Parité Tarifaire Pour Louer en Direct : Voici Ce Qui est Vital de…

Bonus Gratuit : 13 astuces pour apprendre à louer en direct (votre indépendance en marche)

Un hôtel ou location courte durée veut obtenir le meilleur tarif à la nuitée pour chaque réservation.

C’est pourquoi le même prix est généralement fixé sur tous les canaux de distribution numériques : sur toutes les annonces sur chaque plateforme de réservation en ligne.

Mais que se passe-t-il si un site propose un tarif à la nuitée plus bas ?

Dans cet article, vous découvrirez ce qu’est vraiment la parité tarifaire et comment un hôtel ou une location saisonnière peut empêcher les sites de réservation en ligne de pratiquer des prix inférieurs au prix que le propriétaire propose en direct.

La parité tarifaire pour un hôtel ou location saisonnière est la pratique consistant à maintenir des tarifs cohérents dans tous les sites de réservation qui ne peuvent plus l’imposer depuis la loi Macron n° 2015-990 du 6 août 2015.

Bonus Gratuit : 13 astuces pour apprendre à louer en direct (votre indépendance en marche)

Qu’est-ce que la parité tarifaire ?

parité tarifaire france
Les OTA exigent la parité tarifaire pour s’assurer que les hôtels ou locations saisonnières n’accordent pas de rabais aux clients, et donc, d’une certaine manière, les “volent”.

En termes simples, la parité tarifaire est une stratégie de vente qui permet aux hôtels et aux locations saisonnières de fixer un prix égal sur tous les sites de réservation en ligne des grandes plateformes dites OTA pour Online Tourims Agencies.

La parité tarifaire inclut :

et exclut les prix des contrats spéciaux, par exemple avec les voyagistes ou les tarifs négociés par des comités d’entreprises.

La parité tarifaire peut être rompue du côté de l’hôtel ou location courte durée ou du côté d’un canal de distribution.

La première égalité, c’est l’équité.

Victor Hugo

Si la paritaire tarifaire n’est pas maintenue du côté de l’hôtel ou location courte durée, elle peut être le résultat d’une stratégie de vente (proposer en direct un prix plus bas) ou d’erreurs techniques (erreurs du channel manager, faute de frappe, etc.).

Dans le cas du site de réservation, la parité tarifaire peut être rompue par le site de réservation en ligne pour convaincre le client de terminer la réservation.

C’est le principe de Booking Genius par exemple.

Bien souvent, ces prix sont trop beaux pour être vrais.

Les sites concurrents de Airbnb peuvent afficher des prix hors taxes et hors frais ou fournir des tarifs à la nuitée périmés.

Par conséquent, la source des prix peut être peu fiable ou exploiter des données qui n’étaient pas destinées à être utilisées pour une annonce de location saisonnière donne (par exemple, les prix proposés aux voyagistes pour être inclus dans des forfaits).

La parité tarifaire est-elle légale ?

Oui et non.

Avant 2015, la clause de parité tarifaire était incluse dans les accords d’OTA: les hôtels ou locations saisonnières étaient obligés de fixer le même prix partout en ligne.

Booking.com était particulièrement intransigeant sur ce point et menait une politique très agressive, qui se poursuit toujours par l’achat de publicités en ligne pour vous devancer dans votre référencement sur Google par exemple.

La loi française n° 2015-990 du 6 août 2015, dite loi Macron, interdit la clause de parité tarifaire dans les accords de libre-échange, car elle est contraire au droit de la concurrence.

En juin 2020, certains autres pays interdisent partiellement ou totalement la clause de parité tarifaire.

Son concernés:

  • le Royaume-Uni,
  • la France,
  • l’Espagne,
  • la Suède,
  • l’Allemagne
  • et l’Australie.

Devez vous baisser vos tarifs à la nuitée pour louer en direct ?

Non, ce n’est pas recommandé.

La baisse du prix entraîne une diminution des bénéfices de votre location saisonnière.

Non seulement vous gagnez moins pour chaque réservation, mais les remises constantes réduisent la valeur de votre location saisonnière aux yeux des voyageurs .

Il n’y a rien de compliqué à baisser le tarif à la nuitée, mais augmenter le prix va être plus délicat.

Des prix différents selon les sites de réservation sèment la confusion chez les voyageurs.

Au lieu de simplifier le choix pour le client, vous rendez le processus encore plus compliqué.

Cela a également un effet négatif sur la réputation de l’hôtel ou de la location saisonnière.

La fidélité des clients ne peut se construire à bas prix que si vous êtes un établissement à petit budget et que vous ne vous intéressez pas du tout à la qualité et au service, alors que l’expérience voyageur est la clef pour durer.

Louer en direct : Offrez à votre invité une valeur ajoutée

stratégie marketing
Vous avez beaucoup d’autres leviers à utiliser plutôt que de jongler avec votre chiffre d’affaire et diminuer vos loyers

En tant qu’hôte, vous disposez de bien d’autres moyens pour montrer à vos invités votre gratitude et votre reconnaissance.

Utilisez-les à votre avantage.

La commission moyenne d’une plateforme de réservation en ligne type Airbnb ou Booking ou autre OTA est d’environ 20 %.

Vous pouvez investir cet argent dans la fidélisation de vos invités : le dépenser en avantages pour les clients qui réservent directement, comme :

  • une politique d’annulation flexible,
  • une assurance offert
  • aucune restriction de réservation,
  • un enregistrement anticipé ou un départ tardif gratuit,
  • un verre de bienvenue,
  • un petit déjeuner gratuit ou un accès gratuit à la zone de spa ou à la salle de sport.

Ces avantages impliquent généralement un faible coût pour vous en tant qu’hôte, mais le client est très impressionné par ces gestes sympathiques.

Expérience sur l’impact de la parité tarifaire pour louer en direct

En novembre 2019, 123COMPARE.ME a mené une expérience de conversion pour l’un de ses principaux clients, un groupe hôtelier possédant un nombre important d’hôtels en Europe et en Amérique.

Pendant l’expérience, le processus de réservations a été suivi de bout en bout : combien de personnes passent à l’étape suivante de la réservation, en partant de la page de recherche à la page de confirmation.

L’expérience a pris la forme d’un test A/B (classique en marketing) ; dans la moitié des cas, l’outil de comparaison des tarifs était caché.

Il s’est avéré qu’en cas de parité tarifaire, les visiteurs sont plus susceptibles de poursuivre le processus de réservation et de passer à l’étape suivante.

Le plus intéressant est que cet effet se produit à la fois lorsque le widget de comparaison des tarifs est affiché et lorsqu’il n’est pas affiché !

Pourtant, lorsque la comparaison des tarifs sur différentes plateformes de réservation avec la parité tarifaire est affichée, les visiteurs ont deux fois plus de chances de poursuivre leur démarche.

La conversion à l’étape suivante était de 20 % et 10 %, respectivement.

En résumé, la parité tarifaire est importante pour louer en direct

eldorado immobilier

Les visiteurs consultent les sites web des OTA pour trouver une meilleure offre que sur le site personnel de l’hôte.

Un widget de comparaison des tarifs permet de communiquer sur la parité tarifaire et d’influer sur le comportement des invités en doublant le taux de conversion des réservations.

Soyez responsables des tarifs de votre location de vacances

Le secteur de la location saisonnière en ligne comprend un réseau complexe entre les principaux acteurs :

  • hôtels ou locations courte durée,
  • OTA sous contrat avec les hôtels ou les location saisonnière,
  • OTA sans contrat
  • et méta-moteurs.

La plupart des tarifs agressifs se retrouvent avec des sites de réservation avec lesquels vous n’avez pas publié directement votre annonce.

Elles peuvent résulter de données périmées mises en cache et introduites dans des systèmes externes, d’erreurs de calcul des taxes ou d’autres incohérences techniques.

Bien qu’il soit facile de modifier vous même votre annonce sur Airbnb, Booking ou Vrbo, même les principaux sites de réservation en ligne peuvent jouer à des jeux de géo-tarifs et, de temps en temps, sous-coter votre prix pour des régions ou des lieux spécifiques (ce qui sera impossible à vérifier pour vous).

Le contrôle des tarifs sur vos sites de réservation doit être une routine régulière.

Pour bien gérer la parité tarifaire, les hôtes doivent avoir une bonne maîtrise des contrats passés avec les plateformes de réservation en ligne et savoir où (et à quel tarif à la nuitée) leur annonce est diffusée.

8 conseils pour gagner le jeu de la parité tarifaire

  1. Ne réduisez pas votre tarif ; offrez plus de valeur que les OTA.
  2. Créez un programme de fidélité et offrez des réductions exclusives à vos invités et aux clients qui reviennent plusieurs fois chez vous.
  3. Passez directement un contrat avec les méta-moteurs. La commission des méta-moteurs est toujours inférieure à celle des OTA.
  4. Veillez à ce que votre processus de réservation soit aussi fluide que possible. Réduisez les étapes inutiles et assurez-vous qu’il n’y a pas de frictions. Concentrez-vous sur l’optimisation de votre site web.
  5. Pensez à la technologie. Les outils de contrôle des OTA et d’alerte vous permettent de détecter facilement les écarts sur le web (certains channel managers le permettent).
  6. Trouvez un chanel manager qui s’intègre bien à votre PMS et à votre moteur de réservation. Le chanel manager doit être connecté à divers sites de réservation afin que vous n’ayez pas à vous connecter à plusieurs reprises pour mettre à jour vos tarifs de location. Cela vous fera gagner du temps et vous aidera à éviter les erreurs techniques.

Pour gagner le jeu de la parité tarifaire, les hôtes doivent utiliser toutes les ressources disponibles.

Les hôtels ou locations saisonnières ont besoin d’une stratégie de diffusion en ligne cohérente et à long terme.

Pour aller plus loin, Rejoignez la crème de la crème des propriétaires : La machine à réservation en direct : Le programme complet




Qu’en pensez vous ?
Vous souciez vous auparavant de la parité tarifaire ?

Vous êtes libre de laisser un commentaire ci-dessous :

Bonus Gratuit : 13 astuces pour apprendre à louer en direct (votre indépendance en marche)

Comment donner un nom à sa location ?

Votre objectif doit être de créer une marque. Pour cela, la meilleure stratégie est de…
Pour aller plus loin cliquez ici maintenant

Faut-il un nom générique ou original ?

L’avantage du nom original est qu’il facile à retenir, toutefois, le piège est que…
Pour aller plus loin cliquez ici maintenant

Quel nom de site web pour sa location ?

Avoir un nom générique permet un meilleur référencement, mais cela va vous pénaliser dans la mesure où…
Pour aller plus loin cliquez ici maintenant

Faut il donner un nom à son gîte ?

C’est une nécessité, pour ces 6 raisons incontournables…
Pour aller plus loin cliquez ici maintenant

Un nom efficace permet d’avoir plus de réservations ?

C’est une certitude. Les études montrent d’ailleurs que…
Pour aller plus loin cliquez ici maintenant

Pierre

Pierre est ingénieur agronome spécialisé dans l'aménagement du territoire (INA ENSA A), et urbaniste. Investisseur immobilier dans la location meublée courte et longue durée, il est passionné pour aider les propriétaires au quotidien. Il est l'auteur du Best Seller "Airbnb Master : les 200 secrets des nouveaux millionnaires de la location courte durée" et collabore avec de nombreux médias (Capital de M6, Le Monde, Le Parisien, Le Petit Futé...) Surtout, Pierre est à votre disposition pour échanger sur vos difficultés, laissez un commentaire !

4 commentaires

  1. Je suis d’accord avec le commentaire de Luc. Personnellement, mes accords avec les OTA sont en moyenne de 15% de commission. J’applique donc un coefficient de 20% sur les prix envoyés aux OTA. Lorsqu’ils ponctionnent leurs commissions de 15%, je touche 2% de plus que mes prix en direct, ce qui finance mes commissions d’environ 1,5% de paiement par carte bancaire (hé oui : 100€ +20% = 120€ et 120€ -15% = 102€).
    Par exemple, booking.com ne m’a jamais pénalisé (je suis toujours en bonne place en première page sur les recherches géographiques de mon secteur), car booking fait plus de profit avec mes prix “gonflés”, et les consommateurs de booking.com qui s’en servent comme logiciel de réservation (plutôt que comme simple “annuaire”, afin d’aller chercher le site de l’établissement en direct) ne se préoccupent pas de trouver moins cher : ils veulent juste que ce soit simple et rapide.
    Bonnes ventes à tous !
    Thierry

  2. Je vois pas ça du même coté. Je n’ai pas baisser mes tarifs de location direct, mais plutôt augmenter le tarif des OTAs, afin de palier un peu à la com.
    Sinon le client paye moins cher en réservant par les OTAs (je touche moins).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.