de votre Airbnb ;

 

Vous pouvez tout à fait faire cela par vous-même, et relativement facilement, tout en étant plus efficace car plus proche des exigences de vos locataires.
Alors, pourquoi faire appel à une conciergerie privée Airbnb ? Si vous vous trouver dans la situation de ne pas vouloir vous occuper du tout de votre location saisonnière, c’est une bonne option pour gérer votre activité de loueur en meublé, et pour le coup vous êtes rassuré car ce sera la conciergerie qui prendra les risques pour vous et assumera les conséquences d’éventuelles dégradations…

Une autre raison justifiant ce choix, c’est la multiplicité des biens immobiliers.
Si vous réussi avoir un patrimoine immobilier conséquent, vous n’allez pas pouvoir veiller sur les moindres détails relatifs à toutes les opérations de location en courte durée.
Dans ce cas-là, il est préférable de faire appel à une équipe qui pourra et saura vous assister dans cette aventure.
Que cette équipe soit constituée par vos soins, comme le font les membres du Club VIP, ou externalisé via une conciergerie.

Pour finir, les agences de conciergerie privées bénéficient généralement d’un large réseau de contacts susceptibles de vous venir en aide en cas de besoin.
Ils sont généralement en relation avec des avocats ou encore des comptables spécialisés dans la location en courte durée.

 

 

Une prostituée dans une locations saisonnière Airbnb ? C’est de la faute des propriétaires !

 

Je vous rassure, vous n’êtes pas responsables des rares cas de proxénétisme que vous pourriez rencontrer dans votre location en courte durée.
Vous n’avez aucun moyen de contrôler ce que font les locataires de votre meublé de tourisme.

Cela dit, il existe des « erreurs » que vous pouvez éviter afin d’optimiser le rendement de votre activité de loueur en meublé de tourisme sur Airbnb.

Un autre moyen d’éviter les usages détournés dans votre location en courte durée, est de proposer des équipements (LIEN) de qualité, et du haut de gamme.

Il est logique que la prostitution se développe plutôt dans des environnements plutôt dégradés, dont le loyer n’est pas très élevé.

Par ailleurs, en optimisant votre annonce sur Airbnb comme avec ces 60 conseils, vous aurez plus de demande de réservations que de place dans votre calendrier, vous pourrez donc sélectionne plus drastiquement.

Dans le même registre, je vous invite à découvrir la liste complète des 14 erreurs à éviter pour réussir votre location courte durée.

Conclusion : prostitution et Airbnb font ils bon ménage ?

 

Vous l’aurez compris, ma position est claire à ce sujet, Airbnb n’a rien à voir avec la prostitution, aucun lien avéré n’a été prouvé entre les deux et au pire, le propriétaire de location saisonnière est une victime expiatoire de cette mascarade médiatique.

 

Toutefois, il faut reconnaître que les plateformes d’hébergement d’annonces de location saisonnière sont un moyen utile et très efficace. Ce qui logiquement donne des idées à plein de gens, et qui est hélas, parfois détourné à des fins pas très nobles.

Il faut garder en tête que ces mésaventures ne sont pas représentatives de la réalité d’Airbnb et autres sites similaires. C’est pourquoi vous ne devez pas croire tout ce que les médias racontent.

 

À noter que les médias ne sont pas les seuls responsables de cette mauvaise réputation qui se répand de plus en plus au sujet d’Airbnb et de ses liens avec la prostitution. Il faut croire que certains propriétaires n’hésitent pas à faire le Bad buzz autour d’eux afin d’attirer l’attention des internautes vers leur blog ou chaine YouTube.

 

En effet, certains sont prêts à tout pour se démarquer ! Restez donc vigilants quant aux nouvelles qui se répandent, vérifiez, re vérifiez.

 

Que pensez-vous des accusations dont souffre Airbnb ?

Avez-vous déjà hébergé une prostituée à votre insu ? Comment vous en êtes-vous rendu compte ?

Dites-nous tout dans les commentaires ci-dessous, nous répondrons rapidement et avec plaisir

9 Commentaires

  1. Si je peux me permettre de donner mon avis, en tant que « fille de joie » comme vous dites ET ayant un appartement que je loue sur airbnb…
    Cet article représente un beau rassemblement de clichés, sur le métier, sur les profils et ça me fait un peu lever les yeux au ciel.
    Non je ne suis pas une « jeune femme en difficulté venue d’un pays exotique » et non je n’exerce pas mon activité dans des « environnements plutôt dégradés ». Cela ne veut pas dire que ces situations n’existent pas, mais évitons de généraliser voulez-vous?
    Ensuite concernant le fond de l’article qui concerne les techniques à éviter, une conciergerie ne vous évitera pas de louer à une prostituée, il ne font pas de vérification plus poussée que vous ne le feriez vous même. De même pour le « haut de gamme » au contraire, certaines escort affectionnent particulièrement un appart élégant et classe.
    Vérifier le profil et le numéro de votre client sur internet peut être une idée mais dites vous qu’une escort qui a la tête sur les épaules, aura au minimum 2 téléphones et n’utilise pas le même nom pour ses réseaux sociaux et son activité… résultats peu probants donc.
    Le mieux reste surtout de rendre son logement peu intéressant pour ce genre de profils (l’immeuble avec gardienne étant un gros plus). Pour ma part, je le fais gérer par ma voisine. Chose que j’explique au locataire dans les premiers contacts et c’est elle qui fait la remise de clés. Ça freine les esprits mal intentionnés. Je n’ai pas recours à ce genre de location pour mon activité mais si c’était le cas, c’est un critère que je prendrais en compte.
    Vous pouvez aussi indiquer l’interdiction de ce genre de pratiques dans le règlement intérieur.
    De manière générale vous ne pourrez pas contrôler ce que fait votre locataire, et quand bien même elle ne serait pas escort, si elle décidait de faire venir 5 ou 6 plans cul Tinder en une journée, le résultat serait sensiblement le même.
    La question que je me pose c’est est-ce que c’est le fait qu’elle se fasse payer ou qu’elle s’envoie en l’air qui est problématique?

    • Merci christelle pour votre témoignage c’est super intéressant et c’est courageux de votre part d’échanger à ce sujet, j’apprecies.

      Ce que vous dites est parfaitement vrai.

      De plus, bien évidemment tout le monde a le droit de faire ce qu’il veut dans le cadre de sa vie privée. De plus, la prostitution n’est pas interdite .

      Ce qui est embêtant pour un proprietaire :
      – les nuisances pour le voisinage avec beaucoup d’allees et venues
      – autant la prostitution n’est pas interdite, mais tout le monde n’est pas dans votre cas ou cette activité est bien choisie et voulue. Dans le cadre d’un trafic, un proprietaire peut se retrouver complice malgré lui et avoir des soucis par ce biais
      – certains des clients peuvent avoir un profil inquiétant et violent et peuvent dégrader un logement
      – la question des assurances en cas de dommages se pose aussi

      Qu’en pensez vous ?

      Par ailleurs, acceptez vous dans sourciller si de la prostitution se tient dans le logement que vous louez sur airbnb?

      Cela m’intéresse d’avoir votre retour
      N’hésitez pas à réagir

      • Merci pour votre réponse.
        Tous les inconvénients et nuisances que vous abordez sont en fait un problème de sélection du locataire (personnalité, incivilité, manque de respect du voisinage, dégradation,…) et non pas de son activité. Encore une fois, une personne qui fait venir ses amis à toute heure du jour ou de la nuit causera le même genre de désagrément, pourra tout à fait rendre l’appartement dans un état déplorable et tout ça sans avoir recours à une activité controversée…
        L’essentiel selon moi est le filtrage des profils, je vérifie systématiquement les commentaires des hôtes qui ont accueilli les candidats avant moi, j’ai rédigé un règlement intérieur relativement strict qui interdit les soirées, les visiteurs en trop grand nombre, les nuisances sonores et impose un respect du voisinage, et comme je l’ai dit, ma voisine accueille en personne les locataires, qui sont prévenu qu’elle habite la porte à côté. Croyez-moi quand on fait ce que je fais, ce n’est pas un cas de figure qui nous arrange.
        J’ai un esprit assez ouvert sur cette activité, parce que je la connais, et je n’irai pas jusqu’à dire que je refuse catégoriquement qu’une prostituée mette les pieds chez moi (ça serait un comble) mais j’ai fait en sorte que mon logement ne soit pas « escort-friendly ». Après, si ça arrive, tant que les règles que j’ai instaurées sont respectées, ma locataire est libre de faire ce qu’elle veut. Je ne suis pas complice de son activité et ne peux pas être tenue responsable dans la mesure où, de toute évidence, c’est une chose qui m’a délibérément été cachée.

        • Les arguments se tiennent

          Il font donc que chacun des propriétaires qui lit ces commentaire trouve une voisine de confiance pour accueillir les locataires 🙂

  2. J’ai été confronté à cette situation. Elle m’a dit venir pr son copain mais certains signent ne trompent pas. Selon la jurisprudence, une dame peut avoir autant d’amants qu’elle veut 🙂 . Reste à prouver qu’elle reçoit de l’argent en échange de ses « services » et encore, ce n’est pas gagné, car la prostitution n’est pas interdite en France, seul le racolage l’est. J’ai récupéré mon appartement nickel au bout de 3 semaines…..et aucune nuisance…..je crois que chacun, dame comme client, veut rester discret…..et comme vous le dite, c’est le plus vieux métier du monde, il se fera de toute façon…..

      • Cela reste subjectif. Le signe principal est que les volets restent fermés toute la journée. Ensuite , elles ne sont généralement pas françaises; du coup je leur parle de tourisme mais ça ne les tente pas trop….Aucune question sur la région, les choses à faire, etc.. .

        • En effet les volets fermés… ce sont soit des vampires soit des personnes louches 🙂

          La question du tourisme est aussi intéressante

          Merci pour votre retour

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.