Tendances du e-tourisme en 2020 (Que vous Devez Savoir vraiment)

Par définition, le e–tourisme désigne toutes les activités du secteur du tourisme qui se déroulent sur Internet, et via le commerce électronique. Les voyageurs, ou «  touristonautes » ont pleinement intégré cette évolution numérique, mais ce n’est pas le cas de tous les acteurs du tourisme.

Pourtant l’e-tourisme est le premier secteur du e-commerce avec 30 milliards d’euros et 22% du marché. Et cela comprend 200 000 € de revenus publicitaires de Google liés au tourisme… par jour…

Le taux de conversion moyen d’un visiteur en réservation ferme en ligne est de 4,6%, contre 0,3% pour une agence de voyage physique traditionnelle.

Voici les grands axes qu’ils doivent étudier pour profiter de l’énorme potentiel du e-tourisme.

Les tendances e-tourisme à intégrer dans votre stratégie marketing sont :

  • l’ultra personnalisation des voyages grâce au Big Data
  • la recherche d’information sur un blog ou une chaîne YouTube
  • le développement de la réalité virtuelle
  • l’impact des recherches sur mobiles
  • le recul du besoin de contacts personnels
  • le recours au Chat Bots et à la reconnaissance vocale
  • l’arrivée des applications de biométrie
Avantages Ce qu’un propriétaire de location saisonnière peut faire
Personnalisation Le luxe du voyage en ligne à la portée de tous Effet Whaou Etude de marché très pointue Supports personnalisés pour chaque segment de voyageurs
Sites web Fidélisation Réservations en Direct Recherches sur mobiles Méthode CASSAS Chat Bot avec reconnaissance vocale
Réalité virtuelle Augmentation du taux de conversion Vidéo par Drôme Modélisation 3D Visite à 360°
Hospitalité à distance Automatisation Serrure connectée Boîtier à code

Tableau synthétique : Tendances e-tourisme et actions à mener

Cet article s’adresse aux professionnels du tourisme, afin de leur présenter les grandes tendances de fond de cette année, pour qu’il puisse les adopter et s’adapter à la demande, pour le plus grand plaisir des voyageurs… et pour améliorer leur cash-flow et leurs revenus.

Du point de vue du voyageur, il peut

Il peut également prendre avis auprès d’autres voyageurs qui ont déjà séjourné dans un hôtel ou dans une destination afin de se faire une idée précise et de réaliser un choix éclairé.

Cette notion du e-tourisme est encore mal appréhendée par les grands acteurs du tourisme, ainsi que les institutionnels, comme les offices de tourisme, qui privilégient encore très largement l’accueil physique ou le renseignement téléphonique des voyageurs, à des horaires donnés, qui ne sont pas forcément conformes au jour et heure à laquelle les touristes visitent une destination.

Sur la base de ces grandes tendances, des start-up se sont développées et vont prospérer, tandis que les entreprises spécialisées dans le voyage :

  • agences de voyages,
  • compagnies aériennes,
  • professionnels de l’hôtellerie ,
  • les éditeurs de guides de voyages et magazines spécialisés,
  • ainsi que les acteurs institutionnels

doivent absolument se mettre au goût du jour  pour continuer à prospérer.

Les voyages à la carte et l’ultra personnalisation ne sont plus un luxe

Tendances du e-tourisme en 2020
Les voyages personnalisés sont à la portée de tous

L’histoire de l’humanité nous le répète encore et encore : ce qui était un luxe à un moment donné, devient très banal un moment plus tard.

Ainsi, le must du voyage a toujours été un séjour personnalisé, en fonction des goûts et des envies de chaque voyageur.

Des agences de voyages ont fait des fortunes colossales sur ce concept, et ont vendu des séjours tout en un à des prix exorbitants, sur cette base.

Aujourd’hui, avec :

  • des sites communautaires d’avis en ligne comme TripAdvisor,
  • des comparateurs de vols comme la bourse des vols ,
  • et les blogs des internautes qui passent leur temps à voyager comme le site Souvenirs de Vacances un site spécialisé dans le voyage en France,
  • chacun peut créer très facilement son séjour à la carte.

A tel point que les voyages organisés sont de plus en plus décrédibilisés.

Les voyageurs recherchent une expérience de voyage, un séjour dont ils se souviendront longtemps, et c’est valable aussi pour les propriétaires de location saisonnière qui doivent délivrer un accueil inoubliable, et des prestations étonnantes, mais aussi pour toutes les autres composantes du secteur du tourisme.

En fait, le digital doit être constamment à la base de la réflexion d’un acteur de tourisme, que ce soit :

  • à travers la mise en ligne d’une annonce qui doit présenter le mieux possible,
  • à travers des photos étonnantes par exemple,
  • mais aussi sur place en réfléchissant sur le potentiel Instagramable de tel ou tel aspect de location saisonnière, ou d’un endroit touristique.

Cette réflexion est alimentée par des collectes massifs de données, que l’on appelle le Big Data.

C’est ainsi que nous pouvons réaliser des études de marché parfaites, qui prédisait exactement le taux de remplissage et les tarifs à la nuitée de location saisonnière dans une rue donnée.

Du côté du voyageur, le Big Data permet de prédire quelles activités touristiques ils sont susceptibles de privilégier en fonction de leur profil et du lieu de leur séjour.

L’intelligence artificielle et l’apprentissage automatique à partir des comportements passés des voyageurs permet également de franchir un pas supplémentaire dans la personnalisation de l’expérience de voyages et est un atour majeur du e-tourisme.

Concrètement, sur la base des préférences et des recherches précédentes d’un utilisateur, un hôtel particulier peut être recommandé, ainsi que des expériences et des activités.

Par exemple :

Si une personne fait beaucoup de recherche sur la pêche dans sa région, le Big Data permettra de lui proposer une location saisonnière qui donne sur un lac où les poissons sont en nombre lorsqu’il fera un séjour. Il pourra être mis en relation avec un pêcheur local qui pourra lui donner des conseils et l’inviter à une partie de pêche.

Pour aller plus loin, un service de géolocalisation permettra même de déterminer le type de poissons dans la région et d’orienter vers une région avec le même type de pêche (les applications de la géolocalisation sont immenses).

Un site Internet  et un blog de conseils pour les voyageurs pour la fidélisation

Le corollaire du fait que les voyageurs recherchent des informations  personnalisées en ligne, est l’essor irrésistible des sites Web d’attractions touristiques et de locations de  saisonnières qui donnent vous des conseils dans une rubrique blog.

Le site Internet de votre location saisonnière est également un vecteur majeur pour obtenir des réservations en direct , via le référencement naturel.

Deux études montrent que 60 % des recherches liées au tourisme en ligne se font via Google, et via des recherches organiques sur des sites web de voyage en ligne.

Tendances du e-tourisme en 2020
source: Am Solutions

Ainsi, un propriétaire :

  • qui écrit les articles intéressants et approfondis sur les aspects les plus populaires de sa région,
  • obtiendra du référencement naturel,
  • et donc des visiteurs et des réservations,
  • sans avoir aucunement besoin de passer par les plates-formes de réservation en ligne de type Airbnb,
  • et encore moins des listings payants de office de tourisme.

Cette démarche de location en direct, en circuit-court, de l’hôte au voyageur et sans intermédiaire, qui était anecdotique il y a quelques années :

  • est devenue une stratégie incontournable et gagnante du e-tourisme,
  • dans laquelle s’engouffrent progressivement tous les grands groupes hôteliers et centres de réservation en ligne.

Il ne tient qu’à vous d’avoir une longueur d’avance dans le domaine.

Le fait de posséder un blog de conseils est également le maillon manquant à la plupart des acteurs du tourisme : un blog est l’outil qui permet de fidéliser les voyageurs.

Les voyageurs sont à la recherche conseils toujours plus pointus et d’actualité.

Si un propriétaire de meublé de tourisme pour leur fournir, ils lui seront fidèles.

L’hôte se transforme en conseiller voyage, et c’est exactement l’expertise que les touristes attendent de lui.

Le site Internet n’est donc plus uniquement une vitrine mais se présente comme le nouveau programme de fidélisation du tourisme en ligne, et espérons qu’il pourra remplacer les programmes de fidélités classique qui sont basées sur des réductions et des coupons.

Il vous permet aussi de toucher des commissions d’affiliation sur des réservations d’activités par exemple, ainsi que des revenus publicitaires.

Afin d’accompagner les propriétaires et les gestionnaires de location de vacances dans cette démarche, nous avons élaboré la méthode CASSAS.

Oui, créer et alimenter une chaîne Youtube est également un excellent moyen  de l’e-tourisme d’alimenter votre site internet pour générer des réservations.

Améliorer votre taux de conversion grâce à la réalité virtuelle

Tendances du e-tourisme en 2020

Tous les moyens sont bons pour montrer une location saisonnière ou une destination sous son meilleur jour avec le e-tourisme.

Ainsi, les visites virtuelles permettent aux voyageurs d’avoir une idée précise de ce qu’ils vont découvrir à leur arrivée.

Du point de vue du propriétaire, c’est une opportunité unique de présenter sa location saisonnière sous son meilleur jour.

Les outils les plus prisés pour les visites virtuelles cette année sont :

  • les maquettes en 3D
  • les films réalisés à l’aide de drones
  • les visites virtuelles avec vues à 360° comme le propose Google My business

Ces outils permettent aux voyageurs de se projeter, et l’incitent donc fortement à réserver, plutôt qu’à continuer à chercher une offre qui sera plus adaptée à son séjour et à ses attentes.

Les agences de voyages poussent même le bouchon encore plus loin dans l’innovation, avec par exemple des jeux virtuels pour faire découvrir une destination.

Par exemple :

L’agence de voyages spécialisée en e-tourisme Matoke Tours ,  a investi 30 000 dollars pour lancer une «application de vie virtuelle avec des gorilles ». Elle permet aux utilisateurs de suivre virtuellement les gorilles en Ouganda.

Le mobile est devenu la norme du e-tourisme

Tendances du e-tourisme en 2020
Pensez “Responsive” pour votre présence sur le net

La majeure partie du trafic sur Internet provient désormais des Smartphones et autres tablettes.

De plus en plus de voyageurs dans même plus d’ordinateur de bureau, qu’il soit portable ou non.

Ainsi, il est donc logique de constater une très importante progression des réservations en ligne via un mobile, y compris pour les voyageurs d’affaires.

Selon une étude du site Criteo, presque 45 % de la population mondiale effectue ses réservations d’hébergement ou de chambre d’hôtel via un appareil mobile.

Toute la réflexion des acteurs du tourisme doit donc s’orienter vers cette voie, qui va se développer encore et encore.

Un bon réflexe, qu’à chaque fois que vous postez une annonce en ligne, ou un article de blog vantant les mérites de votre région, vous vérifiez l’aspect que le résultat final à sur un mobile.

Le contact physique et de moins en moins indispensable : l’hospitalité à distance

Cette tendance s’observe déjà de plusieurs années avec les agences de voyages.

Désormais, plus de 60 % des réservations de séjour de vacances se font via des agences de voyages en ligne, et non plus dans des agences physiques.

Du point de vue de la location saisonnière, il s’agit également d’une tendance très lourde.

En quelques années, nous sommes passé :

  • d’une stratégie d’hospitalité très forte avec accueil obligatoire des locataires sinon il se sentaient délaissés et n’hésitaient pas à laisser de mauvais commentaires à ce sujet,
  • à une optique inverse, où les locataires préfèrent être laissés tranquilles sur leur lieu de vacances, et optent massivement pour des arrivées avec une serrure connectée ou un boîtier à code.

L’absence de contact avec le propriétaire de leur meublé de tourisme ne gêne plus du tout les locataires, bien au contraire.

Ces tendances qui ne sont pas à la base  liées au Covid-19 se sont encore affirmées avec l’épisode de la pandémie de coronavirus COVID – 19, où la distanciation sociale s’est imposée pour des raisons sanitaires .

L’essor des ChatBot et le déclin des FAQ impersonnelles

Dans la même logique d’échanges à distance entre propriétaires et locataires, les  Chat Bots restent des outils très prisés dans le secteur du tourisme, et ont tendance à se développer en même temps que les progrès de l’intelligence artificielle.

Un Chat Bot est une interface, qui s’affiche souvent sous la forme d’un Favicom en haut à droite d’un écran sur un site Internet, qui propose aux voyageurs de discuter avec un avatar (une personne virtuelle) et de lui poser des questions.

Le Chat bot fonctionne habituellement grâce à la reconnaissance vocale, et permet de répondre aux voyageurs sur la base des questions fréquemment posées et entrées dans la base de données par le propriétaire, ou le professionnel de tourisme.

L’utilité du Chat Bot est faire gagner du temps au voyageur, tout en améliorant la convivialité pour améliorer l’expérience client.

Parmi les grands acteurs du tourisme précurseur dans ce domaine, nous pouvons trouver Expédia, qui est le grand spécialiste des offres combinées : hôtel, vol d’une compagnie aérienne, location de voiture, et réservation de séjours.

Expedia a donc noué un partenariat avec Alexa, l’outil de reconnaissance vocale et d’intelligence artificielle de Amazon.

Copie d’écran du ChatBot d’Expedia (source : chatbotguide)

Les voyageurs peuvent lui poser des questions sur leurs réservations ou leur compte fidélité.

Cet essor va de pair avec le développement de  nouvelles solutions de paiement innovantes, sans carte bancaire, via un smartphone par exemple.

Le développement de la biométrie pour identifier les voyageurs

Il s’agit d’une technologie nouvelle dans l’univers du tourisme, mais qui se développe de plus en plus et gagne en popularité, du fait :

  • de sa facilité de mise en œuvre et
  • du gain de temps occasionné.

Pour l’instant, identification biométrique des voyageurs est utilisée principalement par les compagnies aériennes et dans le domaine du transport aérien en général, notamment aux États-Unis.

Par exemple par Delta Airlines en lien avec le service des douanes pour ses billets d’avions et Disneyland avec une billetterie avec reconnaissance faciale qui est finalement le niveau supérieur des ventes en ligne de billets qui est devenue classique avec notamment l’application i-tickets qui a joué un rôle majeur dans la gestion des files d’attente dans les grands sites touristiques européens.

Les réseaux sociaux en perte de vitesse ?

Tendances du e-tourisme en 2020

Paradoxalement, les réseaux sociaux ont vu la majorité des investissements des acteurs du tourisme dans le e-tourisme.

Ainsi, la majorité des agences de voyages, les propriétaires de location saisonnière ont un compte Facebook et utilise à des fins de promotion et de marketing.

De même, 68 % d’entre eux possèdent un compte Instagram, et 50 % un compte Twitter.

Malheureusement, la puissance des influenceurs, et la viralité des publications sur les réseaux sociaux a perdu de sa dynamique initiale.

Les réseaux sociaux ont mis en place des politiques de promotion de leur contenu publicitaire, ce qui a réduit fortement l’engagement, de même que la multiplicité des plates-formes à disposition.

Désormais, la tendance est plutôt à la décoration de votre location saisonnière pour qu’elle soit Intagrammable, plutôt que sa promotion directement sur Instagram

Ainsi, le poids et l’influence des réseaux sociaux restent ambigus.

 Une étude de AM solutions sur Facebook montre que :

D’une part :

  • 22% des voyageurs ont une meilleure opinion de leur marque préférée depuis qu’ils la suivent sur Facebook.
  • 31% des fans ont le sentiment de davantage recommander une marque à leurs amis depuis qu’ils la suivent sur Facebook.
  • 21% des fans FB clients achètent davantage la marque qu’ils suivent

Mais d’autre part :

  • 74% des voyageurs n’ont pas changé d’opinion sur une marque qu’ils suivent sur Facebook.
  • 79% des clients déclarent que leur comportement d’achat n’a pas évolué.
  • 80% des fans non-clients déclarent que leurs intentions d’achat n’ont pas évolué.

Questions souvent posées sur le e-tourisme

Qu’est-ce que le e-tourisme ?

Le e–tourisme désigne toutes les activités du secteur du tourisme qui se déroule sur Internet, et via le commerce électronique. Les voyageurs, ou «  touristonautes » ont pleinement intégré cette évolution numérique, mais ce n’est pas le cas de tous les acteurs du tourisme.

Quelles sont les tendances du e-tourisme cette année ?

Les tendances e-tourisme à intégrer dans votre stratégie marketing sont :

  • l’ultra personnalisation
  • lun blog ou une chaîne YouTube
  • la réalité virtuelle
  • les recherches sur mobiles
  • le recul du besoin de contacts personnels
  • les Chat Bots et la reconnaissance vocale

Comment fonctionne le e-tourisme ?

Il est principalement basé sur l’exploitation des données du Big Data pour procurer une expérience de voyage ultra personnalisée

Qu’en pensez vous ?
Quelle action de e-tourisme trouvez-vous la plus efficace à développer pour votre activité ?
Vous êtes libre de laisser un commentaire ci-dessous

Pierre

Pierre est ingénieur agronome spécialisé dans l'aménagement du territoire (INA ENSA A), et urbaniste. Investisseur immobilier dans la location meublée courte et longue durée, il est passionné pour aider les propriétaires au quotidien. Il est l'auteur du Best Seller "Airbnb Master : les 200 secrets des nouveaux millionnaires de la location courte durée" et collabore avec de nombreux médias (Capital de M6, Le Monde, Le Parisien, Le Petit Futé...) Surtout, Pierre est à votre disposition pour échanger sur vos difficultés, laissez un commentaire !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.