Coronavirus : La Valeur d’Airbnb divisée par deux (Booking est pas mieux)

Bonus Gratuit : 13 astuces pour apprendre à louer en direct (votre indépendance en marche)

Qu’on l’aime ou qu’on déteste Airbnb, on ne peut que constater que la société vit une crise existentielle, même si toute la chute de sa valeur n’est pas liée aux coronavirus.

La dépression qui affecte les entreprises du secteur du tourisme et du voyage est sans limite en ce moment.

Comme nous le soulignons dans cet article : Airbnb peut il disparaître ?

Bonus Gratuit : 3 astuces pour apprendre à louer en direct (votre indépendance en marche)

De l’eldorado à l’enfer pour Airbnb en quelques mois ?

Airbnb est dans une lutte existentielle, comme beaucoup de ses pairs de l’industrie du voyage, tandis que des nouvelles cauchemardesques se succèdent à un rythme effréné.

L’année 2020, en l’absence d’une pandémie imprévue de coronavirus, était censée être une année phare pour Airbnb avec une éventuelle entrée en bourse.

Mais le Wall Street Journal a rapporté que la valeur d’Airbnb a chuté de 31 milliards de dollars à 18 milliards de dollars lors de son re-financement d’un milliard de dollars révélé lundi.

Dans le cadre de ce financement, Airbnb aura à payer 10 % d’intérêts supplémentaires.

Et Airbnb serait en pourparlers pour s’attaquer à un financement supplémentaire de 1 milliard de dollars, ce qui créé une dette équivalente.

En parallèle, et ce n’est pas dû uniquement au COVID-19, le journal The Information a annoncé mercredi que les revenus d’Airbnb devraient chuter de 54 % pour atteindre environ 2,2 milliards de dollars cette année.

Le PDG d’Airbnb, Brian Chesky, avait déjà dit à ses employés qu’il s’attendait à une baisse de 800 millions des dépenses de marketing de la compagnie en 2020.

Cela ne devrait pas être trop difficile car de nombreuses marques ont ont constaté que la publicité avait perdu la quasi totalité de son efficacité pendant la pandémie et cela devrait durer tant que le coronavirus fait rage.

De plus, Airbnb avait été critiqué pour avoir fait de 2019 une année sans bénéfices en raison de l’augmentation des dépenses de marketing.

Le manque à gagner d’Airbnb n’est guère étonnant.

Ses réservations au cours des derniers jours sont en baisse de 85 % par rapport à l’année dernière.

Alors que la valorisation financière d’Airbnb a chuté, Booking Holdings a déclaré également de très forte pertes liées à Kayak, le mega moteur de rechercher de réservations, qui lui appartient.

Booking : des perspectives financières inquiétantes

Si l’impact du coronavirus s’aggrave, et si la société ne contracte pas d’autres emprunts, Booking Holdings a probablement assez d’argent en caisse pour payer ses obligations jusqu’au second semestre 2021, mais la société ne peut pas garantir que ce sera le cas.

Cette situation suggère des conséquences désastreuses pour les concurrents les plus faibles de l’industrie du tourisme, sans parler des dizaines de milliers de petites structures de niche qui auront probablement disparu depuis longtemps d’ici là.

La rumeur se propage dans le monde de la finance :

Booking Holdings pourrait-elle être à court de liquidités au cours du second semestre 2021 ?

Si les choses vont très mal, c’est une possibilité.

Par rapport à de nombreuses autres agences de voyage ou plateformes de réservations en ligne, Booking Holdings était en bonne santé (on sait pourquoi…) avant que la pandémie de coronavirus ne transforme le monde en une pandémie de confinement, mais elle a fait une série de révélations sur des scénarios désastreux qui font froid dans le dos.

Après tout, à la fin de 2019, avant que l’épidémie de coronavirus ne fasse la une des journaux, Booking Holdings disposait de 6 milliards d’euros en liquidités, et elle a aujourd’hui potentiellement accès à une ligne de crédit renouvelable de 2 milliards de dollars.

Mais Booking a noté qu’avec la pandémie de COVID-19 les réservations de nuitées dans ses chambres ont diminué de 85 % par rapport à l’année dernière (mais où sont les 15% qui restent ???).

En excluant le financement externe annoncé et l’accès potentiel à la ligne de crédit de 2 milliards de dollars, la société estime que si les conditions commerciales se détériorent, elle dispose de suffisamment de liquidités pour tenir jusqu’au second semestre 2021.

Mais Booking Holdings a ajouté : “Nous ne pouvons cependant pas vous assurer que ce sera le cas”.

remboursement sur booking

Booking Holdings a expliqué que fin mars, Moody’s a maintenu la note A3 de la dette de Booking, mais a abaissé la perspective à “négative”. Auparavant, la note était “stable”.

Booking a constaté que de nombreux facteurs pourraient rendre les emprunts beaucoup plus difficiles à l’avenir.

La société devrait passer un test financier pour accéder à sa ligne de crédit renouvelable de 2 milliards d’euros, et elle pourrait ne pas être en mesure de passer le test “si la détérioration de ses affaires continue”, a déclaré la société.

Kayak et OpenTable : des fardeaux pour Booking en période de crise

Dans d’autres révélations faites dans le cadre de sa mise à jour sur le Covid-19, Booking Holdings a déclaré qu’elle enregistrera probablement une dépréciation “significative”, principalement liée à une valeur comptable de 2,1 milliards de dollars liée à Kayak et OpenTable.

La présentation de ses résultats pour le dernier trimestre initialement prévue au 31 mars a été reportée.

Bien que les résultats du premier trimestre de Booking n’aient pas encore été rendus publics, la société a déclaré qu’elle s’attendait à ce que ses résultats financiers du deuxième trimestre, qui se termine le 30 juin, soient “beaucoup plus touchés” par le coronavirus que ceux du premier trimestre, où l’épidémie était largement limitée à la Chine et à d’autres pays d’Asie.

Booking s’attend à ce que le coronavirus :

“ait un impact négatif important sur nos activités pendant la durée de la pandémie et pendant la reprise économique qui s’ensuivra, ce qui pourrait être une longue période”.

Beaucoup de ces facteurs de risque pourraient être décuplés, a déclaré la société, en particulier en ce qui concerne l’encours de la dette de la société.

L’heure n’est plus à la fête pour les plateformes de réservation en ligne : louez en direct !

Qu’en pensez vous ?

Vous êtes libre de laisser un commentaire ci-dessous

Bonus Gratuit : 3 astuces pour apprendre à louer en direct (votre indépendance en marche)

Pierre

Pierre est ingénieur agronome spécialisé dans l'aménagement du territoire (INA ENSA A), et urbaniste. Investisseur immobilier dans la location meublée courte et longue durée, il est passionné pour aider les propriétaires au quotidien. Il est l'auteur du Best Seller "Airbnb Master : les 200 secrets des nouveaux millionnaires de la location courte durée" et collabore avec de nombreux médias (Capital de M6, Le Monde, Le Parisien, Le Petit Futé...) Surtout, Pierre est à votre disposition pour échanger sur vos difficultés, laissez un commentaire !

8 commentaires

  1. bonjour
    j ‘ai 5 chambres avec kitchenette
    une entreprise pour son personnel souhaite louer pour 15 jours à partir du 5 mai 2020
    avec 1 pers par chambre . est il possible de le faire ,,vu le covid 19 ???
    Bien sincèrement

    • Bonjour

      Ils doivent avoir un protocole de travail, demandez dans le contrat que le même protocole soit appliqué à vos locations
      Mais sur le principe c’est possible

      Pour le nettoiement, voici l’article de référence.

      Je me renseigne sur les machines à ozone qui tuent les virus.
      Mais il y a un débât sur leurs effets…

  2. Bonjour Pierre
    Le tourisme n’est pas fini, ça c’est certain, et ces grosses sociétés devraient s’en sortir, mais elles vont sans doute devoir faire de grosses adaptations et des économies afin de trouver des modèles encore plus efficaces. Au détriment des propriétaires ? Pas exclu.
    Par contre, l’année 2020 est perdue en terme de tourisme, donc pas d’urgence à faire quoi que ce soit, il faut au contraire attendre que tout cela se décante car nous aurons sans doute d’importantes évolutions. Le tourisme mettra sans doute bcp de temps à retrouver ces niveaux d’antan, l’Europe et le monde sortira de la crise plus endetté et plus pauvre, donc moins d’argent à dépenser par bcp de gens, le tourisme en fera les frais. Je m’attends à un monde d’après avec une concurrence encore plus acharnée qu’avant. Ca promet…

    • Ou alors beaucoup moins de concurrence avec un secteur débarrassé des gens qui ne sont pas sérieux et plus de tourisme local ? 🙂

      • Bonjour Pierre,
        j ai démarré récemment dans la location meublée et je reçois malgré le corona virus des demandes de réservations
        «locales» liées essentiellement aux équipements de bien être de mes locations. Mais je me suis vite rendu compte d’une dégradation du respect de mes locataires « du moment » pour mon règlement intérieur.
        Quelle est ma responsabilité en cas de problème divers avec un locataire, si celui ci ne vient pas dans le cadre d une situation liée à une dérogation de confinement, ai je l’obligation de vérifier ?

        • Bonjour

          Vous ne pourrez jamais vraiment tout vérifier
          Je vous suggère d’intégrer une clause au contrat de location précisant que le séjour se fait forcément dans le cadre d’un travail utile à la nation

          Bien à vous

  3. merci de toutes ces informations précises, il était évident que ce secteurs seraient en première ligne….que devienne les investisseurs petits et grands qui ont des crédits en cours a titre particulier et de fait n’ayant pas de locataires voyageurs, ne pourront regler leurs crédits ??? surtout si ils ne sont pas en societe , ils ne toucheront aucunes indemnités?? avez vous des infos sur cette situation?? merci. sylvia Ambers de NICE

  4. Merci Pierre,
    Ben, foncez les Propriétaires qui se bougent, c’est le moment de s’organiser pour booster les réservations en direct. Il y aura toujours des voyageurs et des découvreurs. Et on peut se libérer des diktats du type ‘Annulation gratuite’ et autres ‘Prix conseillés’ car on a vu où ça nous mène : seuls payeurs de la casse comme si nous étions les responsables du virus.
    Beau weekend de Pâques à tous ! Prenez soin de vous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.