Google Maps et location saisonnière : comment être au top et gratuit ?

Bonus Gratuit : les 10 applications indispensables pour un revenu >100 000 € avec votre Airbnb

Aujourd’hui Google Maps, My Maps, et autres Waze tendent à remplacer complètement les cartes routières ainsi que les plans pour retrouver son chemin, choisir un hébergement, un restaurant ou un lieu à visiter.

À l’heure où le numérique est de mise, on ne peut plus se passer de son smartphone. Oui, ces applications de géolocalisation ont supplanté tous les supports en papier, et je trouve que c’est une bonne chose. C’est en particulier une solution GPS gratuite et ça a changé notre vie de voyageurs (oui, nous sommes hôtes mais aussi et en premier lieu des globe trotteurs en famille !).

Utilisez vous Google Maps en tant que propriétaire de locations saisonnière ?

View Results

Loading ... Loading ...

Ola, replay, j’ai dit que Google Maps était une application gratuite ?

Ah ben non en fait, il faut savoir que Google Maps est devenu payant pour les professionnels, et ce, depuis mi-juillet 2018.

Zoom sur tout ce qu’il faut savoir à ce sujet pour ne pas être pénalisé, notamment pour l’intégration de modules Google Maps ou My Maps sur le site internet de votre location saisonnière.

Bonus Gratuit : les 10 applications indispensables pour un revenu >100 000 € avec votre Airbnb

google-maps-location-saisonniere-2
L’immense travail mené par Google pour ses maps et ses street view sert au quotidien à tout le monde ou presque. Vous pouvez donc en tirer profit pour votre location saisonnière, mais gare aux effets de seuils qui pourraient bien vous amener à devoir payer le service

Pourquoi Google Maps est utile pour un propriétaire de location saisonnière ?

Au quotidien, la plupart des personnes utilisent Google Maps sur leur smartphone pour retrouver facilement leur chemin, pour trouver une enseigne ou encore rejoindre une personne à un rdv.

De notre côté, en tant que propriétaires de gîtes, hôtels, locations de vacances entre particuliers nous utilisons Google Maps de trois façons principales :

Google Maps est il devenu payant si vous êtes assimilé à un professionnel ?

Au niveau de Google Maps, dans les grandes lignes, rien ne change vraiment pour l’usager, qu’il soit particulier ou professionnel.

Au quotidien, vous continuerez d’utiliser l’appli sans rien avoir à payer. 

Pour les professionnels en revanche, Google Maps a toujours été payant, mais vous ne le saviez pas !

google-maps-location-saisonniere
Google maps est une application indispensable pour un propriétaire Airbnb, et encore plus que ce que vous croyez

Il y avait un crédit vous exonérant de payer quoi que ce soit en dessous de 25 000 affichages par jour pour chaque enseigne. J’aime mieux vous dire que nous étions tous largement en dessous ☺

Aujourd’hui, Google limite le quota à 200 dollars par mois d’exonération ou 28 000 affichages gratuits mensuels.

Donc si le site internet de votre location courte durée attire plus de 1 000 visiteurs par jour, vous êtes concerné. Et ça peut vite chiffrer.

Ce n’est pas à la portée de tous les propriétaires, mais mine de rien, on y arrive quand même assez vite si on travaille bien et que vous suivez le programme de la Machine à Réservation en Direct ou une autre Formation de Eldorado Immobilier.

Comment la facturation du service de Google Maps se fait elle ?

Désormais, c’est très simple, pour continuer d’utiliser l’API de Google, il sera nécessaire de créer un compte et mettre en place un mode de paiement.

Qu’il y ait dépassement du quota gratuit ou non, tous les propriétaires de sites doivent indiquer une carte bancaire pour continuer les API Google Maps.

Quand même, bonne nouvelle, les tarifs sont dégressifs, c’est-à-dire que quand vous aurez atteint les 100 000 vues, les prix vont baisser ☺

Google propose quand même toujours des services gratuits et complémentaires qui peuvent nous aider : Google Trips ou le planificateur de voyage !

Vous avez également tout à gagner de vous intéresser à ce futur Géant de la location saisonnière.

Quelles sont ces cartes Google Maps concernées ?

Si vous voulez avoir une vision globale des coûts que vous êtes susceptible d’avoir avec les nouvelles tarifications de Google Maps, il faut que vous pensiez aux différent type de cartes que vous pouvez être amenés à utiliser.

On retrouve donc :

  • La carte statique, qui est la carte Google Maps la plus basique et la plus utilisée. Vous pouvez l’utiliser pour renseigner la localisation de votre meublé de tourisme, ou de n’importe quelle entreprise dans les contacts d’une page web. Dans la limite de 100 000 chargements par, les cartes statiques restent gratuites. Mais pour chaque tranche de 1000 vues supplémentaires, comptez 2 dollars (je ne sais pas si la tarification se fait uniquement en dollar, ce qui implique dans ce cas des frais de change et paiement hors zone euro)
  • La carte dynamique : elle propose des fonctionnalités plus évoluées où les usagers peuvent interagir entre eux. Elle est gratuite jusqu’à 28 500 affichages par mois, mais après cela, vous devez payer 7 dollars pour 1000 chargements par carte.
  • La carte sur mobile est bien entendu utilisée pour les smartphones. De nombreux sites de location de vacances comptent sur ces cartes mobiles et le format responsive est de plus en plus utilisé par les locataires, en particulier ceux qui réservent en dernière minute. Ouf, le tarif reste inchangé et gratuit… mais un propriétaire averti en vaut deux, peut être devriez-vous penser à la suite et vous en passer…
  • Street View : les plateformes utilisant Street View verront leur tarif le plus fortement augmenter. Cette prestation sera offerte à raison de 28500 chargements et sera facturée à 7 dollars tous les 1000 chargements supplémentaires.
  • Le pire est pour le service Street View dynamique, il reste gratuit jusqu’à 14000 chargements et devient à 14 dollars tous les 1000 vues supplémentaires.

Quelles sont les meilleures fonctionnalités pour profiter au mieux de Google Maps ?

Ok, il peut y avoir un coût. Mais finalement le potentiel, la facilité d’utilisation et l’ergonomie de l’application sont tellement extraordinaires que cela peut valoir le coup.

Ce n’est pas pour rien si Google Maps est si populaire, c’est grâce à ses nombreuses fonctionnalités.

Peut-être n’exploitez-vous pas pleinement le potentiel de cet outil pour aider vos locataires et promouvoir votre location saisonnière ?

Peut on utiliser Maps hors ligne ?

La plupart des utilisateurs ne sont pas au courant de la possibilité d’utiliser Google Maps en mode hors ligne. Grâce à cela, il vous sera possible de profiter de l’application sans utiliser la connexion internet.

Mais pour un usage optimal (et pour un usage tout court d’ailleurs), vous devez tout d’abord télécharger la carte des zones où vous vous baladez.

Le plus ?

La possibilité de préparer un itinéraire assez simple reliant un point A à un point B. Bien évidemment, il vous sera possible d’ajouter d’autres points à votre trajet.

Pour ce faire, commencez à créer un premier itinéraire en cliquant sur la section « + » sous la destination. Sur smartphone, cliquez sur les trois points verticaux dans l’angle supérieur droit et appuyez sur « ajouter une étape »

L’ajout d’un compteur de vitesse et l’exploration des villes

Vous pouvez afficher un compteur de vitesse et les limitations associées.

Plus important encore, vous savez qu’il est possible d’utiliser Street View, un outil fun pour explorer les villes, les monuments et les quartiers.

Pourquoi ne pas créer des itinéraires Street View que vous mettez à disposition des voyageurs pour les guider dans l’exploration touristiques des sites autour de votre gîte ?

Ce qui fait le plus sourire les visiteurs ? Le fait de pouvoir remonter dans le temps avec le petit onglet de navigation et de récupérer ainsi des vues anciennes d’endroits précis.

Google maps peut il aider à se donner un lieu de rdv et ne pas trop patienter ?

Il peut être utile pour se donner un rdv précis sans avoir à patienter des heures que votre locataire arrive, de faire connaître un endroit commun de rencontre en le marquant sous Google Maps. Vous pouvez très bien indiquer à vos locataires où vous vous trouvez en temps réel (et eux faire de même).

C’est la fonctionnalité de partage de position dans Google Maps qui admet cela.

Comment faire ? En ouvrant l’application et en appuyant sur les trois lignes horizontales en haut à gauche.

Cliquez ensuite sur « partage de position » puis sur l’icône « Commencer » en bas de l’écran. Il ne vous suffira plus que de suivre toutes les instructions.

Si vous êtes sur PC, il vous sera même possible de mesurer la distance qui sépare deux points en cliquant droit sur la carte et en choisissant l’option « mesurer une distance ».

partage de position dans google maps
l’option partage de position de google maps permet aux autres de connaitre votre emplacement en temps réel (vous contrôlez complètement avec qui vous partagez votre position)

Pour aller plus loin : Découvrez comment Whatsapp va révolutionner votre vie de propriétaire de location courte durée.

Réserver un taxi ou un Uber

Très utile également pour les voyageurs qui demandent souvent comment rejoindre l’appartement ou la maison que vous louez en courte durée depuis la gare ou vice versa.

Depuis l’application Google Maps, il leur est tout à fait possible de réserver un taxi ou un uber.

Pour cela, vous devez établir un itinéraire précis entre une destination et votre point de départ. Dans les options de transport, vous verrez un petit personnage qui représente une personne hélant un VTC. Sélectionnez ensuite le service voulu.

Vous avez une voiture à votre disposition ? C’est tant mieux ☺

Vous trouverez des places de parking facilement avec Google Maps. Vous retrouverez votre voiture aisément quand viendra le moment de partir. Il ne vous suffira que de cliquer sur le point bleu mentionnant votre position, puis définissez le lieu de stationnement.

Sachez que Google Maps garde précieusement en mémoire tous les trajets que vous avez parcourus. Si dans un souci de sécurité et de confidentialité, vous ne voulez pas les laisser à sa disposition, vous pouvez les effacer. Vous pouvez aussi désactiver l’option de géolocalisation. Enfin, après ils font ce qu’ils veulent quand même de vos données…

Utiliser les commandes vocales  pour plus de sécurité

Au volant de sa voiture, à moto, à vélo, impossible de se renseigner sur les itinéraires, les routes sans embouteillage… tout en continuant à être concentré sur sa conduite.

Pour améliorer cette situation, des commandes vocales sont disponibles dans Google Maps pour vous aider à modifier votre parcours.

Cliquez sur l’icône avec un micro en haut, à droite ou dites « OK Google ».

Quelles sont les alternatives à Google Maps ?

Si vous voulez échapper à cette obligation de payer, ou que vous ne voulez pas passer par Google Maps tout simplement sachez que vous pouvez aussi faire appel à un autre fournisseur de cartographies.

Mais il convient de préciser qu’à ce jour, Google Maps est le seul à proposer des offres gratuites performantes et variées jusqu’à un certain seuil.

Des acteurs comme Mappy ou encore IGN, sont disponibles, mais avec des solutions payantes.

  • Mappy par exemple, collabore surtout avec les enseignes de télévision ou de grande distribution. La prestation est facturée à 3600 euros par an et le forfait est valable pour 1 million de requêtes. Au-delà, vous devrez payer par tranche de 1000 demandes en fonction d’un tarif dégressif.
  • Via Michelin propose 45 jours offerts ou 45 000 requêtes sans frais. En ce qui concerne le paiement, la facture est assez élevée à raison de 5000 euros par an, valable pour 500 000 requêtes ou encore un contrat de 55 000 euros par an pour plusieurs millions de requêtes.
  • Quant à IGN, vous aurez droit à deux types de contrats en B2B ou B2C. Il y a 3 options au choix : 10 000 affichages totalement gratuits ; 1300 euros pour chaque tranche de 50 000 requêtes. Dans le cadre de B2C, les 2 millions d’affichages ne sont pas payants et il faut payer 1100 euros par tranche de 2 millions de requêtes en plus.

Google ne s’arrête pas là et prévoit un filtre pour la recherche de location de vacances !

Bonus Gratuit : les 10 applications indispensables pour un revenu >100 000 € avec votre Airbnb

Conclusion sur l’utilisation de Google Maps pour votre location saisonnière

Certes, les tarifs des API de Google Maps vont augmenter, mais sachez que l’usage ne sera pas payant pour tout le monde. (c’est quand même le principe du pied dans la porte ou de la CSG, on commence par des tarifs très modestes mais une fois qu’ils sont mis en place et que le service est payant, rien ne s’oppose à une très forte augmentation par la suite).

Les petits propriétaires comme vous ne seront pas impactés, ou alors à la marge, surtout en ce qui concerne l’usage des cartes statiques sur smartphones.

Que pensez vous de ces évolutions ?
Utilisez vous Google Maps, My Maps, Street View dans votre activité ? Projetez vous de le faire prochainement ?

Vous êtes libre de nous faire part de vos expériences et remarques dans les commentaires ci-dessous.

Bonus Gratuit : les 10 applications indispensables pour un revenu >100 000 € avec votre Airbnb

Pierre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.