Le Fonds d’Aide Airbnb pour les Hôtes de 250 Millions : C’est du Flan ?

  • Des centaines d’hôtes d’Airbnb se sont plaints de n’avoir reçu aucun paiement provenant du fonds de secours de 250 millions de dollars annoncé par Airbnb en excuses à sa politique liée au Coronavirus (cf ici)
  • Parmi les hôtes qui ont reçu de l’argent, ils se plaignent que les petits paiements versés par Airbnb sont “une blague” et limite insultants (je suis dans cette catégorie).
  • Ces hôtes se sentent floués par Airbnb et ne se remettent pas de la vague massive d’annulations de clients à la suite de la pandémie de coronavirus.
fond de secours airbnb
Pour réduire le fardeau financier de cette décision sur les hôtes, Airbnb a annoncé le 30 mars que la compagnie allait créer un fonds de 250 millions de dollars “pour aider les hôtes touchés par les annulations liées à la COVID-19”.

A la fin de l’année, Airbnb envisageait une entrée en bourse, comme nous vous l’expliquons en détails ici.

La société a fait appel à des banquiers pour diriger l’offre, qui testera si Airbnb peut être à la hauteur de son évaluation de 31 milliards de dollars (valeur de la société estimée avant la crise du coronavirus).

Au lieu de cela, pour l’instant, Airbnb a juste levé 2 milliards de dollars de nouveaux emprunts, portant le total de son endettement à une valeur de 18 milliards de dollars.

La société a également licencié une part importante de ses employés, avec en parallèle :

  • un arrêt des embauches,
  • suspension des campagnes de communication,
  • réduction du salaire des cadres
  • pas de primes pour 2020.

Henry Harteveldt, analyste de l’industrie du voyage, qui est une référence outre atlantique a déclaré que la lenteur avec laquelle Airbnb effectue les paiements du fonds de secours et sa présentation “hasardeuse” menace de pousser les hôtes vers des plateformes de réservation en ligne concurrentes et ne profitera pas à Airbnb sur le long terme.

La direction de Airbnb semble également friable et peu à même de tenir ses engagements.

Rien de tout cela ne sera ignoré lorsque l’Airbnb entrera effectivement en bourse.

Airbnb avait promis 250 millions de dollars pour aider les hôtes qui ont été touchés par les annulations de réservation liées au COVID-19 dans le cadre de la politique de circonstances atténuantes.

Mais voilà, suivant les conditions d’éligibilité, détaillées ici, les hôtes qui ont des politiques d’annulation moins strictes auraient donné droit à des remboursements complets ou partiels aux invités s’ils annulaient de toutes taçons.

Dans ces cas, Airbnb rembourse les hôtes sur la base du montant qu’ils auraient reçu en vertu de ces politiques moins strictes, et non sur la base de la valeur totale des réservations.

Et cela fait une différence … énorme … entre les attentes des hôtes et la réalité du compte en banque…

Des particularités liées à Airbnb

Contrairement aux hôtels, Airbnb et la plupart des autres sites de location de vacances en ligne exigent généralement que les clients paient une partie ou la totalité des frais d’hébergement avant leur séjour, et verse une partie de cet argent aux hôtes.

L’entreprise conserve généralement entre 14 et 20 % de commission sur chaque réservation, plus d’autres frais de service parfois difficiles à comprendre et à comptabiliser.

Afin d’offrir une certaine protection aux hôtes, Airbnb leur permet généralement de choisir la politique d’annulation qu’ils mettent en place pour leurs locations, ce qui leur permet de limiter la somme d’argent que le client récupère s’il annule son séjour.

Cependant, la pandémie de coronavirus a tout changé.

En signe de bonne volonté envers les clients qui ont été contraints d’annuler leurs vacances pour des raisons de santé et à cause des mesures de confinement mises en place par le gouvernement, Airbnb a permis à toute personne ayant réservé jusqu’au 31 mai et qui avait réservé avant le 15 mars de recevoir un remboursement complet et inconditionnel.

Cette politique a pris le pas sur les politiques d’annulation que les hôtes avaient mises en place, ce qui a déclenché de nombreuses plaintes de la part des hôtes.

Pour réduire le poids financier de cette décision sur les hôtes, Airbnb a annoncé le 30 mars que la compagnie allait créer un fonds de 250 millions de dollars “pour aider les hôtes touchés par les annulations liées à la COVID-19”

La compagnie a promis de payer 25 % du montant que les hôtes auraient reçu pour les annulations. Le PDG Brian Chesky a également détaillé le fonds de secours lors d’une webconférence en direct destinée aux hôtes.

Pourtant, des centaines d’hôtes Airbnb se plaignent de n’avoir reçu aucune somme supplémentaire de la part d’Airbnb, ni aucune communication de la société, confortant une histoire sulfureuse.

Parmi les quelques éléments de communication envoyés par Airbnb à ses hôtes, on trouve un courriel informant que la politique de circonstances atténuantes de la société pourrait s’étendre jusqu’à la fin de l’été, mais sans parler du fonds de secours pour les hôtes.

“Ces réservations ne pourront donner lieu à aucun paiement au titre de notre initiative de soutien de 250 millions de dollars, puisque le programme ne couvre que les dates d’enregistrement jusqu’au 31 mai”, a écrit Airbnb dans le courriel adressé aux hôtes.

Qu’en est il vraiment pour vous ?

J’ai reçu de nombreux témoignages sur Eldorado Immobilier.
Certains n’ont rien reçu de Airbnb et ne comprennent pas pourquoi ils ne sont pas elligibles au fonds de secours.

D’autres ot reçu plus que ce qu’ils espéraient ?

Dans lequel de ces deux cas êtes vous ? Avez vous oui ou non reçu de l’argent du fonds de secours de Airbnb ?

Dites le moi dans les commentaires ci-dessous

Pierre

Pierre est ingénieur agronome spécialisé dans l'aménagement du territoire (INA ENSA A), et urbaniste. Investisseur immobilier dans la location meublée courte et longue durée, il est passionné pour aider les propriétaires au quotidien. Il est l'auteur du Best Seller "Airbnb Master : les 200 secrets des nouveaux millionnaires de la location courte durée" et collabore avec de nombreux médias (Capital de M6, Le Monde, Le Parisien, Le Petit Futé...) Surtout, Pierre est à votre disposition pour échanger sur vos difficultés, laissez un commentaire !

14 commentaires

  1. Bonjour,
    Ayant choisi des conditions strictes d’annulation, j’ai reçu une indemnisation de 12,5% du montant des réservations conformément à la politique annoncée.
    Si l’on doit parler de “flan”, il me paraît plus inquiétant que Airbnb soit revenu sur nos conditions contractuelles unilatéralement. Notre relation contractuelle serait-elle du “flan”?
    Les effets post-covid accélèrent une évolution délétère: service client en berne, augmentation subtile des commissions, déliquescence de l’esprit de communauté. Ce qui faisait d’Airbnb un OTA différent.

    • Je suis assez d’accord avec vous Xavier
      Les périodes de crise permettent de voir la vraie valeur des relations entre partenaires et j’ai bien peur que Airbnb ne nous considère pas vraiment comme autre chose que des fournisseurs d’appartements et basta…

  2. J’ai reçu une indemnlsation de la part d’aibnb pour les annulations des mois d’avril et Mai 2020. Les conditions pour percevoir ces sommes etaient claires et précises. Je trouve très professionnelle l’organisation de cette plateforme ou en tant qu’hôte j’ai tjrs eu réponse à mes questions.

  3. Bonjour
    Je n’ai rien reçu de airbnb non plus, la cause étant que je n’étais pas éligible.
    ils n’ont aucune considération envers nous les hôtes.

  4. Bonjour

    Pareil, ceci étant booking.com est bien pire. Ils ont remboursé sans rien demandé notre avis et ont donné 0€ de compensation aux hôtes.
    Certes abnb n’est pas terrible mais certainement pas la pire des plateformes.
    En conclusion il faut au maximum louer en direct et s’affranchir de ces plateformes.

  5. Bonjour, Comme indiqué précédemment, je n’ai reçu qu’une indemnité partielle de 12,5% au lieu des 25% annoncées. En juillet, j’ai envoyé à Airbnb un tableau très précis, conforme aux conditions demandées, je les ai relancés, aucun retour. J’aurais du avoir un complément de l’ordre de 1.000 euros… suite à une douzaine d’annulations correspondant aux conditions d’Airbnb. Je laisse passer un peu de temps et je relancerai encore.

  6. Je suis en condition d’annulations strictes. Airbnb m’a donc remboursé de 12,5 au lieu des 25 annoncées. Je sais que ceux qui avait des conditions d’annulation favorables ont été des dindons de la farce et n’ont rien eu. Airbnb avait également prévu une indemnisation pour les superhosts. je suis superhosts et je n’ai rien vu venir… Je pense que mêmes les Américains n’ont rien au.
    Au final je n’avais que 2 résa sur airbnb les autres étaient des directes. Nous avons fait le choix de rembourser nos clients plutôt que des avoir. J’ai eu donc un peu de sous de Airbnb.
    Mais pour suivre les groupes US, la situation est critique il n’est plus possible de joindre quelqu’un en cas de problèmes et en cas de problèmes c’est toujours l’host sanctionné jamais les guests. Lorsque je les ai contacté pour un problème cet été ils ont mis 12 jours à me répondre… et en anglais, car il n’y avait pas de support français… D’ailleurs je me demande s’il en reste… Je me demande ce que va donner la mise en bourse… De mon côté mon nombre de vues sur Airbnb a été divisé par 5 facilement, est ce le cas pour vous aussi ?

    • Bonjour
      Je n’ai rien reçu de airbnb non plus la cause étant que je n’étais pas éligible.
      C’est bien la preuve qu’il ne faut surtout pas leur faire confiance sur la considération envers nous les hôtes.
      Je m’interroge également sur la pérennité de cet OTA.

      • Ils se maintiendront ne vous en faites pas car il est beaucoup plus facile de passer par eux que d’obtenir des réservations en direct
        toutefois, c’est beaucoup plus rentable et perenne de louer en direct !

    • oui et comme Airbnb oblige presque à avoir des conditions d’annulation favorables 🙂

      je prévois la publication d’un article probablement ce dimanche sur le service client airbnb, c’est assez lamentable en effet

      la mise en bourse n’apportera rien de bon pour nous…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.