Booking Basic : c’est quoi exactement ? (et conséquences pour vous)

Booking.com a discrètement introduit une nouvelle option tarifaire, appelée Booking Basic, qui permet d’afficher sur son propre site web une annonce moins chère provenant d’autres plateformes de réservation en ligne..

L’accent est mis sur la discrétion, car de nombreux directeurs d’hôtel et propriétaires de locations saisonnières n’ont pas encore entendu parler de cette nouveauté.

Il n’y a pas eu d’annonce publique – il a suffi d’appuyer sur un bouton pour que les clients puissent désormais réserver des tarifs fortement réduits sur la plus grande plateforme de réservation en lignes d’annonces de locations courte durée : Booking.com.

Si Booking Basic semble encore être dans une phase préliminaire, c’est le signe d’une tendance tumultueuse qui tourmente l’industrie du voyage depuis des années.


Booking. Basic est un niveau d’hébergement qui apparaît périodiquement sur les listes d’hôtels de Booking.com lorsque le tarif fourni à Booking.com n’est pas le moins cher disponible en ligne. Les tarifs qu’il propose ne sont pas remboursables et sont proposés par un tiers qui n’est révélé aux clients qu’après qu’ils aient payé pour réserver une chambre ou un appartement.


Commencez par l’essentiel

Booking Basic
Booking.com est un site néerlandais qui propose des hébergements dans différents types de propriétés allant de l’hôtel au gîte touristique en passant par l’appartement

Qu’est-ce que Booking Basic exactement ?

En plus de proposer son propre annonce , Booking.com présente désormais les tarifs d’autres agences de voyages en ligne.

Lorsque les voyageurs recherchent un hôtel, un niveau spécial peut apparaître au-dessus des tarifs habituels de la location saisonnière.

Cela se produit si le tarif fourni à Booking.com n’est pas le moins cher disponible en ligne.

Un badge orange et noir indiquait clairement qu’il s’agissait d’une option unique. Comme l’inventaire est tiré d’ailleurs, il faut parfois quelques secondes supplémentaires pour que ce tarif apparaisse sur la page.

Le fournisseur de la chambre n’est pas immédiatement visible pour les clients – il n’est révélé qu’une fois la réservation effectuée.

Après un travail d’investigation, les experts du secteur ont identifié Agoda et Trip.com (anciennement CTrip) comme étant les partenaires tiers fournissant à Booking.com un inventaire à prix réduit.

Ces deux entreprises appartiennent ou sont liées à Booking Holdings, qui se trouve être la société mère de Booking.com.

Un suivi difficile

Booking.basic est insaisissable.

Il a d’abord été repéré à l’été 2018 pour les propriétés basées en Asie, puis a été lentement déployé en Europe vers la fin de l’année dernière.

Il n’y a pas d’option pour rechercher spécifiquement ce tarif, il est donc difficile de le suivre.

Comme une torsion supplémentaire, les utilisateurs naviguant à partir du même endroit au même moment peuvent se voir présenter des annonces avec différentes options.

Au cours de nos propres recherches, nous avons repéré plusieurs hôtels urbains haut de gamme avec des tarifs Booking Basic au Royaume-Uni et en Irlande, ainsi que dans d’autres destinations européennes touristiques, y compris en France.

Si vous souhaitez vérifier par vous-même, essayez de rechercher un tarif à faible demande dans une grande ville d’Europe, sélectionnez des offres dans le filtre et vous trouverez probablement un tarif Booking.basic parmi les 10 à 15 premiers hôtels.

Il se peut que vous ne soyez même pas conscient que votre hôtel propose les tarifs de Booking Basic, car la confirmation provient d’un autre site tiers

Il est intéressant de noter que si Booking Basic est moins cher que le tarif fourni par Booking.com, il ne s’agit pas nécessairement du tarif en ligne le plus bas pour cet hôtel à une date donnée.

Cela est probablement dû au fait que les plateformes de réservation en ligne ne travaille qu’avec des partenaires sélectionnés.

Tout est dans les détails

Booking Basic
Booking.com est un site néerlandais qui propose des hébergements dans différents types de propriétés allant de l’hôtel au gîte touristique

Les clients sont toujours à la recherche des tarifs les moins chers.

Il serait donc juste de penser que Booking Basic est une bonne nouvelle pour eux.

Mais est-ce bien le cas ?

Les tarifs de Booking Basic sont limités par des conditions générales rigides qui peuvent facilement échapper aux voyageurs peu au fait des technologies.

  • L’hébergement doit être prépayé et les clients sont facturés immédiatement.
  • En cas de non-présentation, d’annulation ou de modification, les clients ne sont pas remboursés.
  • En tant que prix spécial, Booking Basic n’apparaît que dans certains hôtels à des dates précises.
  • Les prix changent rapidement en fonction des stocks fournis par les grossistes.
  • La réception d’un e-mail de confirmation peut prendre jusqu’à 24 heures.
  • La propriété peut ne pas accepter la réservation (dans ce cas, l’argent est remboursé dans les 24 heures).
  • Le type de lit peut être choisi par la propriété.
  • Aucune facture ne peut être demandée pour ces réservations.

Booking.com joue avec son nom de marque alors que des clients irritées pourraient se détourner de leur plateforme.

“Booking.com va prendre votre argent et refuser de vous aider.

À moins que cela ne vous dérange pas de ne pas savoir si vous avez une chambre ou non, je ne réserverais jamais cette option.” – a écrit un voyageur sur un forum en ligne.

Nous réservons avec Booking.com parce que nous leur faisons confiance

Je ne réserverais certainement pas avec CTrip exprès”. – a déclaré un autre.

Bien sûr, les hôteliers peuvent également rencontrer des problèmes de relations avec les clients, car ils doivent répondre aux questions d’appelants confus.

Inclus ou non – telle est la question

Booking Basic
Booking.com semble avoir déployé sa fonctionnalité Booking

Comment un hôtel est-il sélectionné pour figurer dans la liste Booking Basic ?

Il semble que tout soit basé sur le Price Quality Score (PQS) de l’hôtel, un critère utilisé par Booking.com pour déterminer si les tarifs d’un établissement sont intéressants pour les clients.

En d’autres termes, si vous proposez des tarifs beaucoup plus avantageux sur d’autres sites tiers, Booking.com s’efforcera de faire en sorte qu’ils soient également réservables sur son canal.

Les sites d’informations touristiques citent des hôteliers qui ont été informés par le géant des plateformes de réservation en ligne que si leur PQS est inférieur à 70 sur 100, ils pourront être référencés sur Booking.basic.

Mais les informations sont rares et confuses.

La gestion de Booking Basic est entièrement du ressort des plateformes de réservation en ligne

Les hôteliers ne peuvent rien faire, ou presque, pour y mettre un terme.

Alors que Booking.com tient à se présenter comme un partenaire de l’hôtellerie, le sérieux manque de consultation (ou même d’information) va à l’encontre de cette image.

À la recherche de la parité tarifaire

Pouvons-nous donc rejeter toute la responsabilité sur le siège social des plateformes de réservation en ligne à Amsterdam ? Pas tout à fait.

Ces dernières années, la gestion de la parité tarifaire est devenue une tâche colossale pour les directeurs d’hôtel.

Des prix de gros qui n’ont jamais été destinés à être vendus au public apparaissent régulièrement dans les recherches en ligne.

La différence essentielle est qu’aujourd’hui, ce ne sont plus seulement des sites anonymes qui proposent des tarifs non autorisés, mais des marques de premier plan comme Booking.com et Expedia.

Avec le programme Add-On Advantage, Expedia a également permis à ses clients de réserver des hôtels à prix réduit après avoir acheté leur billet d’avion.

Après tout, ces entreprises ne font que profiter des failles existantes du secteur.

Peut-on vraiment les condamner à vouloir maximiser leurs propres revenus ?

La seule façon de sortir de ce pétrin est d’exiger des conditions plus strictes de la part des partenaires de gros.

Les hôtels doivent les pénaliser si les tarifs du secteur sont vendus au public sans autorisation.

Si le contrôle des tarifs est une tâche chronophage et ingrate, elle est désormais essentielle.

Les hôtels doivent tenir leur promesse de meilleur tarif – sinon la confiance des consommateurs sera perdue et leur stratégie de location en direct subira des dommages irréversibles.



Qu’en pensez vous ?

Vous êtes libre de laisser un commentaire ci-dessous

Pierre

Pierre est ingénieur agronome spécialisé dans l'aménagement du territoire (INA ENSA A), et urbaniste. Investisseur immobilier dans la location meublée courte et longue durée, il est passionné pour aider les propriétaires au quotidien. Il est l'auteur du Best Seller "Airbnb Master : les 200 secrets des nouveaux millionnaires de la location courte durée" et collabore avec de nombreux médias (Capital de M6, Le Monde, Le Parisien, Le Petit Futé...) Surtout, Pierre est à votre disposition pour échanger sur vos difficultés, laissez un commentaire !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.