Ce que Airbnb prévoit pour le tourisme après le coronavirus (et pour vous)

Bonus Gratuit : 3 astuces pour apprendre à louer en direct (votre indépendance en marche)

Airbnb est dans une situation délicate : La plateforme de réservation en ligne est confrontée à une baisse sans précédent des réservations l’année même où elle prévoyait son entrée en bourse…

La société Airbnb et son entrée en bourse sont elles menacées ?
La société Airbnb et son entrée en bourse sont elles menacées ?

D’après les journalistes de Reuters sur place aux Etats Unis, Airbnb Inc a tenu tout début avril une conférence téléphonique avec des banquiers :

  • pour discuter d’une extension de la durée de remboursement d’une ligne de crédit existante d’un milliard de dollars,
  • alors que la start-up star du monde de la location saisonnière est aux prises avec un ralentissement très fort de son activité dû au coronavirus.

Cette demande fait écho à celles de nombreuses entreprises qui se sont empressées d’emprunter plus d’argent et d’augmenter leur trésorerie alors que les retombées de la pandémie menacent un ralentissement prolongé pour l’économie mondiale.

Cette ligne de crédit d’Airbnb a été négociée en 2016 par de grandes banques américaines : JPMorgan, Citigroup Inc, Morgan Stanley , Bank of America Corp, Goldman Sachs et Barclays.

Airbnb n’a jamais utilisé ce crédit et il n’expire pas avant un an, mais la plateforme de réservation en ligne cherche à prolonger cette période par prudence, selon la source des journalistes (source qui participait à la réunion).

Airbnb dispose de 3 milliards de dollars en cash, a ajouté cette personne.

Les revenus d’Airbnb en 2019 ont dépassé 4,8 milliards de dollars, soit une hausse de 35% par rapport à l’année précédente, sans tenir compte des effets de change, et 2019 a été la quatrième année consécutive où la société a eu un flux de trésorerie positif, selon la source.

La société Airbnb Inc, qui a déclaré en septembre qu’elle prévoyait d’introduire ses actions en bourse en 2020, s’attendait à ce que ses bénéfices avant intérêts, impôts et amortissements atteignent le seuil de rentabilité ou soient positifs en 2020, avant la pandémie de coronavirus.

La source a déclaré qu’Airbnb a convaincu les banquiers avec des modèles statistiques montrant que :

  • le nombre de nuits réservées se remettrait de l’effondrement actuel,
  • pour atteindre à nouveau le niveau de 2019 au début de 2021.

Un document interne à Airbnb montre que le nombre d’annonces Airbnb à Porto Rico est passé :

  • d’environ 7 700 juste avant l’ouragan Maria de 2017,
  • à plus de 8 300 un an plus tard,
  • et dépasse maintenant les 12 000.

A noter que le PDG de Last Minute est encore plus positif et table sur une reprise en juin, ici.

Par ailleurs, Airbnb a reçu des demandes d’investisseurs potentiels qui veulent acquérir une participation dans la société américaine de location saisonnière entre particuliers à la suite de l’épidémie, a déclaré Reuters.

Airbnb a déclaré qu’elle s’attendait à ce que ses hôtes obtiennent un certain soulagement grâce à un projet de relance (expliqué dans le détail ici), et à cette ligne de crédit qui assure un confortable avenir à l’entreprise.

Qu’en pensez vous ?
Vous êtes libre de laisser un commentaires ci-dessous

Bonus Gratuit : 3 astuces pour apprendre à louer en direct (votre indépendance en marche)

Pierre

Pierre est ingénieur agronome spécialisé dans l'aménagement du territoire (INA ENSA A), et urbaniste. Investisseur immobilier dans la location meublée courte et longue durée, il est passionné pour aider les propriétaires au quotidien. Il est l'auteur du Best Seller "Airbnb Master : les 200 secrets des nouveaux millionnaires de la location courte durée" et collabore avec de nombreux médias (Capital de M6, Le Monde, Le Parisien, Le Petit Futé...) Surtout, Pierre est à votre disposition pour échanger sur vos difficultés, laissez un commentaire !

6 commentaires

  1. Bonjour,
    merci pour tous vos commentaires avisés; la situation devient effectivement catastrophique… et je viens de voir que airbnb me demande des informations fiscales : “Même si vous n’êtes pas ressortissant américain et que vous n’avez pas de logements aux États-Unis ou même organisé de voyages ou d’expériences, nous pouvons être amenés à vous demander certains documents pour déterminer si vos revenus via Airbnb ne sont pas imposables aux États-Unis”
    Qu’en est-il car je commence à paniquer…

    • Vous n’avez pas de souci à vous faire
      Les impôts aux Etats Unis sont faibles par rapport à la France par contre l’administration récupère TOUT
      Ils veulent savoir si vous avez un lien avec les EU, vous cochez nous et voilà
      c’est pareil pour tous les comptes bancaires
      Cdt

  2. Pour moi cette crise est catastrophique, je gère une vingtaine d’appartements à Paris dont je suis propriétaire ou locataire. Mes pertes s’élève à 40k€/ mois sans compter les remboursements. Je pense que l’activité est sinistrée jusqu’au printemps prochain.

    • C’est sûr que c’est très lourd Jérôme
      L’aide de 1500€ ne vas pas suffire…
      Quelle attitude avez vous vis à vis de vos propriétaires et du loyer que vous leur versez ?
      A très vite

  3. Merci pour vos vidéos concernant Airbnb.
    Je suis propriétaire à Saint Raphael, Le Dramont et loue en meublé de tourisme seulement sur Airbnb.
    Perte mars et avril 2.000 euros… par rapport à 2019.
    J ai une très petite retraite et ces locations me sont indispensables…
    Je me retrouve très pénalisée sans aucune aide d’état.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.