Tourisme : La France Perd sa 1e place Mondiale (stats et graphiques)

Bonus Gratuit : Les 101 villes les plus rentables pour investir dans la location saisonnière – vous allez être surpris !

Depuis longtemps la France caracole en tête du classement mondial des destinations les plus touristiques du monde.

C’est fini. Découvrez le nouveau patron… c’est surprenant

Le dé-confinement est acquis, mais les distances de voyage restent limitées et les frontières sont fermées dans le monde entier.
Le tourisme se concerne donc sur du local et du intra-pays.

Si la situation du tourisme mondial reste dans cette configuration, quels sont les pays qui vont en bénéficier et quels seront les grands perdants ?

La France, même si c’est complètement occulté dans l’inconscient collectif dépend énormément du tourisme (1/3 du PIB) et notamment des touristes internationaux.

Le développement d’un tourisme local sera certes bénéfique pour l’environnement, mais beaucoup moins pour l’économie de notre pays, qui va probablement perdre sa 1e place mondiale en la matière, alors qu’elle avait battu un record en 2018 selon Atout France.

C’est paradoxalement la Chine qui devrait s’imposer désormais en tant que leader du tourisme mondial…

C’est ce que qu’à étudié une groupe d’analystes américains de l’université de Bernstein, pour le compte de l’OCDE (Organisation de Coopération et de Développement Economique) qui examine les gagnants et les perdants d’un boom des séjours locaux si toute les voyages internationaux habituels se reportent sur le marché intérieur de chaque pays.

Il s’agit là d’une hypothèse malheureusement plus que probable, qui va au-delà du simple exercice de prospection, car on s’attend à ce que les voyages nationaux et locaux soient le premier type de voyages à repartir de manière forte dans les mois à venir.

En parallèle, l’état d’esprit a changé avec le confinement (cela va t il durer?), et va vers plus de responsabilité écologique avec un tourisme plus axé découverte, expériences et rencontre avec des locaux.

Ainsi, cette analyse explore ce qui pourrait arriver si, pendant une année entière, tous les voyages internationaux étaient redirigés vers le tourisme national de chaque pays.

Quatre graphiques me semblent intéressants à partager à partir de leur analyse :

D’abord en Europe, c’est très clair pour ce qui est des gagnants et des perdants :

  • Allemagne (+10 % de gain de tourisme)
  • et France (-13 % de perte) et vu les signaux très négatifs envoyés pendant le déconfinement, l’hypothèse paraît basse.

Bonus Gratuit : Les 101 villes les plus rentables pour investir dans la location saisonnière – vous allez être surpris !

Le tourisme local en Allemagne représente 265 milliards, les Allemands dépensent 77 milliards à l’étranger (sans compter le prix des billets d’avion pour s’y rendre) et l’Allemagne reçoit 47 milliards en dépenses touristiques sur son sol.

Si nous supposons que les 77 milliards sont maintenant dépensés en Allemagne mais qu’ils perdent les 45 milliards venant des touristes étrangers, alors le marché touristique total de l’Allemagne augmenterait de 10 %.

La France est à l’opposé, car les français dépensent 48 milliards à l’étranger mais les acteurs du tourisme locaux gagnent 70 milliards en dépensés par les touristes étrangers.

Ainsi, le confinement et la fermeture des frontières portent encore atteinte au secteur touristique français à hauteur de 13 %.

L’extension de cette analyse à 37 pays montre un large éventail de résultats, la Chine et le Royaume-Uni arrivant en tête des pays qui sortent gagnants du chamboulement du tourisme mondial, tandis que l’Espagne et les États-Unis sont d’énormes perdants, bien pires encore que la France.
L’Italie est également très impactée.

Il est aussi probable que la réputation de certains pays soit durablement affectée par la crise du coronavirus, comme l’Italie, mais aussi les Etats Unis ou le Brésil.

A contrario, la Chine, avec son immense marché intérieur, va tout exploser.

Le graphique ci-dessous indique le total des gains et des pertes (en dollars) pour chaque pays :

En termes d’impact sur le Produit Intérieur Brut (PIB) touché, ce sont évidemment les pays fortement dépendants du tourisme étranger qui sont les plus touchés.

Ci-dessous, le troisième graphique, qui mesure Impact sur le PIB de chaque pays (et ce n’est pas comme ça que la Grèce va remonter la pente:

D’après les auteurs de l’étude, il s’agit probablement d’une simplification excessive.
Mais cela va en défaveur de la France car certains pays commencent à s’ouvrir à d’autres, ne limitant pas le tourisme à des voyages exclusivement nationaux.
Ainsi, contrairement à la France, la Nouvelle-Zélande et l’Australie vont communiquer.

Par contre, ce qui joue en faveur de la France, c’est que les anglais, allemand et neerlandais pourront venir librement, si le secteur touristique n’est pas encore bloqué cet été par les mesures gouvernementales.

Par ailleurs, toutes les dépenses des touristes ne vont pas dans les poches des professionnels, car beaucoup de voyageurs séjournent dans leur famille plutôt que dans un hôtel ou un airbnb.

Il n’en reste pas moins que cette étude est intéressante et semble montrer que la France pourrait bien tomber de son piédestal de première nation touristique mondiale, en conséquence à la pandémie de coronavirus – COVID-19.

Le premier pays touristique mondial devrait désormais être la Chine, du fait de son immense marché intérieur et une classe moyenne qui explose en terme de pouvoir d’achat.

Bonus Gratuit : Les 101 villes les plus rentables pour investir dans la location saisonnière – vous allez être surpris !

Pierre

Pierre est ingénieur agronome spécialisé dans l'aménagement du territoire (INA ENSA A), et urbaniste. Investisseur immobilier dans la location meublée courte et longue durée, il est passionné pour aider les propriétaires au quotidien. Il est l'auteur du Best Seller "Airbnb Master : les 200 secrets des nouveaux millionnaires de la location courte durée" et collabore avec de nombreux médias (Capital de M6, Le Monde, Le Parisien, Le Petit Futé...) Surtout, Pierre est à votre disposition pour échanger sur vos difficultés, laissez un commentaire !

8 commentaires

  1. Bonjour
    Cela fait de toute façon un bon moment que les chiffres de fréquentation en France sont critiqués et artificiellement gonflés : une grande partie de es chiffres incluent en effet des “faux” touristes qui traversent notre pays pour se rendre ailleurs, en passant une ou deux nuits en France.

    • Bonjour
      Ce qui en fait donc de vrais touristes…
      Là où les chiffres sont critiqués c’est que la France retient plutot le nombre de touristes, alors que le consensus mondial retient plutot les sommes dépensées…
      Bien à vous

      • Concernant les sommes dépensées, cela fait en effet bien longtemps que nous ne sommes plus premiers.

  2. « La France, même si c’est complètement occulté dans l’inconscient collectif dépend énormément du tourisme (1/3 du PIB) et notamment des touristes internationaux. »

    1/3 du PIB : quelle est la source svp ?
    Selon Veille Info Tourisme, je vois la part à 7,2% du PIB.

  3. Étrange que la Thaïlande ne soit pas présente dans votre comparatif ! (10ème nation en 2018 en nombre d entrées et 4 ème selon les recettes du tourisme international)

  4. “C’est paradoxalement la Chine qui devrait s’imposer désormais en tant que leader du tourisme mondial…”

    Bah du coup mondial non, leader national ok

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.