Acheter un mobil home dans un camping est-ce une bonne idée ?

S’il y a un sujet controversé dans le monde de la location saisonnière, c’est celui de l’achat d’un mobil home et de son installation dans un camping.

Entre les tenants de la location saisonnière bien-être, ceux qui cherchent à optimiser leur rentabilité et ceux qui veulent leur indépendance à tout prix, le débat fait rage!

Pour vous éclairer dans vos choix, nous avons fait appel à l’avis d’un expert, lecteur fidèle de Eldorado immobilier, qui est l’auteur de l’article ci-dessous.

Je laisse la parole à Yann :

Au sujet des Mobil Home, on trouve des informations faussées et orientées sur internet qui laissent penser que l’achat d’un mobil home est obligatoirement un piège ou une arnaque.

Propriétaire de 4 mobil home et ayant géré jusqu’à 12 mobil homes différents, je peux vous assurer une chose : il existe des moyens simples pour savoir si oui ou non, acheter un mobil home sera intéressant dans votre situation.

Chaque personne ayant des objectifs différents avec l’achat de mobil home, il va de soi que chacun devra devenir propriétaire de son mobil home dans les circonstances qui lui permettront d’être heureux sur le long terme.

Il n’existe pas de campings « magiques » qui permettraient à tout le monde d’atteindre son but. Nous y reviendrons en détail par la suite.

Dernière précision, l’article ne concerne que les personnes qui souhaitent acheter un mobil home et louer un emplacement dans un camping.

Le fait d’acheter un terrain et un mobil home dans un parc résidentiel de loisir est un sujet à part entière qui ne sera pas traité ici.

Avis d’un propriétaire de mobil home chevronné

Acheter un mobil home dans un camping est-ce une bonne idée
Mobil-home-et-location-d’emplacement

Pour commencer, je dois me présenter rapidement : je suis Yann MARJAULT propriétaire de 4 mobil home et d’une trentaine de lots immobiliers et j’ai une expérience de plus de 14 ans dans le monde des mobil home et du meublé.

Si vous souhaitez allez plus loin pour mieux comprendre ce monde à part, je vous invite à cliquer sur le lien et à découvrir mon site totalement dédié à l’achat de mobil home : www.investissementmobilhome.com

Pourquoi je me considère aujourd’hui comme un propriétaire de mobil home chevronné ?

Simplement parce que j’ai étudié des dizaines de contrats, visité de nombreux campings, étudié les fonctionnements des plus grosses structures, compris les pièges qui existaient dans les plus petits campings et analysé le fonctionnement de certaines municipalités vis-à-vis des propriétaires de mobil home sur leurs campings municipaux.

Croyez-moi !

Ce travail d’analyse suivi de mes passages à l’action en tout genre ainsi que mes diverses formations ont fait de moi quelqu’un d’expérimenté et j’ai maintenant le recul pour analyser cette propre expérience.

Pourquoi devenir propriétaire d’un mobil home dans un camping ?

Comme je l’ai énoncé brièvement en introduction, chaque futur propriétaire de mobil home a des objectifs plus ou moins précis avant d’acheter un mobil home.

Le fait de se fixer un ou deux objectifs précis avant d’acheter sera déterminant pour réaliser l’achat de mobil home réussi sur le moyen et le long terme.

Se faire plaisir avec son mobil home (profit + voyage)

Certains souhaitent uniquement se faire plaisir avec un mobil home. L’idée est d’avoir un pied à terre dans une région et de pouvoir en profiter comme bon leur semble. C’est un objectif totalement louable qui a le vent en poupe ces derniers temps, notamment depuis la crise du COVID.

L’idée est assez simple au final : acheter un mobil home et louer un emplacement pour en profiter les week-ends, les temps de vacances et faire en sorte que la famille se plaise en ce lieu.

Avec cette objectif, les tarifs « ne comptent que très peu », les propriétaires de mobil home achètent un mobil home à moins de 70 000€ en général et louent quel que soit le prix de l’emplacement. La priorité étant le bien-être de la famille.

Ce profil de personnes étant souvent des personnes avec deux salaires satisfaisants qui n’ont pas peur de louer un terrain jusqu’à 800 euros par mois.

La sous location du mobil home n’est pas importante dans ce cas là et n’est donc pas étudiée en priorité dans les contrats.

Je terminerai ce paragraphe en précisant que certains campings en France permettent de voyager quand vous êtes propriétaires chez eux.

En résumé, vous achetez un mobil home en Charentes Maritimes, en Bretagne, dans le Var, où ailleurs et vous pouvez voyager un certain nombre de semaines par an dans une multitude de campings avec lesquels ils sont partenaires (la semaine vous coûtera moins de 100 euros).

Certains achètent donc un mobil home pour profiter de ce système plutôt ingénieux

Allier plaisir et rentabilité

Cet objectif est très souvent celui que les propriétaires souhaitent acquérir.

Beaucoup veulent acheter un mobil home et en profiter un maximum dès qu’il est libre tout en le sous louant dans les plus belles périodes (et/ou autres) pour rembourser les frais annuels (location de parcelle, frais de gestion, gaz, électricité, …)

C’est un objectif « facilement » atteignable quand on fait les efforts qui conviennent et que le camping le permet. C’est un exemple enfantin à comprendre mais on voit bien que pour rembourser les frais annuels liés aux mobil home, le camping doit permettre, de part son contrat, de sous louer son propre mobil home.

Il existe divers contrats concernant la sous location mais je ne pourrai évidemment pas tout évoquer ici, c’est une part non négligeable dans mon programme vidéo lié à l’achat de mobil home qu’il me serait difficile de détailler complètement en quelques lignes.

Je ne citerai que 2 exemples pour comprendre les différentes manières de sous louer son mobil home.

  • Sous louer soi-même : vous trouvez les locataires via les sites de location courtes durées (vous êtes sur le site de Pierre, spécialisé pour ceci il me semble 😊) et vous gardez les revenus locatifs pour vous. Il est possible de payer une personne pour gérer l’état des lieux initiaux et/ou les ménages.
  • Sous louer votre mobil home par l’intermédiaire du camping qui vous proposera un contrat en ce sens. Par exemple, ils loueront votre mobil home pendant 4 semaines et le prix de l’emplacement sera divisé par 2.

Je n’irai pas plus loin dans les détails, je voulais juste exposer de manière « large » quelques principes.

Comprenez que pour cet objectif, il s’agit de rembourser des frais annuels et non de gagner de l’argent avec son bien.

Investissement locatif avec le mobil home

Acheter un mobil home dans un camping est-ce une bonne idée ?
Achat-dun-mobil-home-pour-le-sous-louer

Un autre objectif, parfois convoité par certains, est de gagner de l’argent avec son mobil home et donc de faire de son mobil home un vrai investissement.

Pour cet objectif, il convient d’être encore plus vigilant pour diverses raisons. Parler d’investissement n’est pas chose aisée car un mobil home décote comme une voiture, il est donc difficile pour ne pas dire impossible de prendre en considération une potentielle revente même si dans certains cas les choses se passent très bien.

Partons du principe simple que votre mobil home vaudra 0 euros 15 ans après achat, l’idée sera donc de le rembourser très vite après achat pour gagner de l’argent durant toute la fin de vie du mobil home.

Cette idée peut faire bondir les investisseurs immobiliers et cela se comprend parfaitement mais cette théorie est importante à comprendre : un mobil home se rembourse et après seulement on gagne de l’argent. Dans certaines situations, on peut dégager du cash-flow chaque année dès le départ MAIS c’est loin d’être évident.

Lors de l’acquisition de mon dernier mobil home, je savais que je le rembourserai en 7 ans et qu’ensuite il me rapporterait du cash. C’est ce que j’ai réussi à faire (en un peu moins de 7 années).

Je vous donne un seul exemple de calcul que vous allez facilement comprendre :

  • Achat du mobil home 40 000€ : remboursement avec prêt à la consommation (8 fois sur 10) = 6000€/an pendant 7 ans
  • Emplacements annuels : 5000€/an
  • Frais divers : 2500€/an
  • Sous locations : 13750€/an

Dans ce cas simplifié à l’extrême car je n’ai aucunement pris les histoires de TVA et autres aspects fiscaux sur lesquels je reviendrai tout à l’heure, on voit bien qu’il faut sous louer de manière « intelligente » pour ne pas avoir de frais annuels en tout genre.

J’en profite pour dire que contrairement à l’immobilier, il n’est pas forcément judicieux d’avoir un emprunt sur la totalité de l’achat et que dans le monde du camping, il existe des moyens secrets et ingénieux pour diminuer TOUS les frais annuels.

Ça, ce sont les petits secrets de mon programme qui permettent de faire une grande différence.

Mon avis d’investisseur sur l’investissement avec des mobil home

Je voulais accentuer le point précédent en donnant un avis personnel étant donné que j’ai 4 mobil home et que j’ai fait de ces achats de vrais investissements. Je vais vous donner mon point de vue très honnête sur le sujet.

Les conditions d’avant (quand j’ai acheté) étaient meilleures à mon sens sur certains secteurs et il est plus délicat d’investir dans un mobil home dans certaines zones car les tarifs d’emplacement ont évolué.

Il existe des solutions bien évidemment pour gagner de l’argent avec un mobil home mais il convient de prendre en compte plusieurs facteurs déterminant pour des objectifs à moyens et longs termes :

  • Il faut comprendre ce que nous avons évoqué au-dessus
  • Il ne faut pas croire que les meilleurs secteurs avec ce type d’objectifs sont dans les zones les plus prisées, au contraire !
  • Il faut être vigilant aux contrats proposés par les campings
  • Il faut savoir être contre intuitif
  • Il faut savoir faire des efforts et comprendre à minima la sous location
  • Il faut savoir faire simple mais mieux que les autres

Et surtout, ne croyez jamais tout ce qui est dit sur les forums car les avis sont souvent faussés et injustifiés.

Même si des abus ont existé et existent encore de la part de certains campings, les avis négatifs de certains anciens propriétaires de mobil home sont véritablement faussés par de mauvaises compréhensions ou mauvaises analyses de contrats dès le départ.

Comment acheter un mobil home ?

Acheter un mobil home dans un camping est-ce une bonne idée ?
Acheter-un-mobil-home-dans-un-camping-est-ce-int®ressant

Si vous l’avez remarqué, j’évoque beaucoup les campings et leurs contrats dans les premières parties de cet article, je trouve que c’est déterminant et que le choix du mobil home n’intervient que de manière secondaire.

Faire l’inverse, acheter d’abord un mobil home avant de trouver un camping, est une erreur monumentale.

Voyons maintenant comment il est possible d’acheter un mobil home.

Acheter un mobil home aux propriétaires

C’est un des moyens les plus simples dont tout le monde a certainement connaissance.

C’est pourtant un des moyens les plus « dangereux ». Désolé si vous êtes propriétaires de mobil home et que vous souhaitez vendre 😊.

Pourquoi je me permets de dire ceci ? Simplement parce qu’acheter un mobil home directement à un propriétaire peut s’avérer pénible pour diverses raisons :

  • Le propriétaire ne vous dit pas tout
  • Vous allez devoir payer des frais d’entrée
  • Impossibilité de récupérer la TVA sur le mobil home

Il est certain que vous risquez d’avoir un mobil home tout équipé mais il faudra, dans ce cas, bien étudié le contrat en présence du directeur du camping.

Lui seul vous donnera les bonnes informations. Un propriétaire qui vend peut omettre certaines informations volontairement ou par méconnaissance.

Je conclurai cette partie en disant qu’il est interdit d’acheter un mobil home à un propriétaire sans analyse avec le directeur qui devra également vous certifier que le loyer de l’emplacement n’évoluera pas parce que vous êtes nouveau.

Investir dans un mobil home avec le camping

Certains campings proposent ceci en vendant des mobil home sur emplacement et/ou sur une aire de vente à l’entrée des campings.

Les campings vendent des mobil home et donc gagnent de l’argent sur ces ventes, c’est une évidence ! Beaucoup oublient que les campings sont avant tout des entreprises qui doivent vivre et faire vivre leurs salariés…

Vous risquez de payer le mobil home un peu plus cher mais 3 avantages vont s’offrir à vous :

  • Pas de frais d’entrée à payer (entre 2000 et 8000 euros)
  • Récupération de TVA possible (20% sur l’achat du mobil home d’occasion ou neuf)
  • Discussion possible sur les tarifs et équipements

J’aime beaucoup ce concept et c’est celui que j’ai appliqué quasi systématiquement pour mes investissements.

Achat du mobil home avec le concessionnaire

Acheter un mobil home dans un camping est-ce une bonne idée
Que-faut-il-savoir-avant-dacheter-un-mobil-home

C’est la troisième solution la plus connue : acheter un mobil home à un concessionnaire qui sera en partenariat avec des campings.

Ce point peut être très bien si le camping correspond à vos exigences. Il ne faut pas faire l’erreur d’acheter un mobil home dans la concession sur un coup de cœur et ne pas avoir étudié le contrat des campings auparavant.

Les avantages de ces systèmes seront essentiellement liés à la récupération de TVA mais attention aux frais de transports qui peuvent changer la donne si le camping partenaire est fortement éloigné de la concession.

Il faudra également être vigilant aux frais d’entrée, certains concessionnaires omettent de le dire et n’ont pas réussi à négocier ces fameux droits avec le camping partenaire.

Mon avis de propriétaire

Vous l’avez compris, j’ai opté pour la solution « intra » camping, cela ne signifie en rien que c’est la solution magique.

Dans mon cas, cela m’a permis d’avoir un choix suffisant, de bien analyser les campings en amont et de bien discuter les tarifs et/ou accessoires.

Ce que mon expérience de propriétaire qui sous loue son mobil home m’a montré c’est que :

  • Certains se sont fait « avoir » par des propriétaires vendeurs car ils n’ont pas pris le temps de faire les vérifications nécessaires
  • D’autres flashent sur des mobil home avant de comprendre les fonctionnements précis des campings

Il est donc interdit d’être naïf et vous devez faire les vérifications nécessaires. De plus, ne perdez pas de vue qu’acheter avec des professionnels peut vous assurer une garantie et des frais économisés dès le départ (droits d’entrée, TVA, …)

Comme je ne tiens pas à me faire d’ennemis à la lecture de cet article, j’ajouterai que certains sont devenus des propriétaires heureux en achetant leur mobil home sur emplacement à des propriétaires 😊.

Choisir un camping en fonction de ses objectifs est déterminant

Ce concept est fon-da-men-tal ! Un camping aura les bonnes conditions en fonction de vos objectifs et non en fonction de ce que les gens vous diront.

C’est un point qui semble évident quand on le lit mais qui n’est que très peu mis en pratique.

Certaines conditions pénibles pour certains n’auront strictement aucune importance pour d’autres.

Si vous comprenez ça, vous allez vous éviter des tracas inutiles.

Les conditions idéales ?

Sous-louer-son-mobil-home-dans-un-camping

Etant donné mon introduction à cette partie, vous avez dû saisir que les conditions idéales n’existent pas vraiment.

Elles sont idéales si elles vous permettent d’atteindre vos objectifs et vous permettent de dormir chaque nuit sereinement.

Les campings qui vous permettraient d’acheter un mobil home à 35 000€, de profiter des animations et des structures 5 semaines par an et en plus de gagner 10 000€ net avec votre mobil home n’existent pas.

Cela signifierait clairement que les campings travaillent à perte !

Vous en connaissez beaucoup des entreprises qui tiennent sur le long terme en perdant de l’argent chaque année ? Moi non.

J’insiste sur ce point car je lis des centaines de commentaires chaque mois de personnes qui râlent en n’ayant aucune connaissance du fonctionnement d’une entreprise et qui ne font absolument pas preuve de la moindre logique à ce sujet.

A mon sens, le camping et le propriétaire du mobil home doivent trouver un équilibre pour que chacun atteigne des objectifs.

Si les conditions de campings ne correspondent pas à vos attentes, il faut passer son chemin et il convient de BIEN analyser les conditions dès le départ avant achat de mobil home.

Conditions importantes à l’achat du mobil home en fonction de l’objectif

J’ai décidé de reprendre ce point pour vous donner quelques exemples simples. Ils risquent de vous apparaitre évidents et ils le sont. Malheureusement malgré l’évidence de certaines règles, certains n’en tiennent toujours pas compte.

Voici quelques exemples de choses qui ne sont pas possibles à avoir dans des contrats en fonction des objectifs fixés

1- Le camping interdit la sous location : il est donc impossible d’y acheter un mobil home si vous souhaiter rembourser vos frais.

2-Le camping n’est ouvert que 4 mois et demi dans l’année : il me semble impossible d’y placer un mobil home si vous souhaitez venir les week-ends à n’importe quel moment de l’année.

3-Le camping n’autorise que la sous location en hors saison : c’est une contrainte très gênante si vous souhaitez rembourser vos frais ou faire des bénéfices.

4-Le contrat annonce clairement que le mobil home devra être changé au bout de 10 années : c’est une condition qui n’est pas compatible avec le fait d’amortir les frais et/ou gagner de l’argent. J’ajouterai que je déteste ce type de clause quand on voit ce que l’on peut faire avec un mobil home de 15 ou 20 ans.

Je n’irai pas plus loin dans les exemples mais je pourrai lister des dizaines de clauses avec lesquelles il convient de faire preuve de logique.

Les prix des mobil home et parfois de l’emplacement ne sont pas prioritaires

Au travers des paragraphes précédents, vous l’avez compris : la priorité est à la logique à mettre en place pour faire le lien entre objectifs et contrats des campings.

Les prix des mobil home et parfois des emplacements deviennent donc secondaires.

Je ne dis pas de ne pas y faire attention bien évidemment mais si les tarifs sont les conditions de départ, vous risquez de louper des informations importantes dans les contrats.

A mon sens, si on parle de prix, le plus important à regarder entre le prix du mobil home et le prix de l’emplacement sera le deuxième.

Le prix de l’emplacement, de la location de parcelle conditionne vos sous location si vous souhaitez amortir les frais.

Il faut donc qu’il puisse y avoir un rapport cohérent entre location d’emplacement et tarifs des sous locations de mobil home.

A ce sujet, je préfère payer un emplacement 6000€/an et ne pas être en difficulté pour faire 12000€ de revenus locatifs plutôt que payer un emplacement 3500€/an et être en difficulté pour sous louer 6000€.

C’est un autre sujet mais je voulais juste souligner que le prix est une chose mais le rapport qualité/prix/sous-location en est une autre.

Choisir un magnifique camping 4**** ?

Acheter un mobil home dans un camping est-ce une bonne idée

Pourquoi ce titre ? Et bien pour plusieurs raisons !

La première est que je suis le premier à « prôner » les beaux campings pour faire de belles sous locations, pour retrouver un aspect camping particulier dans lequel les jeunes et moins jeunes y trouvent satisfaction dans les animations, structures et autres lieux de rencontres.

C’est un constat indéniable et mon avis reste identique à ce sujet mais il faut tout de même préciser que les tarifs de location d’emplacement dans une majorité de parcs, de campings 4 étoiles, ont fortement augmenté. La demande étant devenu plus importante, les tarifs augmentent.

Une autre raison me pousse à la nuance dans mes propos. Les campings ont tout de même fortement évolué en France et il faut avouer qu’on peut obtenir de très beaux résultats dans certains campings (en fonction de ses propres objectifs) même s’ils ne sont dotés que de 2 ou 3 étoiles.

Une nouvelle fois, cela dépend de vos objectifs et de ce que vous recherchez dans l’esprit camping, surtout si pour vous, l’important est de profiter de votre mobil home un maximum de temps dans l’année.

Quelle fiscalité  quand on sous loue un mobil home ?

Comme tous revenus locatifs, les sous locations issues de mobil home se déclarent sur la fiche d’impôts.

Ce qui compte, comme toute fiscalité j’aurai tendance à dire, est de déclarer pour être en toute légalité tout en optimisant.

Je pense que vous ne serez pas surpris si je vous dis qu’il existe plusieurs manières de déclarer les revenus locatifs des mobil home et que certaines sont plus adaptées pour diverses raisons.

Nous verrons un ou deux exemples pour mieux comprendre la fiscalité liée aux mobil home.

Exemple simple de sous location

Je vous donne un exemple simple de sous location de mobil home avec les frais en question pour qu’il puisse servir de fil conducteur pour la suite.

Je vulgarise volontairement les frais pour ne pas tout détailler, ce qui n’aurait pas réellement de sens pour l’instant.

  • Sous location d’un mobil home dans un camping 3 étoiles : 8700€/an
  • Location de l’emplacement : 3450€/an
  • Frais divers : 2150€/an
  • Reste avant impôts : 3100€

Nous nous appuierons sur ces chiffres pour rester simple juste au-dessous.

Le statut LMNP et les mobil home

Je prends l’exemple du statut Loueur Meublé Non Professionnel (LMNP) pour vous montrer 2 exemples de calculs possibles avec les mobil home.

Le statut Loueur Meublé Non Professionnel et le micro-bic H4

Ce statut fiscal est le plus simple, il permet de déclarer les revenus locatifs des mobil home sur une ligne de la fiche d’imposition. L’administration fiscale fait un abattement sur les revenus locatifs.

Le résultat fiscal obtenu servira à calculer 2 éléments (les prélèvements sociaux et impôts sur le revenu en fonction du taux d’imposition).

Reprenons l’exemple au-dessus, on ne se sert que des revenus de 8700€ et on considérera que le loueur a un taux d’imposition à 7%.

Son imposition sur les revenus locatifs sera calculée de cette manière :

  • Abattement de 50% sur 8700€ = résultat fiscal imposable = 4350
  • Prélèvement sociaux = 4350 * 17.2% = 748.2€
  • Impôts sur le revenu = 4350 * 7% = 304.5€
  • Total imposition = 1052.7€

Dans cet exemple simple, le propriétaire du mobil home paierai 1052.7 euros d’impôts à la fin de l’année.

La statut LMNP au réel simplifié

A la différence du 1er statut vu au-dessus, l’administration ne fait pas d’abattement sur les revenus. Ce seront bien les frais réels et les amortissements qui seront déduits des revenus locatifs.

Je définirai les amortissements comme une valeur fictive de perte de valeur du mobil home. On considère que le mobil home perd de la valeur et cette perte fictive est déduite chaque année des revenus locatifs.

  • Revenus locatifs = 8700€
    Location emplacement = 3450€
    Frais divers = 2150€
    Amortissements = 1450€
    résultat fiscal imposable = 1650€
  • Prélèvement sociaux = 1650 * 17.2% = 283.8€
  • Impôts sur le revenu = 1650 * 7% = 115.5€
  • Total imposition = 399.3€

Dans cet exemple simple, le propriétaire du mobil home paierai 399.3 euros d’impôts à la fin de l’année.

La récupération de TVA

Sans entrer dans trop de détails, la fiscalité du mobil home est liée à l’hôtellerie de plein air.

Je vous épargne les conditions pour lesquelles cette affirmation est réelle.

Cela signifie que le statut LMNP est applicable avec assujettissement à la TVA.

Qui dit TVA dit récupération et « donation », c’est un concept fondamental concernant la TVA et l’inventeur de cette taxe l’avait fait justement pour permettre des échanges (récupération de TVA et donation).

Qu’est ce que cela signifie dans notre cas de propriétaire de mobil home dans un camping ?

Le fait d’être associé à la l’hôtellerie de plein air permet donc :

  • De récupérer 20% de TVA à l’achat du mobil home (sous certaines conditions d’achat)
  • De récupérer 20% de TVA sur tous les frais liés à la sous location du mobil home chaque année
  • De récupérer 10% de TVA sur le loyer de l’emplacement chaque année

Mais vous l’avez saisi, qui dit récupération de TVA dit « redonner de la TVA » chaque année. Le propriétaire de mobil home devra en effet se séparer de 10% de TVA sur ses revenus locatifs.

Chaque année, ce sera donc un effet de « jonglerie » entre une TVA à récupérer et une TVA à donner.

Un statut fiscal totalement adapté dans 95% des cas

Pour rappel, la fiscalité adaptée dépend souvent des conditions de chacun.

Ce qui est vrai pour une personne ne le sera pas forcément pour une autre et il est important d’être bien conseillé sur le sujet.

Cependant, avec mon expérience et ayant vu des centaines de cas, je peux tout de même dire que le statut LMNP au réel simplifié avec assujettissement TVA semble adapté dans une grande majorité de cas lorsqu’on devient propriétaire d’un mobil home dans un camping.

D’ailleurs, si j’avais un seul conseil à donner à ce sujet : ce serait de me contacter à contact@meublepasapas.com pour que je vous donne les coordonnées de certains spécialistes sur le sujet depuis 30 ans.

Astuces de pro pour sous louer un mobil home

Sous louer son mobil home est une chose qui doit être autorisée par le camping dans un premier temps mais au final, on oublie souvent qu’il peut exister de multiples manières de gérer cette sous location.

Elles dépendent des règlements mais aussi de la volonté du propriétaire de mobil home, c’est ce que nous allons voir au dessous.

Sous louer son mobil home avec les plans garantis

Cette première manière n’est pas mise en place par tous les campings mais certains biens positionnés dans les stratégies de locations saisonnières ont mis en place des plans garantis de sous location.

Le camping s’engage donc sur un montant qu’il reversera au propriétaire du mobil home et/ou sur le montant du loyer de parcelle qui sera diminué en échange d’un certain nombre de semaines de prise en main du mobil home.

Je m’explique : un camping pourra par exemple s’occuper de la sous location de votre mobil home pendant 2, 3, 4, 8 ou 13 semaines.

Il vous demandera donc de ne pas être présent dans votre mobil home à ces moments déterminés et en échange, il vous garantie un montant de revenus et/ou un prix de location d’emplacement fortement diminué.

Certains campings vous diront par exemple que vous ne paierez plus de location d’emplacement si vous leur laissez votre mobil home tout l’été.

Comme son nom l’indique, ce plan vous garantit ce qui est dit, ainsi même si le camping ne parvient pas à sous louer votre mobil home, vous obtenez le montant ou la réduction qui a été établie au départ.

C’est une garantie, une sécurité qui peut plaire car en crise de sanitaire comme nous l’avons vécue avec le COVID, le propriétaire de mobil-home ne prend aucun risque.

Sous louer grâce à une entreprise extérieure

C’est un autre moyen d’agir qui peut également s’établir avec le camping. Le mobil home est laissé en gestion à la société extérieure ou au camping qui s’efforcera de remplir un maximum votre mobil home en échange d’un pourcentage de la location.

C’est une stratégie qui peut s’avérer tout à fait convenable en fonction de certains objectifs MAIS il faut que la société extérieure (conciergerie ou autre) fasse le travail sérieusement tant en terme de remplissage que de suivi, c’est le plus gros risque.

Certains se lancent dans ce type d’activité et n’ont que très peu d’expérience sur la location courte durée. Ils ne font donc pas suffisamment de choses pour remplir les mobil home surtout en hors saison.

C’est un réel travail qui demande de l’innovation de la part des sociétés qui ne peuvent pas se contenter d’avoir une petite annonce sur le bon coin.

Avec ce système, il faut vérifier le passif de l’entreprise sur sa manière d’agir et d’entretenir les mobil home

Sous louer son mobil home seul !

C’est le moyen que je préfère pour différentes raisons sur lesquelles je reviendrai tout à l’heure. Il est tout à fait possible de sous louer son mobil home seul si le camping l’autorise. Il n’est pas obligatoire d’habiter à proximité du camping pour ceci.

Avec ce procédé, vous mettez tous les éléments en place pour trouver un maximum de locataires et vous mettez également en place un système simple pour les accueillir.

Remplir son mobil home est tout à fait envisageable, même en  hors saison, les structures et animations sont souvent un gros plus par rapport à l’immobilier.

Pour l’accueil, plusieurs choix s’offrent à vous comme pour l’immobilier et la location saisonnière :

  • Il est possible de travailler avec une micro-entreprise ou entreprise qui réalisera les entrées/sorties pour vous. Ainsi, les ménages peuvent être en supplément pour les locataires.
  • Il est aussi possible de faire une entrée guidée (procès à mettre en place pour que les locataires se sentent accueillis) avec boite à clef. Les locataires font ainsi un entrée/sortie seul avec un délai pour faire l’état des lieux entrant. Une personne sera rémunérée pour faire un ménage à chaque sortie et laisser le petit cadeau sur la table pour les vacanciers suivants.

Il existe de multiples procédés et il n’y a pas de limite à l’imagination. N’oubliez jamais qu’apprendre à sous louer seul son mobil home sera forcément utile à un moment ou à un autre et ce n’est pas aussi chronophage que l’on peut le croire.

Mon avis de propriétaire de plusieurs mobil home dans des campings différents

Acheter un mobil home dans un camping est-ce une bonne idée
Achat-dun-mobil-home-pour-le-sous-louer

Ayant plusieurs mobil home et connaissant beaucoup de campings et de propriétaires de mobil home, je pense très sincèrement qu’il est important de revenir sur certains détails capitaux pour ne pas se tromper lors de l’achat de votre mobil home.

Apprendre pour comprendre et bien choisir son camping

Le premier point important qui est beaucoup trop négligé à mon sens est qu’il est important de bien comprendre le fonctionnement des campings.

Lorsque vous aurez cerné les différents procédés, contrats ou buiseness modèles des campings, vous aurez fait un grand pas pour ne pas commettre d’erreurs qui serait pénalisante sur le long terme. Il faut donc apprendre pour bien choisir son camping.

Plus vous aurez vu d ‘éléments et plus vous saurez faire la part des choses entre les différents contrats proposés par les campings.

C’est exactement en ce sens que j’ai fait une conférence sur « comment acheter son mobil home et choisir un camping en évitant tous les pièges ? »

L’apprentissage n’est pas forcément très long mais son apport est déterminant.

Faire preuve de logique en conciliant objectif et contrat des campings

Je pense avoir pas mal insisté sur ce point mais je connais toute l’importance de celui-ci ! Votre objectif déterminera si le contrat proposé par un camping est adapté.

Si vous ne  déterminez pas d’objectif, vous risquez d’être embêté à un moment ou à un autre. Cela est très simple à faire, il convient d’être au clair avec ce que l’on veut faire de son mobil home.

Lorsque vous aurez déterminé des objectifs assez précis, vous pourrez étudier des contrats et savoir où il sera intéressant d’acheter votre mobil home.

Apprendre à sous louer seul très rapidement

Je n’ai que très peu insisté sur ce point mais une nouvelle fois, j’ai vu toute l’importance de savoir sous louer seul son mobil home.

Il y a diverses raisons à ceci :

  • Vous gagnerez en rentabilité et vous pourrez ainsi amortir les frais plus rapidement. Même si vous ne souhaitez pas forcément gagner d’argent, le gain de quelques semaines peut permettre d’en profiter encore plus.
  • Vous serez habitué et ce ne sera pas un problème lorsque vous serez obligé de sous louer seul. En effet, la majorité des campings vous demanderont de sous louer seul votre mobil home si celui-ci est âgé d’un certain nombre d’années (à ne pas confondre avec le fait que certains campings obligent à changer de mobil home au bout d’un certain temps).

Ma conclusion sur l’achat de mobil home

J’espère que l’article vous a plu et que ces quelques notions vous seront utiles si vous avez un projet d’achat de mobil home dans un camping.

N’oubliez jamais que vous deviendrez propriétaire d’un mobil home et locataire d’un terrain et qu’à ce titre, il vaut mieux avoir de bonnes connaissances avant d’acheter.

Vous avez une occasion unique d’obtenir beaucoup d’informations en vous inscrivant à la conférence en ligne qui est organisée. L’inscription est gratuite et les informations que vous y découvrirez sont uniques en France, alors n’hésitez-pas !

A très vite,

Yann

Pierre

Pierre est ingénieur agronome spécialisé dans l'aménagement du territoire (INA ENSA A), et urbaniste. Investisseur immobilier dans la location meublée courte et longue durée, il est passionné pour aider les propriétaires au quotidien. Il est l'auteur du Best Seller "Airbnb Master : les 200 secrets des nouveaux millionnaires de la location courte durée" et collabore avec de nombreux médias (Capital de M6, Le Monde, Le Parisien, Le Petit Futé...) Surtout, Pierre est à votre disposition pour échanger sur vos difficultés, laissez un commentaire !

2 réponses

  1. MARJAULT Yann dit :

    Bonjour Pierre et à tous les lecteurs !

    C’est Yann l’auteur de l’article, j’espère qu’il vous plaira et vous sera très utile.

    J’essaierai d’être vigilant aux commentaires et aux questions, c’est un peu le but de ce commentaire : être prévenu des autres commentaires… 🙂

    A très vite,

    Yann

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.